Le Frère Jean-Baptiste du Coudray était-il le fils caché d'Henri IV ?

Le Frère Jean-Baptiste, l'Ermite des Gardelles, était-il ou non le fils caché d'Henri IV et de Jacqueline de Bueil, l'une de ses nombreuses maîtresses ? C'est la question que se pose Jacqueline Bernard dans son dernier ouvrage « L'Ermite des Gardelles, la vie extraordinaire d'un fils caché d'Henri IV, le Frère Jean-Baptiste ». Paru aux éditions « Saint-Léger » de Jean-Louis Giard, ce livre est une synthèse de tout ce qui a été écrit à propos de l'énigme de l'Ermite des Gardelles, Frère Jean-Baptiste du Coudray-Macouard (1607-1691), personnage clé de l'une des plus fameuses énigmes historiques du Saumurois.

Photo de couverture de "L'Ermite des Gardelles"


Le Frère Jean-Baptiste a vécu jusqu'à la fin de sa vie dans son ermitage du Coudray. Sa tombe se trouve d'ailleurs toujours dans le chœur de l'église paroissiale de la commune. Né en 1607 et mort en 1691, ce dernier passionne l'écrivain Jacqueline Bernard, qui connaît le village Saumurois sur le bout des doigts puisqu'elle fut maire de la commune Coudraisienne. En 1991, elle faisait d'ailleurs paraître un ouvrage consacré à sa commune : « Le Coudray-Macouard : son histoire ». Âgée aujourd'hui de 92 ans, elle a passé une bonne partie de sa carrière professionnelle à la Seigneurie du Bois, au Coudray. C'est d'ailleurs pour ce manoir des XVe et XVIe siècles qu'elle a décidé d'écrire l'ouvrage, qu'elle avait commencé au moins 20 ans avant sa parution aux éditions « Saint-Léger » du Coudraisien Jean-Louis Giard.

L'Ermite emportera-t-il définitivement son secret ?

Antoine de Bourbon, fils du Roi Henri IV et de Jacqueline de Bueil, et Frère Jean-Baptiste, Ermite des Gardelles – ressemblant fort au bon roi, remarquable par son intelligence, la majesté de sa prestance et sa grande piété – sont-ils un seul et même homme ? Nombreux sont les écrits retraçant la vie de Frère Jean-Baptiste qui n'ont pas conclu sur cette question mais rares sont ceux qui se sont intéressés à sa vie depuis sa naissance à Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne), jusqu'à son décès au Coudray-Macouard, où l'on peut encore voir sa tombe aujourd'hui. Ce livre est une synthèse de tout ce qui a été écrit à propos de l'énigme de l'Ermite des Gardelles. Frère Jean-Baptiste est-il mort en emportant définitivement son secret ou ce mystère sera-t-il résolu un jour, comme le pensent ceux qui disent avoir vu, il y a quelques dizaines d'années, dans le bois de Brossay (près du Coudray-Macouard), un rosier fleurir sur un pan de mur qui pourrait bien être un vestige de la chapelle où venait prier chaque jour le saint homme ? Un mystère...

Infos pratiques : « L'Ermite des Gardelles, la vie extraordinaire d'un fils caché d'Henri IV, le Frère Jean-Baptiste », ouvrage de Jacqueline Bernard paru aux éditions « Saint-Léger ». Prix : 10 €.


Article du 05 janvier 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de 1-2-3 Soleil 05/01/2016 13:03:51

Intéressant sans doute mais décidément ce village renferme beaucoup de secrets.§ La dernière histoire n'est pas encore démêlée, une autre énigme d'ordre historique ressort ! Comme quoi le monde n'a pas tellement changé finalement. §Et n'oublions-pas que le cheval blanc d'Henri IV est quand même devenu vert récemment... §



Commentaire de bourgais 05/01/2016 19:41:47

toujours épater par le savoir de cette ""grande Dame""



Commentaire de Ex - instit' du Coudray 06/01/2016 09:58:22

Chaque manoir du Saumurois, de France et de Navarre, possède moult secrets d'al-côve. Nous, franchouillards, adorons ces "petits potins" que nous servons aux invités lors de la dégustation de la "poule au pot". Quand on connait les frasques de son bon père, il est difficile de croire en "son" fils supposé un saint homme ! Mais basta, cela fait vendre du papier, encore faut-il qu'il nous fasse palpiter les organes...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI