Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Maisons de services au public dans les zones rurales : au moins 2 en Saumurois avant la fin 2016.

La désertification des services au public dans le secteurs ruraux est une des préoccupations majeures des populations. Alors que le Grand Saumurois vient de finaliser son Contrat local de Santé qui verra bientôt une mise en œuvre concrète avec notamment l'implantation de Maisons de Santé sur son territoire (notre article).L'Etat de son côté accélère le mouvement : un fonds de financement vient d'être mis en place pour accélérer le déploiement des 1 000 Maisons de Services au Public en zones rurales d’ici fin 2016. En Saumurois, 3 communes sont inscrites dans cette dynamique.


L'abstention est grandissante dans les communes rurales et des élus attribuent à la désertification des campagnes une raison aux votes contestataires. Quoiqu'il en soit, l'Etat et les collectivités veulent répondre au message : le grand chantier des Maisons de Santé est en route (1) et celui des Maisons de Services au Public se voit donner un grand coup d'accélérateur. Ainsi, Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité, a décidé, avec plusieurs opérateurs nationaux, de créer un fonds de financement pour accélérer le déploiement des 1 000 Maisons de Services au Public d’ici fin 2016. Un accord national a ainsi été signé le 4 décembre dernier, au Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET).

De quoi s'agit-il ?

Doté de 20 millions d’euros, ce fonds complétera de manière équivalente les financements de l’Etat afin de couvrir 50% des coûts de fonctionnement des Maisons de Service au Public, l’autre moitié étant financée par les collectivités territoriales. Ce fonds sera alimenté par Pôle Emploi, la Caisse Nationale d’Allocations Familiales, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des travailleurs salariés, la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole, la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, Gaz Réseau Distribution France (GRDF), le Groupe La Poste. La Caisse des Dépôts et l’Union Nationale des points d’information et de médiation multi-services ont été associées à cet accord national. Le fonds vise à favoriser l’implantation des services publics dans les territoires ruraux, urbains et périurbains, pour répondre aux besoins des citoyens. A ce jour, 380 Maisons de Services au Public sont labellisées en France. L’objectif est d’en créer 500 d'ici à la fin 2015 et 1 000 d’ici fin 2016, en accélérant leur implantation dans les territoires.

Maison de Services au Public et non Maison de Services Publics. Quid ?

Maisons de Services au Public sont des espaces mutualisés qui regroupent en un lieu unique une gamme élargie de services à la population : aides et prestations sociales, emploi, insertion, accès aux droits, offres culturelles, mobilité, vie associative, etc. ; Elles offrent aussi aux usagers une aide, une écoute et un accompagnement dans les démarches de la vie quotidienne (mise à disposition de documentation et d’outils, aide à l’utilisation des services en ligne des opérateurs, accompagnement à la réalisation d’entretiens à distance…). "En fait, le processus a été amorcé depuis 2013 et entériné par le gouvernement et le chef de l'Etat en 2014 à l'occasion des Assises de la Ruralité, » explique Bernard Musset, sous-préfet de Segré, missionné par le Préfet pour le zonage en Maine et Loire." Et de continuer : "Par volonté du Président de la République annoncée en Comité interministériel du 13 mars 2015 de voir le processus accélérer, de nouveaux fonds ont été validés."
Enfin de rappeler : "Une modification sémantique apportée, on ne parle plus de « Maison des Services Publics » mais de « Maisons de Services au Public ». Une différence d'importance car cela permet à chaque collectivité de pouvoir adapter sa Maison, avec des services propres qui peuvent aller au-delà des services des opérateurs traditionnels publics. C'est donc à géométrie variable, sachant que pour être labellisée, une Maison doit a minima proposer les services de base pré-cités. Et dès lors que la collectivité obtient la labellisation, c'est 50% du financement des frais de fonctionnement qui sont pris en charge avec un plancher de 10 000 € et un plafond de 35 000 €, le solde étant à la charge de la collectivité (commune ou inter-communalité) et/ou des opérateurs privés s'il y en a. Et il faut savoir qu'avant l'entrée en vigueur de la loi NOTRe (ndlr de réforme territoriale), ce n'était que 25% de prise en charge. Dorénavant ce sont 50%."

Renforcement des territoires ruraux

Pour Guy Bertin, président de Saumur Agglo, "via ce dispositif un peu nouveau, on sent que l'Etat a envie de mettre des moyens pour répondre aux besoins des secteurs ruraux. Bizarrement l'annonce de cet accroissement de moyens tombe au lendemain des Régionales... Mais bon, l'important c'est que la dynamique soit là et bien là pour renforcer les services sur les territoires ruraux." Et celui qui est aussi maire d'une commune rurale, Neuillé, de rajouter. "En fait, tous les maires ont reçu un fascicule il y a quelques mois à ce sujet. Le fait que peu de communes aient aujourd'hui adhéré, c'est qu'elles n'y ont peut-être pas prêté suffisamment attention. Aujourd'hui le fait de savoir qu'un fonds supplémentaire est alloué est assurément un plus."
Ainsi, pour le moment dans le département 3 Maisons ont déjà été labellisées. Après Durtal qui fut la toute première, au début de ce mois, s'y sont adjoints Chateauneuf-sur-Srathe et Baugé en Anjou. Et le sous-Préfet d'annoncer "qu'au plus tard début 2016, il y en aura une sur Noyant. Mon objectif départemental est d'ici à fin 2016 de 10 à 12 au total, ce qui est un très bel objectif sur un département tel que le nôtre...et un beau défi !"

2 projets en Saumurois avant la fin 2016

Concernant le Saumurois, le sous-préfet Musset l'annonce : "Il y aura au moins 2 Maisons sur ce territoire, une au nord et une au sud, car force est de constater que c'est une zone du département en déficit avéré de services au public. La dynamique est lancée et en plus j'ai la chance qu'il y ait des communes volontaires !" Et de citer : "Ainsi, sur Montreuill-Bellay c'est acté, le Maire s'étant montré plus que réceptif. Au nord, deux communes sont sur les rangs, Allonnes et Brain-sur-Allonnes, reposant pour la première par un projet porté sur la collectivité, l'autre sur La Poste. Mais on ne pourra avoir 2 Maisons, les communes étant trop proches l'une de l'autre. De fait, au regard des textes, il faut que deux Maisons soit au moins espacées de 20 minutes afin qu'elles ne se concurrencent pas." Et de prendre l'exemple de la Mayenne, département novateur en France: "Ce fut l'un des tous premiers départements à être équipé. Avec déjà 10 Maisons de services au public et bientôt une onzième, le maillage de ce département est désormais bien établi, avec toutefois le constat que certaines d'entre elles étaient trop proches et nécessitaient une adaptation des offres de services afin qu'ils soient complémentaires et non concurrentiels. Pour ce qui est d'Allonnes et Brain sur Allonnes, j'ai déjà rencontré le maire de cette dernière commune et verrai prochainement celui d'Allonnes."
Et Bernard Musset conclut en se montrant encore plus ambitieux pour le Saumurois : "Deux Maisons c'est bien mais je pense que l'on peut aller encore un peu plus loin, notamment en renforçant le maillage sur l'ouest-saumurois, un territoire qui souffre cruellement de services de proximité. Je souhaiterais soutenir un projet entre Vihiers et Nueil sur Layon. (N.D.L.R. en appui voir la 2ème carte ci-dessous).»








Article du 17 décembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI