Le château de Montsoreau sujet d’étude pour des étudiants designers...

Le château de Montsoreau, désormais entre les mains du collectionneur Philippe Méaille sera le sujet d’étude des 58 élèves de 5e année de l’école de Camondo pour l’année universitaire 2015-2016. Cette école, souvent décrite comme l’école Polytechnique du design et de l’architecture d’intérieur, a saisi l’opportunité de travailler de manière globale en architecture d’intérieur et design sur « ce fleuron de l’architecture de la renaissance » d’après son directeur René-Jacques Mayer.


La rencontre entre le château de Montsoreau et cette école de renommée mondiale est née d’une rencontre entre Jill Silverman van Coenegrachts (commissaire de la Collection Philippe Méaille, nouveau gestionnaire du château) et Mathilde Brétillot (designer et professeur à l’école de Camondo) lors de laquelle elles ont toutes deux convenu que c’était « une occasion unique de fédérer des énergies créatives et collaboratives » entre une collection d’Art Contemporain, un château de la Loire, les artistes d’Art&Language et une école.
Pour cette journée d’études, Philippe Méaille auquel le département de Maine et Loire a choisi de donner les rênes du château à partir de 2016, avait convié les directeurs des différents services proches de Montsoreau à venir parler aux élèves. Les étudiants ont ainsi pu bénéficier des expériences d’Etienne Vacquet (Conservateur à la Conservation des Antiquités et Objets d’Art) sur des projets d’installation d’œuvres d’Art dans des monuments historiques. Dominique Latron (Chef du service départemental de l’Architecture et du Patrimoine de Maine-et-Loire) a développé l’historique de la doctrine des monuments historiques ainsi que son point de vue d’architecte lors de sa collaboration avec Christian de Portzamparc. Marc Picard (directeur de l’immobilier et de la logistique) a précisé la politique d’accueil des porteurs de projets dans le Maine-et-Loire en prenant celui du château de Montsoreau comme exemple. Et Jill Silverman van Coenegrachts a donné une vision de la visite idéale et du visiteur idéal du point de vue des artistes d’Art&Language.

En charge de l'aménagement

Les étudiants auront en charge les problématiques de circulation à l’intérieur des espaces du château, entre les espaces swimming pool enclosures, le restaurant, la billetterie, la boutique, les espaces d’expositions temporaires et les services pour ceux qui s’intéresseront à l’architecture intérieure. Les futurs concepteurs de l’espace s’interrogeront par ailleurs à la médiation qu’ils pourraient créer, avec des objets ou des meubles conversationnels, entre le château, son histoire, et les œuvres d’Art&Language.
Tous ces projets produits par les étudiants seront autant de points d’ancrage de la nouvelle identité du château de Montsoreau selon Philippe Méaille (ndlr : ouverture en avril 2016). Cette collaboration sera par ailleurs couronnée en fin d’été 2016 par une exposition présentant une sélection des projets au château de Montsoreau.




Article du 10 octobre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Jdr 10/10/2015 22:33:15

hey malin!! Prendre des étudiants cela permet d'éviter de payer des professionnels!! À croire qu'il ne doit pas y en avoir de compétent dans nos campagnes...ou alors ce n'est pad assez chic pour se monsieur !!! Drôle de manière pour faire accepter son projet par les locaux... Et bravo au Conseil Général !!



Commentaire de Jean 1 11/10/2015 16:36:58

C'est au contraire fantastique de faire plancher les élèves d'une école réputée sur un cas pratique: excellent pour la réputation de Montsoreau et du Saumurois !



Commentaire de Jdr 11/10/2015 21:55:04

La reputation ce n'est pas ce qui permet aux gens d'ici de payer leur facture...



Commentaire de saumur.fr 01/04/2016 17:43:17

le voilà le brésilien!! encore un fils à papa qui sait pas quoi faire de son argent il vit de ses rentes facile!! quand le compte est à sec on revend une \"oeuvre\" de la collection à papa. et prendre des étudiants quel attrape couillon, ceux là vont faire 10 ans d\'etudes pour se retrouver au rsa a la fin!!! Et ce meaille c\'est le 1er à faire bosser au black comme tous les nouveaux \"chatelains\". sa vole pas haut. et la petite sauterie avant l\'ouverture, un pot avec 300 invités nourris, logés, blanchis qui sait qui paye??? c\'est toujours les mêmes con-contribuables???



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI