Quelle sera la carte du Grand Saumurois ? Déjà des accords mais aussi des conflits. Le détail

Le dossier va être sensible pour la nouvelle préfète de Maine et Loire, Béatrice Abollivier, qui prend ses fonctions ce 26 octobre. Son prédécesseur, François Burdeyron, avait lancé un grand chantier pour regrouper les Coms Coms de Maine et Loire. Cela se passe bien ou presque pour le Saumurois. Le tour des fusions de Coms Coms et des communes nouvelles.

La carte de la nouvelle agglo voulue par le préfet


Le Préfet de Maine et Loire n'a pas voulu s'arrêter à la loi NOTRe qui permet aux Communautés de Communes de continuer à exister sans fusionner si elles atteignent le seuil des 15 000 habitants, 5 000 pour des communauté de communes comme celle de Noyant où la densité de population est très faible. Il a décidé de continuer le travail engagé en Maine et Loire au travers de la commission ad'hoc CDCI pour passer de 24 à 9 EPCI et a proposé la nouvelle carte ci-contre. Les élus locaux ont à en débattre avant que celle-ci amendée ne soit votée en mars prochain. Dans une grande partie du département, notamment à Angers et dans le Choletais, cela se passe bien. Pour d'autres, comme dans le Saumurois c'est plus compliqué. Enfin, pas partout, commençons par celles qui ont fait le choix de se rapprocher en 2017.

Le Douessin veut devenir "commune nouvelle" avant de rejoindre Saumur Agglo

Le Douessin a été un temps séduit par les sirènes du Vihiersois, puis avait imaginé se rapprocher du Gennois. Il s'est finalement prononcé en faveur d'un rapprochement avec le Saumurois. Il veut, par ailleurs, profiter des mutualisations engagées entre sa communauté de communes actuelle et les communes qui la composent pour aller plus loin. Plus loin ? C'est la commune nouvelle. La commune de Doué la Fontaine correspond à 60% de la population des 11 communes. Parallèlement, le préfet a ouvert la possibilité aux communes du Vihiersois, comme Nueil sur Layon, Tancoigné, ou la Fosse de Tigné de préférer le Douessin. Les élus de ces communes devront se prononcer et mesurer s'ils se sentent plus proches du Choletais ou du Saumurois. L'économie viticole commune pourrait être un élément du choix.

Gennois commune nouvelle

Le 1er janvier 2016, en Génnois, cinq des dix communes de la communauté de communes, Gennes, Chênehutte-Trèves-Cunault, Grézillé, Saint-Georges-des-Sept-Voies et Le Thoureil, doivent fusionnées au sein d'une commune nouvelle. Gennes-Val-de-Loire, la nouvelle nommée intégrera ensuite la nouvelle EPCI du Saumurois. Sur la nouvelle carte proposée par le préfet, Ambillou et Noyant la Plaine sont intégrées au Grand Saumurois. Par contre, Chemellier, Coutures et Grézillé, elles sont associées pour le moment à la Communauté de Communes Loire Layon. Les élus devront confirmer. Cela a encore le temps de changer.

Longué veut rester seule

En Longuéen, le président de la Com Com, Frédéric Mortier, le dit haut et fort. La Communauté de Communes veut rester seule et autonome, comme l'y autorise la loi. Il est en accord pour intégrer le syndicat mixte du Pays Saumurois qui correspond au SCoT (Shéma de Cohérence Territoriale). Cette structure, pour le président Mortier, est suffisante pour être l'interlocuteur de la Région qui porte les projets structurants et les fonds européens. En aucun cas, il ne souhaite mutualiser ses compétences avec Saumur Loire Développement. Pour que la Com Coms de Longué reste indépendante, il faudra qu'elle obtienne les 2/3 des votes des membres de la commission départementale (CDCI). Si tel était le cas et si par hasard, certaines communes des bords de Loire ne le voyaient pas de cet oeil et demandaient à se rapprocher de Saumur Agglo, la Com Com Loire Longué perdrait des habitants et pourrait passer en dessous des 15 000 habitants. Elle serait alors dans l'obligation de fusionner.

Qui veut s'associer avec le Noyantais ?

La petite Communauté de communes de Noyant, de 6 120 habitants répartie sur 15 communes, par la voix de son président Patrice de Foucault, s’oppose à toute fusion. Sa faible densité (20 hab. au km²) lui permet, selon la loi, de rester seule. Le principe de l'adhésion au Syndicat Mixte du Saumurois, pour porter ses projets structurants suffit au président. Il se satisfait d'ailleurs du vote des membres de ce syndicat mixte en sa faveur. La carte de la commission départementale place le Noyantais avec Beaufort et Baugé. Pour le président, Patrice de Foucault, c'est inconcevable. Ce n'est pas l'avis de son vice-président. Pour Henri d'Oysonville, maire de Lasse, il faut retourner voter. Il remet en cause la légitimité du scrutin du début d'été "particulièrement compliqué avec ces 4 questions disparates" et demande à ce que les élus se prononcent entre Saumur et Baugé, même si le second choix a sa préférence. Le maire de Lasse demande un débat public. Pour lui, rester seul serait "suicidaire". Pendant ce temps, à Baugé, Philippe Chalopin a déclaré être favorable à ce rapprochement avec Noyant. A Beaufort, le président Philippe Pot se demande lui ce qu'il a à faire avec cette partie du Maine et Loire très rurale, alors que les yeux des habitants qu'il représente sont tournés vers Angers.

Pas de communes nouvelles dans Saumur Agglo

Sur le territoire actuel de Saumur Agglo, il n'y a pas de projet de commune nouvelle à l'horizon. Les communes du Nord Loire ont décidé de provoquer des réunions d'élus et de techniciens pour "mutualiser des matériels et apprendre à se connaître", a déclaré le maire de Neuillé et président de l'Agglo Guy Bertin. Le maire de Saumur, lui, a adressé des courriers à ses communes limitrophes qui sont, selon ses dires, restés sans réponse. Peu d'informations filtrent sur les différents contacts qu'il y a pu avoir entre les différents conseils municipaux. Chacun doit attendre le résultat de l'étude de la CLECT, la Commission des Charges Transférées qui doit remettre à plat les charges transférées des communes depuis la création de l'Agglo. Celle-ci devrait permettre de mettre en avant qui a profité de quoi et comment depuis 2001. Le rendu, en 2016, doit permettre aussi de percevoir la fiscalité de chacun sur le territoire de Saumur Agglo, selon la diversité des bases et des taux. Peut-être qu'alors le sujet sera abordé.


Article du 24 octobre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Airpur49 25/10/2015 12:59:54

Communes nouvelles, nouvelles comcom: Quelle pétaudière on est entrain de nous imposer!!! Assez d' accord pour penser que certains barons locaux se voient déjà seigneurs de leur contrée.



Commentaire de ça suffit 26/10/2015 07:03:03

Espère que les 3 communes ligériennes fassent une grande commune afin de mutualiser leurs moyens et rejoignent à court terme le grand saumurois. De la logique s'il vous plait ! Nous ne sommes plus au moyen-âge, l'époque seigneuriale est abolie !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI