Un éducateur spécialisé de moins à Saumur

Le département diminue sa participation de 2 millions à 1.5 millions d'euros au financement des éducateurs spécialisés en Maine et Loire. Le président Gillet aurait aimé que les villes mettent la main à la poche. Ce ne sera pas le cas à Saumur qui n'a pas fait comme Angers. Sur les 4 postes, un est supprimé. Le maire de Saumur, lui, en Conseil Municipal, a regretté ce "désengagement du département".


En décembre dernier, le Conseil Général a annoncé une baisse de subvention ASEA, l'association pour la sauvegarde de l’enfance et l’adolescence pour la prévention spécialisée qui intervient sur les 12/21 ans. Jusqu'à lors, le Conseil Général payait 90 % de la facture des 40 emplois au total dans le département. 10% relevaient des villes. L'objectif de l'ASEA par la proximité, est de repérer les ados en échec scolaire, d'aider les familles et de prévenir les conduites à risques, pour éviter que des jeunes ne sombrent dans la délinquance. Il étaient 4 éducateurs jusqu'à lors à Saumur. Un poste est supprimé ainsi que certaines missions administratives. L'association ne gérera plus, non plus, l'opération "20 heures Chrono" pour les jeunes en situation d'échec, ce sera l'Aspire. L'opération vise à aider les jeunes en situation d'échec à retrouver le chemin du travail. Immergés en situation de travail, les jeunes sont mis en conditions réelles.


Article du 19 septembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de ERASMUS 28/09/2015 20:30:34

(Aucun de mes 3 ou 4 précédents commentaires ne sont passés !) L'enseignement spécialisé a toujours été un parent pauvre ! Espérons que si les Bleus Marines prennent le Pouvoir, eux qui "aiment" les Pauvres; que cela changera ! quand faut mettre le paquet sur les restaurations du château, des Églises, de la place St Pierre etc... les Zélus ( quels qu'ils soient)savent trouver les subventions.



Commentaire de La rédaction 28/09/2015 20:34:18

Bonjour désolé, il y a peut-être eu un bug, il n'y a pas eu de messages modérés avec votre pseudo.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI