Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Stark Industries, d'une volonté d'agrandissement... à la liquidation

Stark Industries, entreprise spécialisée dans le machinisme agricole implantée aux Rosiers-sur-Loire, connaît un malheureux rebondissement dans sa jeune histoire. Nicolas Bloudeau, le dirigeant de la société, préparait pourtant un transfert sur la zone d'activités de Longué pour s'agrandir et se développer (relire l'article de janvier 2014). Une volonté mise à mal en février dernier... Son déménagement, espéré en 2015, avait été retardé à 2017 (relire l'article de février 2015). Depuis, la société a de nouveau connu un revirement de situation : elle est désormais en liquidation judiciaire...



La roue peut parfois vite tourner... En moins de 2 ans, l'entreprise Stark Industries (créée en septembre 2011) est passée de la volonté d'agrandissement à la liquidation judiciaire. Le Tribunal de Commerce d'Angers a en effet ouvert une procédure à l'encontre de la société des Rosiers-sur-Loire, le mercredi 18 novembre dernier. Le Tribunal Angevin a fixé provisoirement la cessation de paiements au vendredi 13 novembre 2015. Pourtant, le jeune spécialiste du machinisme agricole affichait de belles ambitions.

Une entreprise à la pointe de l'innovation.

Stark Industries proposait du matériel agricole innovant « haut de gamme », comme des cueilleurs à maïs (produit phare), des coupes à céréales repliables, des coupes à tournesol, ou encore des pick-ups à herbe pour ensileuses, distribués en France, en Europe et aux USA. L’entreprise assurait également la fabrication de ces différentes machines agricoles à Gonzaga, en Italie, sur le site « Stark Factory », qui emploie une vingtaine de salariés. La société réalisait 80 % de son CA en France mais s'orientait également vers le Canada, le Kazakhstan, l'Ukraine et la Roumanie. Avant sa mise en liquidation judiciaire, l'entreprise était dirigée par Nicolas Bloudeau (33 ans) et comptait 5 salariés. Un peu trop à l'étroit au bord de la RD 59, aux Rosiers-sur-Loire, la société avait l'intention de s'implanter sur la Zone Anjou Actiparc de Longué-Jumelles, située au bord de l'autoroute A85, comprenant un bâtiment de 8 000 m² et permettant d'améliorer sa visibilité. Au début de l'année 2014, Nicolas Bloudeau avait donc investit 4,5 millions d'euros pour son développement. Un choix compréhensible puisque la société Stark Industries avait enregistré un chiffre d'affaires d'environ 10 millions d'euros, en 2013.

Un transfert vers Longué-Jumelles retardé à 2017.

Au mois de février 2015, premier couac pour le jeune spécialiste du machinisme agricole... Le déménagement, espéré en 2015, avait été retardé à 2017. L'entreprise venait d'ailleurs de procéder à une levée de fonds de 1 million d'euros, grâce à l'entrée du fonds d'investissement Audacia dans son capital. À l'époque, le responsable Nicolas Bloudeau expliquait les raisons qui l'avaient poussé à envisager un déménagement vers Longué-Jumelles : « Le marché sur lequel nous évoluons n’a pas l’habitude de laisser de place aux petites structures. Nous le savons. C’est pour cela que nous avons choisi de sécuriser notre croissance. En réalisant cette opération, nous décuplons la taille de notre société sans attendre. Cette nouvelle « largeur d’épaules » nous permettra de lutter à armes égales face aux grosses cylindrées du marché. Nous avons jusqu’à présent réalisé une croissance annuelle de 40 % par an à la seule force de nos bras. Il est désormais nécessaire de capitaliser sur nos acquis, notre expertise et d'installer Stark Industries dans la durée. Or cela ne saurait se faire sans un partenaire financier solide à ses côtés ». Sauf qu'au début de l'année 2015, Nicolas Bloudeau annonce un différend avec le Conseil Général portant sur la taxe d'aménagement. Le déménagement à Longué avait alors été gelé. Désormais, Stark Industries est en liquidation judiciaire. Une nouvelle dommageable pour une société pleine d'ambitions.


Article du 24 novembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :

25/11/2015 11:51:44 Commentaire de a table

a t'il eu les yeux plus gros que le ventre ?


26/04/2017 16:17:34 Commentaire de Amat Michel

Aquereur d'un ceuilleurssa stark 8 rangs à 50 en 2014 Je me trouve un peu dépourvu quand à l'entretien ou la réparation éventuelle du ceuilleurssa. Avez - vous un conseille ou une adresse à me donner? D'avance merci.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI