Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Etat d'urgence et deuil national décliné au niveau du département

L’état d’urgence a été décrété par le Président de la République par deux décisions prises en conseil des ministres dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre 2015. La préfète de Maine et Loire en fait savoir les conséquence sur le département : discernement sur les manifestations sportives et culturelles, suspension des sorties et voyages scolaires, rassemblements publics spontanés de solidarité déconseillés. Le communiqué de la préfecture de Maine et Loire.



L’état d’urgence est en vigueur sur l’ensemble du territoire métropolitain et autorise des mesures complémentaires sur le territoire de l’Ile-de-France.
Cette disposition exceptionnelle est prévue par la loi du 3 avril 1955 et permet dans un contexte de trouble grave à l’ordre public, à l’autorité administrative (les préfets) de prendre des mesures renforcées pour préserver l’ordre public et prévenir de nouveaux
attentats terroristes.

Dans tous les départements, les préfets peuvent ainsi :

• Restreindre la liberté d’aller et venir en instaurant des zones de protection ou de sécurité particulières, ou en interdisant la circulation dans certains lieux (couvre-feu)
• Interdire le séjour dans certaines parties du territoire à toute personne susceptible de créer un trouble à l’ordre public.
• Réquisitionner des personnes ou moyens privés.
En Ile-de-France, les préfets peuvent :
• Interdire certaines réunions publiques ou fermer provisoirement certains lieux de
réunion.
• Autoriser des perquisitions administratives en présence d’un officier de police judiciaire.
• Assigner à résidence toute personne dont l’activité s’avère dangereuse pour la sécurité et l’ordre public.
Le ministre de l’Intérieur a adressé ce jour à l’ensemble des préfets des instructions pour leur rappeler les conditions d’application de l’état d’urgence.

En Maine et Loire


Béatrice Abolliver, Préfète de Maine-et-Loire, a réuni ce matin une réunion d'état-major de
sécurité extraordinaire, co-présidée par le Procureur de la République, réunissant les forces de sécurité, l'administration pénitentiaire et l'armée.
Après avoir réuni à 16h les parlementaires, les élus des villes chefs-lieux d'arrondissement et les Sous-Préfets, elle adresse cet après-midi une circulaire aux Maires pour les informer de la mise en oeuvre de la déclinaison de l'état d'urgence et du deuil national localement.

• Les manifestations sportives et culturelles : Elles ne font pas l'objet d'une règle générale d'interdiction. Elles ont été recensées et leur sécurité est évaluée avec discernement. Les organisateurs et les élus ont été sensibilisés sur les mesures de sécurité qu'il convenait de mettre en oeuvre dans le cadre de la posture Vigipitrate renforcée, toujours en vigueur depuis septembre 2014. Le plan Vigipirate renforcé prévoit une surveillance accrue des gares, des aéroports, des transports en commun, le renforcement des patrouilles de surveillance, notamment lors des grandes manifestations.

• Sorties et voyages scolaires : Ils sont touchés par la consigne nationale de suspension jusqu'à nouvel ordre. Le Directeur académique des services de l'Éducation nationale en a informé la communauté éducative dès ce matin. Aucune sortie ou déplacement scolaire d'élèves du Maine-et-Loire n'était en cours ce week-end.

• Rassemblements publics spontanés de solidarité : Béatrice Abollivier les déconseille vivement durant les 3 jours du deuil national.

Le deuil national

Il a été décrété par le Président de la République pour 3 jours, les 14, 15 et 16 novembre 2015.
Les drapeaux doivent être mis en berne sur les édifices publics.
Une minute de silence sera respectée par chacun, où il se trouve, lundi 16 novembre 2015 à midi, sur l'ensemble du territoire national.
L'état-major de sécurité se réunira autant que de besoin dans les jours à venir et au regard de l'évolution de la situation, des points presse pourront être organisés.



Article du 14 novembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :

15/11/2015 17:51:10 Commentaire de bref

"Une minute de silence sera respectée par chacun" pour moi ce sera une minute de bruit comme pour Charlie n'en déplaise aux biens pensant


15/11/2015 20:37:43 Commentaire de rasleképi

D'accord avec Bref. Arrètons tous les blablas qui ne servent à rien. Que nos dirrigeants prennent des mesures dures et efficaces. Qu'attend t on pour lancer un vaste ratissage national avec l'aide de l'armée, fouillons les quartiers pourris des grandes villes où les policiers et pompiers ne veulent pas y aller, décrètons la loi martial contre tous les radicaux islamistes et boustons les hors de France avant que d'autres massacres ne recommencent ..................


15/11/2015 21:24:39 Commentaire de @bref @rasleképi

si vous n'avez pas compris que cette minute de silence est la moindre des choses en hommage à ces plus de 130 victimes , et bien je pense qu'effectivement , avec 2 individus comme vous , on est mal barré ...


15/11/2015 22:14:30 Commentaire de rasleképi

Qui c'est ce rigolo qui m'intrepelle ?????? Donne nous au moins un pseudo. Avec un demeuré de ton genre on peut s'attendre à tout................


16/11/2015 07:25:52 Commentaire de euh...

bon bref juste pour dire que je ne m'associe pas aux commentaires de rasleképi n'étant pas dans un discours de haine


16/11/2015 10:35:03 Commentaire de Dominique

Pour quelle raison la municipalité de Saumur , n\'a t\'elle pas pris la peine de mettre tous les drapeaux des établissements publics, notamment ceux des écoles , en berne . Négligence peu patriotique .


16/11/2015 11:48:59 Commentaire de On se calme !

Mais il est complètement malade ce rasleképi! Et ce sont les autres les rigolo et les demeuré ? J'espère au moins qu'il n'est pas armé, car il nous mettrais le feu au pays encore plus que les tarés de djihadistes. Çà doit être un nostalgique de la milice de Laval


16/11/2015 15:57:55 Commentaire de pourquoi_pas

Pas si malade que ça reslekepi si on était un peu moins laxiste dans le pays on ne serait pas autant en danger. Bon il est un peu (beaucoup) radical mais gauche droite regardez l'état de désolation où nous ont mené les politiques sécuritaires que vous avez engagées.......


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI