Régionales : EELV pour 45 000 emplois verts et la condition Notre Dame des Landes...

On appelle cela battre la campagne ou creuser son sillon... La tête de liste aux régionales pour Europe Ecologie les Verts, Sophie Bringuy est passée hier par Saumur accompagnée de Christelle Cardet, son étendard pour le Maine et Loire. L'objectif : semer l'idée d'une écologie dynamique et rappeler des principes au PS pour une éventuelle fusion au second tour. Enfin... Le principe d'une remise en cause de la construction de Notre Dame des Landes au profit de l’agrandissement de l'aéroport Nantes Atlantique. Enfin, plus précisément... Le principe d'une étude indépendante qui mettrait en avant l'intérêt de développer Nantes Atlantique au lieu de Notre Dame des Landes... Sinon ?


Il y a de l'énergie chez les Verts et la candidate régionale tête de liste Sophie Bringuy actuelle 6e vice présidente de la Région en charge de l'aménagement du territoire veut du concret : "Si vous voulez m'emmener sur le thème de la décroissance ou de la croissance, sachez que celui-ci est désormais dépassé. Il a eu principalement le mérite de poser le débat. Des solutions concrètes existent. Nous ne sommes pas là simplement pour parler de protection de l'environnement mais pour proposer une organisation de la société dans le respect de celle-ci. Des solutions existent et nous proposons de créer 45 000 emplois d'ici à 2020 dans les Pays de La Loire..." Agriculture biologique, rénovation énergétique des bâtiments, transition énergétique et énergie circulaire par la rénovation et la maintenance, voici pour les grands thèmes... Christelle Cardet, tête de liste pour le Maine et Loire : "Nous voulons soutenir les initiatives portées par des personnes qui ont des envies et des capacités d’innovation." Voici pour le menu de ces trois jours : sillonner le département et aller là où l’écologie offre des solutions dynamiques.

Les Verts côté cuisine

Les Verts savent parler politique par le menu mais aussi par la cuisine. Quand on demande l'avis aux co-listiers de Sophie Bringuy sur le référundum du PS pour un départ unis au premier tour, c'est un haussement d'épaules partagé. Sophie Bringuy : "Avec la COP 21, tout d'un coup, les socialistes viennent de se découvrir une virginité climatique. Ils se battent tous pour intervenir"... Et les démissions au niveau national cher les Verts ? "De toutes façons, ils avaient la tête ailleurs". C'est certain, la liste EELV a de l'énergie et quand on leur demande si c'est parce qu'ils n'étaient pas assez nombreux qu'ils ont pris 9 personnes sur 18 de la société civile, cela fait réagir la tête de liste : "C'est incroyable ça, si ce n'avait été le cas, on nous aurait reprocher le contraire. Nous avions déjà procédé ainsi en 2010. Vous savez, ce n'est pas facile de dire à des copains qui s'investissent qu'ils ne seront pas candidats".

La condition Notre Dame des Landes

C'est l'avantage des scrutins proportionnels à deux tours, cela permet aux partis qui ont moins de chance de gagner de pouvoir se retrouver avec ceux avec lesquels ils partagent le plus d'idées... En Pays de la Loire, c'est naturellement que les Verts et le PS se regardent pour se retrouver comme en 2010. Sauf qu'entre les deux s'est dressée désormais la construction de l'aéroport de Notre Dame des Landes... Pour contourner l'obstacle et arriver à ses fins, Sophie Bringuy a trouvé une solution : demander à une commission indépendante de statuer : "En 2010, quand nous avons fusionné,
Notre Dame des Landes n'était pas un sujet symbole comme il l'est aujourd'hui au niveau national. Pour nous, il n'est pas question, entre autres arguments, de rayer 1 500 ha de zone humide avec les risques que cela peut engendrer en matière d'inondation dans la région. Nous posons comme condition de ralliement la mise en place d'une étude indépendante dès 2016 avec un vrai comité de pilotage pluriel pour étudier la faisabilité d'un redéploiement de Nantes Atlantique".
Et si l'étude n'émet pas un avis qui va dans votre sens ? "C'est évident qu'il ne peut y avoir d'autres choix. Cela fait des mois que nous travaillons sur le sujet et il y a même un comité de citoyens qui réunit des pilotes ou des architectes qui a prouvé le bien fondé de cet axe."
Mais sinon ? Si le PS voulait construire NDDL quand même ?

Légende photo de gauche à droite : Christelle CARDET, tête de liste EELV Maine et Loire; Franck LOISEAU, Sophie BRINGUY tête de liste EELV Pays de la Loire, Sarah BERNIER, Julie EPESSE, Martine GUERRY


Article du 27 octobre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de Chris PERROT 27/10/2015 23:11:44

On sait clairement la position de la droite PS vis à vis du projet inutile et destructeur de NDDL. Les faits parlent d'eux mêmes. Il n'y a pas à discuter avec ces gens là. Si EELV aspire à fusionner avec les fauxcialistes c'est que ce parti est tombé bien bas pour avoir des postes.



Commentaire de Sacha 28/10/2015 10:09:58

Si EELV avait souhaité des postes, il serait parti dès le 1er tour avec le PS, comme certains ont d'ailleurs fait. La liste de Retailleau en est aussi un bon exemple, d'ailleurs on peut lire en ce moment les réactions des déçus. EELV a le courage de faire un 1er tour et nous présenter un projet puis au 2ème tour il faut construire une majorité si on ne veut pas de la droite conservatrice à la région. Ce qu'il faut c'est que EELV fasse un bon score pour négocier un accord très ferme avec le PS. C'est ça dont nous avons besoin et je leur souhaite bon courage !



Commentaire de castor 28/10/2015 11:40:50

l histoire d une etude independante pour nd des landes est le plan com typique pour dire au vert on est contre et au socialo on est pour.en attendant l electeur de base va avaler la soupe et se dire ce qu il veut pour ,contre.mais l etude est la et la saleté s en va.



Commentaire de Mensonge! 28/10/2015 17:48:49

En 2010, contrairement aux déclarations, EELV connaissaient parfaitement le projet de NDDL, celui qui était maire de Nantes et deviendra Premier ministre faisait déjà référence à la DAUE et aux projets de "récupérer" une immense surface constructible au sud de Nantes... et des liaisons rapides vers la Bretagne, Paris!. Magnen et compagnie...n'ont pas renoncé à 5 ans de mandat!!! Et si l'occasion se présente dans quelques semaines....ils baisseront encore une fois le caleçon pour des places éligibles!



Commentaire de citoyen 28/10/2015 20:47:01

Les premières propositions des candidats aux régionales commencent à arriver pour ceux qui ne sont pas empêtrer dans les petites combines de places comme on peut encore le lire cette semaine dans les médias pour la liste de Retailleau en Anjou. Merci à EELV de proposer en premières mesures la création d'emplois durables et non délocalisables sur le territoire de la région. La transition énergétique est une vraie source de création d'activité économique dans des secteurs tel le bâtiment, l'énergie et l'agriculture. Nous devons tous à notre niveau montrer que le Saumurois est en marche pour



Commentaire de Enfin des mesures... 04/11/2015 14:19:35

Enfin des mesures qui répondent à un lobby clair et puissant. http://www.contrepoints.org/2015/06/07/210166-petit-traite-danti-ecologie-a-lusage-des-lecteurs-mechants-de-h16



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI