Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Edito de Michel Choupauvert. Décembre 2016 : Ouf, le monde politique a changé après la révolution

Nous sommes en décembre 2016 et la vie politique a changé. Il y a encore un an, personne n'y croyait. Ce sont les régionales de décembre dernier et le score du Front National qui ont bousculé le paysage. Ironie ou non, Le Figaro titrait le 7 décembre 2015 de la même manière que l'avait fait Libération le 24 juin 1984 "le choc" ! Cette fois, il aura été salutaire pour la vie démocratique, les partis se sont réunis en janvier et ont décidé de changer leur fonctionnement. Constitution en tête.


Il est quand même étonnant ce pays où les citoyens se retrouvent dans les valeurs de leur histoire commune dès que leur culture est agressée ! Ensemble les Français ont réussi à se redresser. Toute l'année 2015, ils ont crié Liberté, Egalité et Fraternité face aux fanatiques moyen-âgeux qui ont voulu faire exploser leur mode de vie en 2016. Durant toute l'année, on a assisté à des vagues d'arrestations dans les mosquées salafistes et la coalition a vaincu Daech. Dans le même temps, les français ont cessé de se chamailler, comme dans leur petit village d'irréductibles gaulois, icône de leur identité, Les responsables de la communauté nationale ont compris qu'il fallait arrêter de se diviser à coups d'invectives sur des sujets sur lesquels ils sont parfois d'accord.

La victoire des sans dents

Le 6 décembre 2015 aura marqué un virage du monde politique. La France "d'en bas" ou des "sans dents", comme on disait encore à l'époque allait bouleverser le fonctionnement du monde politique. Une nouvelle génération allait rappeler à la précédente que le monde avait changé. Il y a maintenant juste un an, une nouvelle génération politique allait enfoncer la porte du pouvoir. Ils sont calmes et pondérés et savent s'écouter. Je me souviens d'un qui ne m'avait fait sourire entre les deux tours de décembre 2015. Il avait rappelé à l'ancien maire de Paris, François Delanoé, qui se félicitait que le 18e dont il avait été maire, n'avait voté Front National qu'à 10%. Il lui avait rappelé l'évolution de la société et que le 18e n'était plus celui qu'il avait connu : "Monsieur Delanoé, ce vote n'était pas lié à l'ouverture d'esprit de vos administrés grâce à vous, mais à la pression immobilière de la capitale qui a poussé les plus pauvres hors les murs."

Les oubliés du pays

C'est un peu tard que les hommes politiques ont compris qu'il fallait qu'ils revisitent la vision d'un monde ouaté que leur renvoyait leur cour. La révolution ne fut pas de palais, mais de province. Elle a été faite par des gens normaux qui allaient réaliser ce que les abstentionnistes rêvaient depuis longtemps. Les révolutionnaires ? Monsieur et Madame tout le monde qui travaillaient dur et étaient âgés de 25 et 65 ans, selon ce que les historiens rapportent de cette histoire récente qui parait si loin désormais. Dans le couple "électeur", lui est ouvrier ou agriculteur, elle, caissière le plus souvent ou femme de ménage. Ils sont en province et habitent en dehors des agglomérations, trop coûteuses pour leurs rêves de maison. Ils en ont acheté une avec un crédit sur 30 ans. Le jardin, les aménagements du pavillon, les loisirs des enfants (auxquels ils ont bien droit), les deux voitures, cela coûte cher. Ils n'y arrivaient pas à répondre à leur question : pourquoi n'arrivons nous pas à avoir le même niveau de vie que nos parents ?

A qui la faute ?

A l'immigration ? A la mondialisation et aux frontières du monde qui ne sont plus étanches ? A l'Europe ? Aux arrangements entre amis ? Aux réfugiés de Syrie ? A l'assistanat ? Des questions en forme de réponses immédiates... Certains dans le monde politique les ont formulées. Le problème est que ces définitions d'un ennemi, d'un nuisible du quotidien peut se transformer en volonté d'extermination de l'élément considéré comme pernicieux... Un seul coup d'oeil sur l'histoire laisse imaginer l'effet que la méthode dévastatrice a pu avoir sur un idéal de paix au siècle dernier.

La VIème en mars

Heureusement, dès janvier, la classe politique a décidé de ne plus s'opposer bêtement. Réunie en janvier au congrès fondateur du Bourget, elle a décidé de construire une VIème république dès le mois de mars. Son fonctionnement permet désormais de construire des débats constructifs et d'éviter des oppositions de principe. Des coalitions sur des thèmes où des choix peuvent désormais converger. Les oppositions sont toujours là, mais les citoyens s'y retrouvent pour l'essentiel. La vie publique est organisée par thème : économie, formation, justice. Deux votations par voix électroniques ont déjà eu lieu. Le nombre d'élus nationaux a été réduit et les rémunérations baissées de 20%. A cette annonce, le 1er mai dernier, une manifestation a même eu lieu pour remercier les édiles. Les efforts pour sortir de la crise sont désormais partagés par tous. Le fonctionnement de la nouvelle démocratie parlementaire s'inspire de celle allemande adoptée après guerre et après avoir compris, dans la souffrance, les désastres du national socialisme.

Les présidentielles maintenues

La date du 23 avril 2017 pour les élections présidentielle a tout de même été maintenue. Avec la nouvelle constitution parlementaire, le rendez-vous n'a plus beaucoup d'importance. Le rôle est redevenu représentatif. François Bayrou est favori. La révélation qu'une voix lui a fait dans les Pyrénées pourrait se réaliser. Les Républicains ont révoqué leur leader, à qui le peuple avait demandé de partir en 2012. Le président de la République, a déclaré pour lancer le congrès du Bourget lors de ces voeux du 31 décembre 2015 qui restera dans l'histoire : "Je vous ai compris, le changement c'est maintenant. Il nous faut une VIème république, je vous dit au revoir". Marine Le Pen qui avait gagné la région Nord Pas de Calais, elle, est rentrée en maison de repos en septembre dernier après un burn out. Le journal Valeurs Actuelles a révélé que cela serait dû aux difficultés à gérer les accords sur les points d'indice des fonctionnaires régionaux issus de ses deux régions fusionnées...

Michel Chaupauvert

PS : Rappelez vous cependant la phrase du prophète Desproges : "La naïveté grotesque des enfants fait peine à voir, surtout si l’on veut bien la comparer à la maturité sereine qui caractérise les adultes. Par exemple, l’enfant croit au Père Noël. L’adulte non. L’adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote."
Manuel de savoir-vivre à l'usage des rustres et des malpolis

Tiens, si vous aimez Desproges. Réécoutez "Les rues de Paris ne sont plus sûres." Un sketch qui date... Quoique... C'était encore une époque où les parisiens votaient Front National...




Article du 10 décembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de jeanpierre Charollais 10/12/2015 18:12:36

He has a dream



Commentaire de Faluns d'Anjou 10/12/2015 18:48:44

Arrêtons toutes ces polémiques stériles sur le danger des migrants. Ce sont des chances pour la France. La preuve par l'image : https://youtu.be/44vzMNG2fZc



Commentaire de A Faluns d'Anjou 10/12/2015 20:42:00

En lisant un tel propos de la part de Faluns d'Anjou, on se méfie... et on a raison. Sa vidéo est tirée du blog de Stefan Herre, activiste allemand, islamophobe notoire, proche des néo nazis et des identitaires européens. Belles références Monsieur Facho d'Anjou.



Commentaire de Yves Choucuit 11/12/2015 04:51:25

Au secours Desproges et .Coluche ! Tout fout le Kempf ... " Zie comen". Qui ça ? Les blondes vert de gris ; les virils de bénitiers; les croqueurs de Noirs, Gris, Blancs républicains ; les Donneurs de leçons en caleçons et rangers ! Michel tu as vu Juste et loin. Mais où vais-je acheter mon pain et mon biftèke ? De quel vin (divin) vais-je m'abreuver ? Dans quelle région irai-je en vacances l'an prochain ? Va-t-il falloir que j'achète une Wolks Wagen ? Dire que je l'ai échappé belle en 42, v'la t'y pas qu'on va rouvrir le camp de Méron ! Cui !Cui! Je suis cuit ! Cuit-Cuis ! Non ! Je rentre en Résistance ! Qui aime la vraie France me suie-ve !



Commentaire de Faluns d'Anjou 11/12/2015 09:50:51

Monsieur "A" vous avez mille fois raison ! Vous avez eu la perspicacité de ne pas vous laisser abuser par cet odieux montage, ce vil document de propagande !!! Allons, un peu de sagesse et d'honnêteté M. "A", ce n'est pas l'auteur de cette vidéo qui est important, mais bien ce qu'elle dénonce. Elle a au moins le mérité de relater des faits que l'on nous cache et de prouver que nous sommes victimes d'un mensonge collectif qui amènent notre pauvre France vers le suicide.



Commentaire de Subli'm 11/12/2015 16:06:44

Subli'm, peut-être un bien grand mot mais quand même il y a de la recherche. Florilège de l'essentiel / Notre pays avec ses citoyens irréductibles gaulois sont étonnants / Remercier les édiles avec 2 votes électroniques/ Révélation d'une voix dans leurs petits villages icône de leur identité/ Allemande adoptée après la guerre qui ne m'avait fait sourire entre 2 tours ( farces et attrapes ?) / Leurs maisons et habitations en dehors des agglomérations ( économie(s)) / M. et Mme tout le monde travaillaient dur et leurs enfants n'avaient pas le même niveau de vie que leurs parents artisans, caissières etc...Manuel de savoir vivre à l'usage des rustres, des malpolis et des ouatés. (les raisins et les récoltes étaient réellement sous de bons auspices cette année) CQFD et j'en passe et des meilleures ici et par ailleurs aussi.../ En attendant le père Noël et de brûler des bougies voici la récréation : "impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps" Alphonse ALLAIS 1855-1905 ( et c'est pareil pour l'heure) Néanmoins ne pas confondre avec Maurice et Emile du même nom car ceux-là n'ont jamais vraiment fait de citations ou du moins inconnues au bataillon des dragons. ( et hop on analyse) / Des fois on s'ennuie mais toujours avec lucidité surtout quand on n'avait déjà plus rien à cacher. Un petit recrutement peut-être? / Tant pis allons voir nos Roziers & Co et puis dans la foulée " la mort tragique d'Auguste" prochainement sur la chaîne Mytho. On y trouvera également d'excellents acteurs. Et peut-être aussi pourrons-nous compter nos petits pois lourds ou pas et pour finir passer les essuie glaces. Bref, les élections font vraiment dire n'importe quoi... Pour conclure, on aurait pu résumer votre article par une autre citation (bah oui, elles ont toutes été apprises). IL faudra cependant rechercher l'auteur...[ " L'écriture est la mémoire de l'humanité. N'oubliez pas, vous êtes les artisans de votre destin, les maîtres d'oeuvre de votre vie " ]


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI