Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


La nouvelle association Saumur Commerce et Avenir veut se battre pour le centre ville.

En juillet dernier, Gérald Angibaud et Gilles Aguilar avaient recueilli la signature de 260 pétitionnaires pour une révision du plan de stationnement de Saumur. Ils avaient alors promis de s'organiser en association. C'est chose faite, une douzaine de personnes viennent de ressusciter une association de 2010 en sommeil qui avait le même objet. Une réunion autour du stationnement est prévue le 18 novembre, salle de la Cocasserie à 19h30.


"Nous souhaitons mobiliser pour que nous puissions prendre au mot, Messieurs Marchand et Goulet sur un thème qui leur est cher, la démocratie participative. Nous avons l'impression qu'il n'y pas de dialogue et que les consultations se font de manière sporadique sans être organisées. Résultat, il y a de grosses aberrations," explique Gille Aguilar, vice président qui représente les riverains au sein de la nouvelle association. Le président, Gérald Angibaud, regrette aussi ne pas avoir reçu de réponses de la part du maire à un courrier fin septembre : "Nous l'avons envoyé par deux fois et n'avons pas eu de réponse. Lors de la réunion de quartier du 26 octobre dernier, j'ai demandé l'autorisation de la lire. Ce qui m'a été accordé. Jean Michel Marchand m'a dit qu'une réponse était partie le jour même. A ce jour, nous n'avons toujours rien reçu. Certainement un problème de poste," continue Gérald Angibaud, l'oeil malicieux. Dans ce courrier l'association s'interrogeait sur les propriétés cadastrales de la Place de l'Europe et sur la légalité de l'implantation du parking payant sur l'ensemble de la surface.

Pas soigné du stress du parking

Pour Gérard Angibaud, ce n'est pas le manque de places qui est le problème, c'est que le nouveau plan de circulation n'a pas soigné l'angoisse du client : "Du parking, il y en a toujours eu. Ce qui est stressant pour le client, c'est de savoir qu'il faut se dépêcher pour terminer ses courses. Nous, commerçants, nous le voyons tous les jours. Il ne peut pas prendre son temps." Pour lui, l'association ne veut pas être politique, mais seulement citoyenne. Ce n'est pas non plus une association des commerçants bis : "J'ai rencontré Stanislas Calmel, le président des Vitrines et je lui ai rappelé que notre objet était le bien être des habitants, des clients et des commerçants. C'est une autre mission que celle des Vitrines de Saumur qui est l'animation. D'ailleurs, la ville n'a que rarement abordé le sujet avec la fédération, si ce n'est une fois, superficiellement, lors de la réunion des animations de Noël. Il n'y pas eu de vraie rencontre sur ce sujet important".

Le bien être des habitants aussi

L'association veut aussi être le porte parole du mal être des habitants du centre ville. Gilles Aguilar, habitant le quai Mayaud, considère qu'il devient très difficile d'habiter l'hyper centre : "Je n'ai pas les moyens de mettre 360 € dans une carte de stationnement par an. Les premiers parkings gratuits en face le Saint Michel sont surchargés, il n'y a jamais de place. Il m'arrive d'aller chercher ma fille le soir après une heure du matin qui travaille dans la restauration. A cette heure, il n'y a plus d'éclairage public. On ne voit absolument rien. Je pourrais me garer devant chez moi, mais le matin je serais verbalisé. Les habitants du centre aussi paient des impôts locaux. Ils ont droit à un parking." Gérald Angibaud parle, lui, de tolérance : "Il pourrait y avoir une pastille pour les résidents pour qu'on les reconnaisse. A ce rythme, des habitants nous ont confirmé qu'ils pensaient quitter le centre pour aller en périphérie. Le stationnement peut devenir contre productif pour la réhabilitation du centre voulu par les élus." Et celui-ci de continuer sur le thème du dialogue : "J'ai le souvenir d'un débat avec l'équipe de Michel Apchin quand on lui avait fait remarquer que des commerçantes avait peur le soir à 19h, la caisse sous le bras, d'aller jusqu'à la place du Chardonnet qui n'était pas éclairée. L'éclairage public y a été installé et le problème a été résolu."

Du dialogue, c'est ce que réclame l'association. L'invitation à la réunion du 18 novembre va être directement être lancée auprès de la municipalité. Peut-être que le maire Jean Michel Marchand et son premier adjoint Jackie Goulet en charge du dossier y seront présents.
Le nouveau plan de stationnement adapté sera présenté, lui, le 20 novembre au Conseil Municipal. Deux jours après la réunion de la nouvelle association...

Infos pratiques : Mercredi 18 novembre - 19h30 - salle de Cocasserie, rue Bonnemère à Saumur - Ouvert à tous


Article du 07 novembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de Tonton P'niouf 08/11/2015 13:04:24

J'espère que notre Kiosque rappellera cette réunion à tous. Les non-commerçants devraient aussi s'intéresser à ces sujets. Saumur: Une cité vivante ou une carte postale? Et pour l'éclairage, la sécurité, ou en est la rue Saint-Nicolas? Maintenue dans le noir? Courage à vous..



Commentaire de spy 12/11/2015 16:34:45

Comme ancien membre de la première ASCA ,je suis heureux que celle ci renaisse de ses cendres avec de nouvelles idées et de nouveaux objectifs,en réunissant plus de monde (en outre les résidents) et surtout en espérant que Mr Marchand sera plus à l\'écoute que Mr Apchin....l\'avenir le dira même si j\'ai quelque doute ...



Commentaire de 613 17/11/2015 20:40:46

Le stationnement, c'est la goutte d'eau qui est tombée dans le gaz et qui a mit le feu aux poudres. Le bien être et le bien vivre à Saumur, voilà le vrai sujet. Plus nous serons nombreux à essayer de nous faire entendre, plus nous serons crédibles. Moi j'en serai.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI