Allonnes : La société NP Créations, la « success story » à la française

En juin 2008, la société Neyrat Peyronie, dernier spécialiste français des parasols et coussins d’extérieur, est mise en liquidation judiciaire. Dès l’été 2008, Franck Rizzin (actuel PDG de NP Créations) fait le pari de réorganiser cette production française pour la rendre compétitive et réalise in extremis un chiffre d’affaires de 2,3 M €, avec 36 des 140 salariés de Neyrat Peyronie. 7 ans plus tard, NP Créations représente un chiffre d’affaires de 8 M € en 2015 et un prévisionnel de 10 M € pour 2016.

Franck Rizzin dirige NP Créations depuis 2008.


En 1963, la société Plasticentre s’installait à Allonnes, aux portes de Saumur et lançait la marque Neyrat Peyronie, pour mieux répondre à une tendance naissante, l’art de vivre au jardin. Pourtant, au début des années 2000, confrontée à la concurrence internationale, la marque Neyrat Peyronie périclitait. En 2008, une poignée d’hommes soucieux de préserver le savoir-faire de cette entreprise en difficulté, fait le pari de son renouveau. Ce n’est donc qu’avec 36 salariés à ses côtés, que Franck Rizzin avait relevé le défi d’assurer la pérennité de l'entreprise, en créant la société NP Créations et lancent la marque "Jardin Privé". Aujourd’hui, ce sont 105 salariés (71 salariés équivalents temps plein) qui produisent près de 1,3 million de pièces chaque année dans les quelques 22 000 m² de bâtiments. Mais au-delà, en faisant le choix du « Made in France », ce sont des emplois indirects qui sont concernés chez les fournisseurs de NP Créations qui imprime tous ses tissus dans la région Lyonnaise et, à court terme, devrait faire fabriquer toutes ses structures de chiliennes (chaise longue pliante) dans le Cantal (Auvergne).

La société se tourne désormais vers l’Europe.

7 ans plus tard, NP Créations (et ses marques phares « Jardin Privé » et « Easy For Life ») peut revendiquer la place de leader européen dans le secteur des coussins de jardin, chiliennes et parasols par sa présence dans la très grande majorité des enseignes de la grande distribution, avec un chiffre d’affaires de 8 millions d’€ en 2015 et un prévisionnel de 10 millions d’€ pour 2016 (ce chiffre d’affaires était de 5,5 millions d’€ en 2013 et 2,3 millions d’€ en 2009). Et NP Créations veut s’ouvrir à de nouveaux marchés, notamment à l’export. Après avoir développé le marché français, l'entreprise Saumuroise se tourne désormais vers l’Europe (Italie, Belgique, Espagne) qui devrait représenter 10% de son chiffre d’affaires, et ce dès 2016. Tout en restant écologiquement responsable : « NP Créations privilégie aussi bien la proximité des approvisionnements pour réduire son empreinte carbone que la fabrication des structures de chiliennes en hêtre, issu des forêts françaises », précise Franck Rizzin, le PDG de NP Créations.

Et s’ouvre également à de nouveaux secteurs...

Après le secteur des chiliennes (800 produites en 2013 contre 60 000 en 2015), NP Créations se tourne vers le secteur de l’animalerie en lançant la marque « Les P'tites Canailles », qui devrait réaliser 500 000 € de chiffre d’affaires en 2016. Cette ouverture à de nouveaux secteurs devrait permettre à l'entreprise Saumuroise « de ne plus être une entreprise météo-dépendante, en lissant sa production sur l’ensemble de l’année », explique Franck Rizzin. Défendre un « Made in France » de qualité à des prix rivalisant avec la production Asiatique est un des principes chers à Franck Rizzin qui, pour cela, investit chaque année dans l’outil de production (100 000 € investis en 2014) pour s’assurer de produire 1 120 000 coussins et 80 000 parasols chaque année dans ces ateliers Saumurois. Pour défendre un peu plus l’étiquette « Made in France » (et pérenniser l’emploi), NP Créations a pris une participation de 30% dans le capital de Combelle (société du Cantal et spécialiste du meuble en bois pour enfants) de façon à ce qu’à court terme, les collections de chiliennes (60 000 produites en 2015) soient fabriquées en France.

Affirmer son rôle dans une région touchée par le chômage.

« Alors que nos concurrents français ont préféré délocaliser vers l’Europe de l’Est et du Sud, ainsi qu’en Asie (des régions à bas coûts de main d’oeuvre), NP Créations affirme son rôle social dans une région fortement touchée par le chômage », affirme Franck Rizzin. Rôle social d’autant plus fort lorsque la pérennité de l’entreprise passe par la transmission des métiers de la main dont dépend sa réputation de qualité et de créativité. C’est ainsi que NP Créations, avec le soutien de Pôle Emploi, a mis en place en 2015 une formation de 6 mois au sein de ses ateliers, dédiée aux spécificités du métier de couturière, pour former des personnes à la recherche d’un emploi et se donner ainsi les moyens de palier, à court et moyen termes, aux départs à la retraite. NP Créations souhaite aussi capitaliser sur l’avenir. En effet, elle participe à la formation des jeunes « sur le terrain » en confiant la conception et la réalisation d’une partie de ses machines-outils aux étudiants en BTS du Lycée Jean-Bertin–Sadi-Carnot de Saumur.


Article du 04 novembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de 1-2-3 Soleil 04/11/2015 12:17:49

Comme quoi avec un peu de bonne volonté, il est possible de ne pas délocaliser... Beaucoup devrait prendre exemple. Bravo à cette entreprise qui a à coeur de fabriquer français et de maintenir et sauvegarder le savoir faire et en outre faire travailler des fournisseurs français! Et pour l'humour: une petite ombrelle pour le soleil?



Commentaire de bernadette fourré-jousselin 04/11/2015 13:00:06

contente de l'évolution de NP, car j'étais révoltée par la mise sur le carreau des 140 salariés, seuls quelques uns ont résisté au lessivage, et j'étais très malheureuse pour tous ces gens balayés, enfin longue vie à l'entreprise et surtout remerciements sincères aux repreneurs, et que le soleil soit là pour leur avenir



Commentaire de calme et volupté 05/11/2015 00:11:07

Il n'est pas loin le temps où la presse locale se lamentait et lénifiait à longueur de pages sur le déclin des entreprises saumuroises... Il manque, encore une fois, dans ce discours aujourd'hui brillant, un maillon crucial au sauvetage de l'entreprise allonnaise: un homme qui a investit quelque(s) billet(s) pour sauver l'immobilier et donc l 'outil de production... Rouvrez vos archives et rendez-lui justice ... Je n'attends pas autre chose d'une presse impartiale COMME VOUS VOULEZ L'ETRE n'est-il pas, chers amis. Je vous remercie de citer dans un prochain article ce MONSIEUR, bienfaiteur du patrimoine industriel local, même s'il y a réussi une opération financière ...très risquée au départ !!!



Commentaire de mdr 05/11/2015 09:08:13

Tout à fait d'accord avec "calme et volupté", ce monsieur mérite amplement le respect pour tout ce qui l'a fait pour le saumurois.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI