Tourisme en Anjou : pas mieux depuis 2008 selon la note de conjoncture d'Anjou Tourisme.

Anjou Tourisme publie régulièrement des notes de conjoncture. Pour connaitre la tendance, elle a interrogé 212 professionnels. A la fin août, la saison touristique peut objectivement être qualifiée de réussie en Anjou. Voici le résultat.


En témoigne la répartition des ressentis. 36 % des professionnels jugent la saison supérieure, 32 % l’évaluent stable et 32 % également la considèrent à la baisse. Cette répartition n’a jamais été aussi favorable depuis 2008. Ces bons résultats globaux peuvent être attribués au contexte national et international tout d’abord. Une très bonne météo depuis la fin du printemps, une légère augmentation du pouvoir d’achat des français, un repli du tourisme européen vers les destinations du continent suite aux évènements d’Afrique du Nord. Une meilleure appréciation de la livre depuis 10 mois par rapport à l'euro ce qui facilite la venue des Britanniques.

Spécificité de l'Anjou


Anjour Tourisme met en avant sa diversité d'offre touristique. Notamment la Loire qui est un axe de plus en plus porteur et les évènements culturels et sportifs qui ont su attirer les clientèles.



L’hôtellerie : stagne

Activité stagnante voire à la baisse pour les hôtels du département, ceci quel que soit leur secteur géographique. La concurrence d’Airbnb, la plateforme de logements entre particuliers, interpelle et inquiète les hôteliers. Le panier moyen est jugé quant à lui à la baisse. Point positif : les perspectives d’arrière-saison sont envisagées assez bonnes.
Les restaurants sont quant à eux plutôt satisfaits de leur saison, comparativement aux saisons précédentes. C’est le niveau d’activité plus que le panier moyen qui réjouit les restaurateurs.

L’hôtellerie de plein air en hausse

En règle générale, une météo très favorable conditionne positivement l’activité touristique dans les campings. Ce fut le cas au cours de cette saison 2015. La Loire à Vélo a irrigué l’activité des campings ligériens. De même, la plupart des campings situés en dehors de l’itinéraire ont su tirer leur épingle du jeu. Le retour de la clientèle britannique a permis de compenser la baisse des clientèles néanmoins davantage présentes globalement qu’aux cours des saisons passées. La clientèle est jugée économe par des hébergeurs qui relèvent également un raccourcissement de la durée du séjour.

Les sites de visite en hausse 

Le beau temps a fortement joué dans la hausse du volume d’activité des sites de visite de l’Anjou, en particulier les parcs et jardins et les sites de loisirs. La clientèle étrangère, moins présente ces dernières saisons, a fréquenté assez souvent les sites. Les tendances relevées en début de saison se sont confirmées et la saison 2015 s’avère réussie pour une majorité de sites. Point négatif, le panier moyen du touriste stagne et les achats boutiques tendent à diminuer.

Les offices de tourisme en hausse

Bon niveau d’activité estivale selon les 8 offices de tourisme du département ayant répondu à nos enquêtes. Les clientèles françaises et étrangères ont davantage fréquenté les OT/SI
qu’en 2013 et 2014. Les offices de tourisme enregistrent une hausse de leur billetterie, liée aux spectacles et animations sur leurs territoires, et relèvent une demande importante concernant les loisirs et animations gratuits, notamment le vélo.


Baromètre de conjoncture réalisé par Anjou tourisme en collaboration avec l’Agence régionale des Pays de la Loire, à partir de données arrêtées au 21 août 2015. Analyse de 212 réponses provenant d’hébergements, de restaurants, d’offices de tourisme et de sites de visite du département. L’échantillon est composé de 20 campings, 45 lieux de visite, 34 hôtels, 8 OTSI, 44 propriétaires de chambres d’hôtes, 41 propriétaires de meublés et 20 restaurants.


Article du 02 septembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI