Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Hôteliers Saumurois : De l'équité avec les Chambres d'hôtes...suite.

Convivial dans les échanges de bonnes pratiques entre membres et ambitieux pour le tourisme local et son Château (relire notre article), les Hôteliers sont présents sur le territoire et veulent que leur avis soit entendu. Parmi les sujets qui fâchent, ils sont revenus sur celui de l'équité devant la loi et les charges avec les meublés de tourisme et les chambres d'hôtes.


Non, non, en dehors des campings et du Center Park, les 900 chambres d'hôtels ne représentent pas l'offre principale d'hébergement en Saumurois. Elle sont désormais supplantées par les 1 700 chambres d'hôtes et meublés de tourisme. "Et encore," précise François Chovet de l'Hôtel de Londres et désormais président du ,Club Hôtelier du Saumurois, "ça c'est le chiffre officiel. Chacun sait et même les sites internet le montrent, que le nombre de chambres dans chaque site est souvent plus important que celui qui est déclaré". "Notre objectif n'est pas de dire que cette offre n'a pas sa place," complète François Goaty, gérant des Terrasses de Saumur, et ancien président. "Au contraire, elle est complémentaire. Elle permet d'accéder à des lieux du patrimoine rare. Ce que nous disons, c'est qu'il ne peut pas y avoir deux poids deux mesures en matière de fiscalité et de réglementation. Nous sommes soumis à des contrôles drastiques en matière de sécurité et, à coté, on laisse faire notamment en matière de sécurité. Je ne le souhaite pas, mais si jamais il arrivait un accident dans un lieu où les mesures n'ont pas été prises et qui est en dépassement de capacité, on rechercherait les responsables et là peut-être, le législateur se poserait le problème".

Pas de réponse des élus

En juin dernier, les hôteliers ont voulu faire entendre leurs voix. Pour se faire, ils ont écrit aux élus de la République de la région, afin de faire prendre conscience de cet état de fait. Aucun ne leur a répondu. "Même pas d'accusé de réception" précise François Chovet. "Ce qui, au départ, n'était qu'une petite alternative, est devenue une économie qui se présente comme une concurrence déloyale. Je rappelle que fiscalité n'est pas la même pour nos concurrents. Ils n'ont notamment pas de TVA et une taxe de séjour beaucoup plus faible. Nous avons mis aux normes drastiques nos établissements et cumulons au club 250 000 € de contrats annuels d'entretien. Par exemple nous payons plus de 85 000 € de taxes audiovisuelles. Ce que nous réclamons, c'est plus d'équité et que les règles soient les mêmes pour tous."


Article du 21 décembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de ubergement 22/12/2015 06:37:23

Mesdames messieurs les hôteliers, tout a fait d'accord avec vous, dans notre région, il y a des centaines de chambres d'hôtes, de gîtes et autres qui ne sont pas déclarés et ce sont des sommes colossales qui échappent à l'état !!! De nombreux gîtes et B&B tenus par des propriétaires Anglais, Néerlandais et autres ne sont déclarés ni dans les mairies, ni dans les préfectures et offices de tourisme et beaucoup d'entre eux en font leur activité principale qui génère parfois des revenus importants entre 80 000 et 100 000 euros par an.(il n'est pas rare d'en trouver avec une capacité d'hébergement bien supérieure à la législation) Ces hébergements sont très difficiles à trouver; très bien cachés dans nos campagnes et sans signalétique... De plus cette activité déloyale pénalise les vrais professionnels du secteur Hôteliers et autres personnes déclarées . De plus depuis quelques années des sites internet comme airbnb ont explosé et incité des personnes à ouvrir des hébergements dont les revenus ne sont pas déclarés. Il commence à y avoir la même chose avec des particuliers qui font payer des repas faits chez eux; encore une concurrence déloyale pour les restaurateurs. Messieurs les élus ,il est temps de réagir car de nombreux hôtels et restaurants ferment leur porte avec les conséquences sur l'emploi que cela engendre !!!



Commentaire de Maxime 20/01/2016 14:32:10

Dans notre belle région beaucoup d\'élus possèdent des chambres d’hôtes et gîtes. Eux non plus ne souhaitent pas encourager l\'équité sociale et fiscale. Comme cela est curieux... (\"Même pas d\'accusé de réception\" précise François Chovet\" peut être ceci explique cela sans doute). Cela ce fait au détriment de l\'emploi déclaré, car tout ceci contribue à casser du travail dans les établissements qui eux paient de la TVA, des charges sociales et des Salaires ! (Dans le Marais, 1 logement sur 5 est loué sur Ab&b, au détriment des parisiens qui recherchent des logements, et des hôtels). L’hôtellerie n\'est plus seule à faire les frais de ce phénomène : a présent des Bars associatifs se développent, ainsi que des Boulangeries \"associatives\" Garages, Salons de coiffure, épiceries associatives etc... (sans charges, ni contraintes, payés en espèces (\"promis M. le percepteur, on ne réalise qu\'un modeste C.A.\") L\'uberisation ou chacun fait le travail de l\'autre sans en supporter le cout Administratif, Sécuritaire, Social, et Fiscal, c\'est un avenir bien sombre pour l\'emploi et notre système social qui protège... Et je ne parle même pas des autoentrepreneurs qui font de la concurrence entreprises de l\'artisanat. Mais au bout du compte le grand public oublie que derrière les PME en règle il y a du travail (plus de 70H semaine, 7/7J), peu ou pas de vacance, de l\'endettement (insomnies),et en cas d’échec l\'entrepreneur perd son travail, mais aussi doit rembourser ses dettes et perd son logement, sa voiture et il y des familles en jeu avec de petits enfants...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI