Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Vernantes. Ces pneus qui pourraient dégommer la santé des riverains

Sur la route de Mouliherne, à Vernantes, un amas de pneumatiques commencent à inquiéter sérieusement les habitants de la commune. S'amoncelant sur environ 5 mètres de haut, ces centaines de pneus (peut-être des milliers) représentent effectivement des risques importants au niveau de la pollution visuelle et surtout sanitaire. Et encore plus si ce stock de caoutchouc venait à prendre feu...


Drôle de tableau à Vernantes ! Depuis la fin de l'année 2013, un stock de pneumatiques s'est installé sur la route de Mouliherne. Visible depuis la route, il commence à nourrir des inquiétudes. De plus, ces pneus en décomposition (caoutchouc, colle, toile, ferrures) ne sont pas situés sur une zone perdue mais bien à l'entrée de l'agglomération de Vernantes, commune d'environ 2 000 habitants, située dans le Loire-Longuéen.

Concrètement, quels sont les risques ?

Premièrement, ce stock de pneumatiques provoque une pollution visuelle mais aussi une pollution du sol. En effet, ces centaines (voire milliers) de pneus sont entassés directement sur la terre et peuvent réellement polluer le sol, surtout lorsqu'il pleut et que l'eau s'écoule dans ce labyrinthe de caoutchouc. Mais si les habitants de la commune de Vernantes commencent à montrer les dents, ce stock fait toute de même des heureux : les rongeurs et les insectes qui ont découvert ici un terrain de jeu parfait. Le plus dangereux pour les riverains reste la pollution sanitaire... surtout si le tas venait à prendre feu ! En cas d'incendie, les fumées nocives pourraient toucher les riverains du quartier, voire la population locale, les enfants des écoles, les personnels de l'ÉSAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail) mais aussi les pensionnaires/agents de la maison de retraite.

Quelles solutions peuvent-être apportées ?

Dans le cadre de l'activité de collecte de pneus agricoles, un test de broyage devait être mis en place après la signature d'une convention établie entre la Chambre Départementale d'Agriculture et la société EIRL Bahoya. Cette entreprise est spécialisée dans le recyclage des pneus usagés, la collecte chez les professionnels, leur traitement de ceux issus de l'ensilage agricole et la commercialisation des broyas de pneus. De plus, elle est située à Vernantes... sur la route de Mouliherne ! Cependant, la signature de cette convention n'a toujours pas eu le moindre effet. En effet, ce test de broyage de pneus devait être effectué à la fin du mois de juin dernier, puis à la fin du mois d'août. S'impatientant, la Sous-Préfecture de Saumur et la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) ont mis la pression à la Chambre Départementale d'Agriculture pour qu'elle fasse le nécessaire, et ce le plus rapidement possible. Mais aujourd'hui, lundi 19 octobre 2015, les rongeurs et les insectes ont encore de beaux jours devant eux...


Article du 19 octobre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de A qui la faute ? 19/10/2015 17:55:02

Sait-on à qui appartiennent ces pneus ? Ou, plus précisément, qui les a entreposé là ? Ils ne sont pas venus tout seuls, quand même ?



Commentaire de @ A qui la faute ? 19/10/2015 18:10:24

Et si les pneus appartenaient précisément à la Société Bahoya ?



Commentaire de yveldut 19/10/2015 20:44:59

l\'incendie serait le pire des scénarios en termes de santé et de sécurité pour les voisins vraiment très très proches et tout le village. il faut les enlever de là. C\'est au maire d\'intervenir avec fermeté, c\'est son rôle de protéger la population



Commentaire de La rédaction 20/10/2015 09:06:51

Bonjour, en effet il faut apporter une petite précision à l'article... L'endroit est désormais considéré par certaines personnes comme une décharge publique. Les gens viennent déposer leurs pneus usagés au bord de la route. Une relation de cause à effet ?



Commentaire de GREIS Francois 25/10/2015 19:51:19

Il faut savoir que certaines cimenteries , utilisent les pneus usages , comme combustible , pour leurs fours. Peut etre une piste à suivre .....


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI