Edito de Michel Choupauvert : A l'agglo, on fait du trico contre l'inculture qui nous ronge

A l'ombre des attentats de Paris, les réactions d'une partie des citoyens s'éclaire des lumières de la pensée républicaine. La culture est ancrée dans nos cerveaux reptiliens. C'est aux lettres et aux livres qu'on le doit. Pour donner envie de se cultiver, l'Agglo saumuroise investit dans ses bibliothèques. Pour attirer, le "réseau" se lance dans une opération particulièrement originale "Café tricot numérique, papote et tablettes". Si, si, vous avez bien lu.


Les services publics ont pour mission d'agir là où l'économie ne peut rencontrer l'intérêt général. Cela coûte souvent très cher. A Saumur Agglo, par exemple, les quatre piscines d’Offard, du Val de Thouet, de Brain-sur-Allonnes et de Montreuil coûtent 1,5 millions d'€ par an et enregistrent des recettes de 400 000 €. La programmation culturelle, elle, a un budget de 1.05 million d'€ pour des recettes annuelles de 160 000 €. Il en va de même pour le réseau des médiathèques et bibliothèques saumuroises et ses 18 points de lecture répartis sur le territoire qui a un budget de 1 million d'€ avec des recettes à hauteur de 20 000 €. En 2014, le réseau des 32 communes avait 6 743 abonnés, contre 6 799 en 2013. Soit un coût par tête d'environ 145 €.

Du tricot ? La bonne idée ?

Pour éviter de perdre trop d'abonnés et remplir sa mission de diffusion de la connaissance, surtout en ces périodes troubles, la direction de la lecture publique dans le réseau de l'Agglo a décidé de s'orienter vers une campagne d'animation... Deux semaines après les attentats, on aurait pu attendre un thème romantique, genre "du roman d'amour à la Burka" ou politique "de l'influence de la danse orientale sur la création d'un état sunnite". Et bien non, il ont fait le choix de s'ouvrir à un autre public peut être moins érudit... Le thème est "Café tricot numérique, papote et tablettes". Pour ratisser large, ils ont adressé un communiqué de presse aux journaux (afin de toucher un nouveau public qui n'est pas habitué à lire ?). Dans cette introduction à la manifestation, on pouvait lire, pour attirer les amateurs de tricot dynamiques et branchés : "Et bien ce soir là, tu pourras tricoter IRL in real life (ndlr, terme usité chez les branchouilles, pour dire vraie vie. Exemple on joue à la FIFA IRL ?) et même manger des gâteaux et boire du thé, car les participants sont invités s'ils le souhaitent à apporter en plus de leurs aiguilles et ouvrages s'ils ont des "en-cours", un petit truc à grignoter. Delphine, notre animatrice multimédia saura te convaincre que les tablettes c'est l'avenir de la tricoteuse, mais si tu préfères tricoter et papoter tranquille, il y aura aussi de la place pour toi. La médiathèque, c'est sympa, les canapés et fauteuils sont confortables". Ah ! Bah je ne dois pas être la cible... Si la lutte contre l'inculture collective doit passer par le tricot...

De fil en aiguille

De fil en aiguille en pensant à l'inculture et à des sujets qui me paraissent importants, cela m'a fait penser au nécessaire besoin de lutter contre le manque de connaissance de notre histoire politique. Cela m'a fait penser aussi au nouveau combat du député Jean Charles Taugourdeau qui remet le couvert sur la polémique de "l'avent" désormais annuelle : les crèches de Noël dans les mairies ! Le député du Nord Saumurois s'est insurgé contre l'Association des Maires de France qui faisait rappel à la loi sur la laïcité et invitait les maires à la respecter pour que les catholiques puissent montrer l'exemple et ne soient pas pris en défaut pas les salafistes. Pour mémoire, voici ce qui est proscrit dans la loi qui a aujourd'hui 110 ans : "Tous signes ou emblèmes religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit".

Pourquoi pas une loi "icône Petit Jésus"

En France, il n'y aurait qu'une trentaine de mairies qui seraient concernées. Si le sujet ne poussait pas à la haine, cela me ferait rire : un député qui vote les lois devrait être censé les connaitre ou du moins les respecter ! Si le député Jean Charles Taugourdeau est contre la laïcité et qu'il a le temps, il a le droit de déposer un projet de loi. Il est bien placé. Mais à quoi sert de faire de l'agitation médiatique ? A moins que ce soit l'objet de son intervention à dix jours des élections. A-t-il voulu passer un message à ses électeurs "les républicains" qu'il croit égarés sur d'autres chemins ? Le FN, lui, a repris son propos. Il en a profiter pour le développer à travers la notion de soumission de notre culture au dictat musulman et de son corolaire, l'inévitable perte d'identité nationale. Une chose est certaine, les derniers sondages le prouvent, les électeurs préfèrent toujours l'original à la copie.

Je ne sais pas ce qu'aurait pensé le petit Jésus d'être pris en otage entre son boeuf et son âne. La crèche de Noël serait-elle devenue un symbole censé relier les français en guerre ? Désolé... Je préfère l'icône du drapeau tricolore et ses symboles élargis : liberté d'expression et de culte, égalité devant la loi, fraternité et solidarité. Quant au drapeau, vendredi, je ne l'ai pas mis à ma fenêtre, le seul que j'ai trouvé était fait en Chine.
Ah oui, je suis bête, peut-être que je pourrais en tricoter un !

Michel Choupauvert


Article du 29 novembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de 1-2-3 Soleil 28/11/2015 12:49:24

Du tricot pour un public peut-être moins érudit ou qui n'a pas pour habitude de lire ? Les lecteurs apprécieront... Et si nous avons bien compris, il faut amener son tricot, sa laine, ses aiguilles, son café et ses gâteaux / tout ça à poser sur les tablettes bien sûr... (pratiques les tablettes) en plus de payer un abonnement. On ne sait pas si cela va attirer le client. Bon, peu importe de toutes façons nous ne savons pas lire, pas écrire et encore moins tricoter... Mais nous savons quand même boire le café... Quant au drapeau chinois pas français...



Commentaire de cagouille 29/11/2015 20:41:39

Victor Hugo a écrit "Ouvrez une école, vous fermerez une prison" et oui la culture nourrit l'âme, le sport développe le bien être, l'endurance, la persévérance. La culture ce n'est pas avoir une moyenne de 17/20 - c'est nourrir l'esprit, ouvrir sa curiosité, ses réflexions - non pas avalez sans penser les discours et enrôlement de toutes sortes et on en voit les drames aujourd'hui. Un mal être, des problèmes et voilà des jeunes embarqués dans une folie, mais des moins jeunes aussi perdus dans la peur de l'autre, dans l'intolérance de la différence alors qu'elle est mère de la vraie richesse.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI