2016 : Les points clefs et le discours des voeux du maire de Saumur

Bon discours de voeux n'oublie jamais de regarder dans le rétro ! Pour le maire de Saumur, ce fut sous la forme d'un rappel d'un souvenir des années 70. Les 500 représentants des associations et des corps constitués auraient peut-être aimé que le maire Jean Michel Marchand chante le texte de Michel Delpech qui résonne parfaitement en ce début janvier 2016 : "Mais que Marianne était jolie quand elle embrassait le cœur de Paris en criant au-dessus des toits : Ça ira ! Ça ira ! Toute la vie». Ce fut le ton d'une cérémonie emprunte de gravité, reprenant les projets de l'année débutée que nombre des personnes présentes connaissait déjà. Les points clefs ci-après et le discours complet en seconde partie d'article.


C'est Jackie Goulet, le premier adjoint qui a ouvert la cérémonie comme le veut la tradition, pour adresser les voeux de la municipalité. Il prit modèle sur l'ancien gouverneur de la ville Philippe Duplessis-Mornay qui, au 17ème siècle, "s'opposa à toute contrainte en matière de religion et un homme de tolérance". C'est lui d'ailleurs qui fit fortifier le château. Le Château, justement qui sera "son" sujet 2016 : "Nous avons avec les élus décidé de faire en sorte que les Saumurois se réapproprient le château et que celui-ci redevienne la locomotive de la ville et apporte plus d'attractivité. Ce dossier est difficile et compliqué, c'est pour cela que l'on va le faire". Voilà pour la déclaration d'intention. Par contre, Jackie Goulet n'a pas donné de précisions concernant le devenir de la SOPRAF, la société publique de Fontevraud à laquelle a été confié le projet et qui dépend de la région qui vient de changer de majorité. L'ancien Président de la région, Jacques Auxiette avait donné une forte impulsion à la structure. On ne sait pas encore quelle sera l'orientation donnée par le nouveau président. Le budget à mobiliser, lui aussi, n'a pas été évoqué non plus. Les réponses viendront sans doute au printemps ? En guise de nouveauté un Muséopass va être mis en place (lire notre article par ailleurs en cliquant ici)

Bilan de gestionnaire

En plus de recettes fiscales, la ville de Saumur va devoir se passer de 800 000 € de dotations de l'Etat pour l'année. Cela vient s'ajouter au 1.5 millions qui n'ont pas été versées en 3 ans. Pour Jean Michel Marchand, on qualifiera son mandat dans l'avenir de celui d'un "gestionnaire." "Avec près de 35 M€ en fonctionnement, nous l’avons diminué de plus de 3 % en maintenant une capacité d’autofinancement de 3,115 M€, en légère progression de 100 000 € par rapport à l’an passé, tout en réduisant nos frais financiers de près de 10 % . Et en même temps, nous affichons 9,266 M€ en investissement, en progression de 230 000 € et de 2,5 %. C’est là un engagement fort au service des entreprises, de l’activité économique et donc de l’emploi. C’est aussi participer à la reprise économique qui s’amorce." Concernant les projets, d'abord une thermographie de la Ville "en reprenant un projet déjà ancien de la Jeune Chambre Economique". "La production d'énergies renouvelables en lien avec le Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine ou la poursuite du projet de circuits courts pour la restauration scolaire". On notera que le terme de "cuisine scolaire centrale" dont il avait été question n'a pas été utilisé.
Question travaux, le maire à rappeler "qu'une enveloppe toujours conséquente pour les Monuments Historiques" était consacrée avec "la fin des travaux de la Place Saint-Pierre et la réfection de la sacristie pour permettre la réouverture aux offices religieux de l’Eglise Saint-Pierre". La poursuite du réaménagement du gymnase Jean Chacun, la fin des travaux à l’Ecole de Hautes Vignes à Saint-Hilaire Saint-Florent et la complète restructuration de l’Ecole du Dolmen à Bagneux pour y accueillir tous les élèves de maternelle et de primaire terminent les travaux.





Réfugiés


En France, l'accueil des réfugiés dans les villes de province qui se sont engagées est très lente à se mettre en place. Sur l'arrivée de la centaine de réfugiés annoncée, le maire de Saumur n'a pas été très précis. Il a rappelé "qu'une dizaine était arrivée" (les proches du Dr Aleid qui officie à l'hôpital) et que "les formalités pour en accueillir une autre dizaine étaient en cours."

Réforme des services à la mairie

La rentrée sociale pour les agents de la ville n'a pas été simple. Un syndicaliste, présent dans la salle nous a confirmé que les tensions était encore présentes au Centre Technique Municipal qui est en passe de déménager. Jean Michel Marchand dans son discours a salué les agents : "Je sais combien a été perturbante, voire préoccupante la réorganisation des services. C’était là un passage obligé pour répondre avec efficacité aux besoins de nos concitoyens et aux tâches administratives qui nous incombent, tout en étant plus économes."

De l'avenir de la Maison de l'Emploi

Depuis trois ans, le financement provenant de l'État a très fortement diminué. Les collectivités locales à travers la France se réorganisent pour compenser ce retrait ou arrêtent leurs missions. En Saumurois, un projet existe pour la Maison de l'Emploi. Jean Michel Marchand a relevé les propos du président de la République lors de ses vœux aux Français « tout jeune doit être en formation ou en emploi ». Il souhaite pour le Saumurois "qu'avec un taux de chômage supérieur à 10 %" (...) personne ne soit indifférent". Il en a profité pour faire remarquer au représentant de l'état présent dans la salle : "Nous sommes prêts, Monsieur le Sous-Préfet, à mettre en place la Garantie Jeunes, ce contrat d’accompagnement qui conjugue immersion et insertion dans le monde économique et repose sur le principe du « donnant-donnant »".

Intercommunalité

Le maire de Saumur a confirmé qu'il était favorable à la fusion des Communautés de Communes et qu'il ne répondrait pas favorablement à la demande des présidents de la Com Com Loire Longué et de Noyant qui demandent à ce que les membres de la CDCI ne votent pas le projet du préfet pour leur laisser leur indépendance : "Lors de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale, je voterai le projet de réforme territoriale préparé par le Préfet BURDEYRON et que doit nous présenter Mme la nouvelle Préfète ABBOLIVIER. Le Grand Saumurois d’aujourd’hui doit devenir le territoire de notre future Communauté d’Agglomération, pour constituer avec la Ville de Saumur comme pôle de centralité, la troisième collectivité de notre Département."

Mutualisation des services avec l'Agglo

Lors de la présentation du budget au dernier conseil municipal, Jean Michel Marchand et l'ancien Maire, Michel Apchin avaient "conversé" comme ils aiment à le faire sur différents sujets. Le sujet abordé fut la mutualisation des services de la ville et de l'Agglo. Certains avaient pu en conclure que des dissensions profondes existaient. "Non le torchon de brûle pas," a précisé Jean Michel Marchand, tout en rappelant quand même : "Nous ne passerons pas à côté d’une mutualisation de certains de nos services. C’est un dossier qu’il est indispensable d’ouvrir Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Maires de l’Agglo, cher(e)s collègues. N’attendons pas d’y être contraints par une autorité supérieure ou par des difficultés financières insurmontables." Dans ce sens, il n'a pas manqué d'adresser un autre message à ses collègues de l'Agglo à propos du financement du Comité Equestre actuellement par la seule ville de Saumur : "Je ne désespère pas que nous partagions bientôt le coût de tout ce qui a trait au cheval et au fonctionnement du Comité Equestre que je félicite pour son action à nos côtés. L’activité équestre dont la figure de proue est le Cadre Noir, n’est-ce pas M. le Directeur, est certes emblématique de l’image de la Ville de Saumur, mais c’est aussi un vecteur économique incontestable pour le Saumurois."


Le discours complet de Jean Michel Marchand le 5 janvier 2015

"C’est au nom du Conseil Municipal de la Ville de Saumur, de tous les élu(e)s de Saumur et des communes déléguées, qu’avec mon épouse je vous présente mes vœux les meilleurs et les plus sincères pour cette nouvelle année ; des vœux de bonheur et de joies partagés pour que 2016 soit une année de réussite et de satisfaction. Une année qui vous procure épanouissement et rayonnement dans votre vie personnelle, professionnelle ou associative.

Que 2016 aussi vous garde en bonne santé et permette à ceux qui souffrent de retrouver douceur et apaisement.

Cette année, nous la voulons sereine et optimiste pour toutes et tous.

Mais comment ne pas revenir d’abord sur 2015, cette année qui restera à jamais gravée dans nos mémoires. Une année qui aura marqué notre pays et ébranlé nos consciences, une année sombre ponctuée d’actes barbares d’une lâcheté sans nom que rien ne peut justifier.

Cette semaine, la France procède aux commémorations liées aux attentats qui ont visés Charlie Hebdo et le magasin Hyper Cacher il y a un an.
Nous pensons aussi aux victimes du 13 novembre, au Bataclan, aux terrasses du Petit Cambodge, du Carillon, de la brasserie café Bonne Bière, du restaurant Casa Nostra, du bar La Belle Equipe, du Comptoir Voltaire et du Stade de France.

Nous nous associons à l’hommage qui leur est rendu. Nous redisons notre compassion aux familles des victimes. Nous assurons les blessés de notre solidarité et nous remercions toutes celles et ceux qui leur ont porté secours.
Nous disons notre reconnaissance aux forces qui assurent notre sécurité.

N’oublions jamais que la bête immonde, née de la haine de l’autre et de l’intolérance, terreau du fascisme, continue à tuer dans bien des endroits du monde et nous menace toujours et encore.
Je pense à nos amis du Mali et aux attentats de Bamako comme à ceux perpétrés au Moyen Orient.

Rester vigilants, c’est ce que fait la France avec l’instauration de l’état d’urgence. A Saumur, le plan Vigipirate renforcé a été réactivé devant nos écoles et nos établissements publics.

Mais ce qui est remarquable, c’est notre capacité à faire front, à nous rassembler, à relever la tête, à nous retrouver dans les valeurs de la République : Liberté - Egalité – Fraternité. Ce sont ces valeurs, notre solidarité, notre envie de continuer à vivre, comme avant, qui nous permettent de tenir bon face au terrorisme.

Je veux aussi saluer, à nouveau, cette action magnifique à l’initiative des responsables des trois confessions religieuses où se sont retrouvés catholiques, protestants, musulmans et non-croyants pour une soupe de l’amitié. Merci à eux.

Permettez-moi de reprendre trois phrases des propos que je tenais pour les vœux 2015, la veille de ce jour funeste :

« Nous avons la chance de vivre dans un pays laïc où la religion est une affaire intime et personnelle, protégée par la liberté de conscience.
Nous avons le bonheur d’être en France, Pays des Droits de l’Homme et du Citoyen.
Aussi, faut-il rappeler pour s’en convaincre, qu’au-delà de nos différences, de nos divergences, c’est le respect de l’autre et le vivre ensemble qui comptent et qui fait Nation ».

C’est bien à cela que l’on mesure la justesse des propos de François MITTERAND tenus lors de son discours d’investiture le 21 mai 1988 :
« Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop ».

L’autre fait marquant de cette année 2015, conséquence de cette guerre en Syrie, c’est l’afflux des réfugiés, fuyant les exactions des conflits.

La Ville de Saumur s’est engagée pour accueillir une centaine de ces réfugiés. Une dizaine est arrivée, les formalités pour en accueillir une autre dizaine sont en cours. Je veux saluer ici l’élan de solidarité et de générosité de tous ceux, particuliers, associations, collectivités, qui se sont mobilisés pour les accueillir et sur qui nous savons pouvoir compter demain. Je remercie le Centre Communal d’Action Sociale, Astrid LELIEVRE et l’ensemble du service.
Merci aussi au Docteur ALEID et à sa famille d’être avec nous ce soir.

Enfin, dans un tout autre domaine, mais oh combien important pour notre planète, la réussite de la COP 21 avec la signature de ce texte par les 195 pays réunis, un engagement - trop frileux pour certains -, mais un engagement tout de même pour s’attaquer au réchauffement climatique et le maintenir en deçà de 2 degrés.

Cette COP 21, il nous faut la mettre en œuvre, collectivités et particuliers, entreprises et administrations, pour obtenir des résultats probants.
Ici à Saumur, des engagements ont été pris pour la transition énergétique :

- une thermographie de la Ville en reprenant un projet déjà ancien de la Jeune Chambre Economique. Nous avons pour cela besoin d’un temps froid. Espérons que l’hiver ne nous oubliera pas !

- des propositions pour produire des Energies Renouvelables en lien avec le Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine,

- la poursuite du projet de circuits courts pour la restauration scolaire dans le cadre du programme initié par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, celui des Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte.

J’en suis arrivé tout naturellement à l’année 2016. Cette année 2016 que nous voulons sereine et empreinte d’un optimiste partagé.

Depuis bien des mois, nous nous y sommes attelés en préparant un budget rigoureux dans le respect de nos engagements : ne pas augmenter les taux des différentes taxes et continuer à diminuer notre dette de 0,5 M€ en moyenne par an.

Avec près de 35 M€ en fonctionnement, nous l’avons diminué de plus de 3 % en maintenant une capacité d’autofinancement de 3,115 M€ en légère progression de 100 000 € par rapport à l’an passé tout en réduisant nos frais financiers de près de 10 % .

Et en même temps, nous affichons 9,266 M€ en investissement, en progression de 230 000 € et de 2,5 %. C’est là un engagement fort au service des entreprises, de l’activité économique et donc de l’emploi. C’est aussi participer à la reprise économique qui s’amorce.

Ce mandat, nous le constaterons, sera celui des gestionnaires et je veux saluer le travail effectué par Claude GOUZY et le service des Finances.

Permettez-moi de prendre un peu de temps pour venir sur quelques points importants, en commençant par remercier les agents de la Collectivité. Je sais combien a été perturbante, voire préoccupante la réorganisation des services. C’était là un passage obligé pour répondre avec efficacité, aux besoins de nos concitoyens et aux tâches administratives qui nous incombent tout en étant plus économe.
Merci à Géraldine LE COZ et au Service Ressources Humaines pour la qualité du travail fourni.

Avec la mise en place dans les prochains jours du Guichet Unique et du Portail Famille, c’est progressivement des contacts facilités pour les besoins de renseignements, les formalités administratives et les diverses inscriptions pour les enfants qui seront proposés.
C’est maintenant en Mairie, à Saumur et dans les mairies déléguées, que seront inscrits les élèves pour la prochaine rentrée scolaire.

Mais nous ne passerons pas à côté d’une mutualisation de certains de nos services. C’est un dossier qu’il est indispensable d’ouvrir Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Maires de l’Agglo, cher(e)s collègues. N’attendons pas d’y être contraints par une autorité supérieure ou par des difficultés financières insurmontables.

Quant aux divers chantiers d’aménagements, ils s’inscrivent dans la continuité avec :

- une enveloppe toujours conséquente pour les Monuments Historiques, la fin des travaux de la Place Saint-Pierre et la réfection de la sacristie pour permettre la réouverture aux offices religieux de l’Eglise Saint-Pierre,
Merci à Sophie ANGUENOT et à la Direction Aménagement et Patrimoine,

- la poursuite du réaménagement du gymnase Jean Chacun,

- la fin des travaux à l’Ecole de Hautes Vignes à Saint-Hilaire Saint-Florent.

- la complète restructuration de l’Ecole du Dolmen à Bagneux pour y accueillir tous les élèves de maternelle et de primaire.
Je salue le travail de Christophe CARDET et d’Olivier BRAEMS et des services respectifs.

Le schéma d’accessibilité des bâtiments et espaces publics a été approuvé par le Conseil Municipal de Juin. Les premiers travaux sont intégrés à tous les chantiers en cours et nous programmons la première phase pour l’accessibilité de l’hôtel de ville.

Je n’oublie pas la mise en œuvre du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain, le PRU 2, maintenant compétence de la Communauté d’Agglomération. Vous avez accepté, Monsieur le Président, que nous y travaillions ensemble. Les études de faisabilité doivent être menées au cours de cette année et le protocole de préfiguration déposé en Préfecture pour la fin janvier. Il faut faire vite !

J’ai plaisir également à souligner l’intérêt que présente le diagnostic immobilier et commercial que permettra le projet « Anjou Cœur de Ville » porté par l’Agglomération et le Département.

A ce propos, si la redynamisation commerciale en centre-ville est un phénomène encourageant et je remercie Jackie GOULET de s’y être fortement impliqué, le niveau de notre population rapporté au 1er janvier 2013, publié par l’INSEE, ne manque pas de nous préoccuper et de nous étonner.

Nous préoccuper parce qu’il repart à la baisse.

Nous étonner parce que nous notons un inversement de tendances :
- Saumur Centre retrouve des habitants,
- Dampierre progresse légèrement,
- mais Bagneux, Saint-Hilaire Saint-Florent et Saint-Lambert des Levées voient leurs populations baissées.
Ce sont des données qu’il nous faudra prendre en compte pour l’élaboration du Schéma de Cohérence Territoriale et du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal.


Le plus grand chantier pour 2016, c’est sans aucun doute celui de la Réforme Territoriale et des compétences de notre communauté d’agglomération, celles d’aujourd’hui, mais encore plus celles de demain en 2017.

Le Conseil Municipal en a délibéré et je le réaffirme : lors de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale, je voterai le projet de réforme territoriale préparé par le Préfet BURDEYRON et que doit nous présenter Mme la Préfète ABBOLIVIER. Le Grand Saumurois d’aujourd’hui doit devenir le territoire de notre future Communauté d’Agglomération, pour constituer avec la Ville de Saumur comme pôle de centralité, la troisième Collectivité de notre Département.

Mais dans l’immédiat et dans le cadre des responsabilités que vous m’avez déléguées, Monsieur le Président, cette année verra se concrétiser le projet de pôle mutualisé de formations supérieures.


Ce sera également une année décisive pour la Maison de l’Emploi, la faire perdurer en l’associant à l’Agence de Développement ou prendre le risque d’abandonner les missions qui sont les siennes.

Le Président de la République a, lors de ses vœux aux Français, déclaré que « tout jeune doit être en formation ou en emploi ».

Avec un taux de chômage supérieur à 10 % et un nombre important de jeunes en situation compliquée face à la formation et à l’emploi, de tels propos ne peuvent laisser personne indifférent.

Nous avons, avec les organismes de formation, les structures d’insertion et la Mission Locale, un immense challenge à relever.
Nous y parviendrons que si, là encore, nous travaillons en complémentarité : entreprises, chambres consulaires, administrations, élu(e)s.

Je connais les capacités de mobilisation de l’équipe des conseillers Emploi-Formation, et leur engagement après des jeunes et nous sommes prêts, Monsieur le Sous-Préfet, à mettre en place la Garantie Jeunes, ce contrat d’accompagnement qui conjugue immersion et insertion dans le monde économique et repose sur le principe du « donnant-donnant ». Il engage le jeune et les pouvoirs publics. Nous aurons besoin des entreprises pour réussir.


J’en arrive à la fin et je voudrais lever les craintes de certains.
Non le torchon ne brûle pas entre la Ville et l’Agglo. Nous avons tant à faire ensemble.

Pour preuve, c’est toujours ensemble que nous ferons de cette année 2016 une année du vélo en saumurois avec l’Anjou Vélo Vintage, samedi 18 et dimanche 19 juin, deuxième édition sous notre responsabilité commune. Cet événement a montré l’an passé combien l’intérêt du public était grand et combien il était dynamisant pour l’économie touristique.

Et bien sûr, le départ de l’étape du Tour de France Saumur-Limoges le mardi 5 juillet, départ du Chardonnet devant les Ecoles Militaires, mon Général, un circuit d’une dizaine de kilomètres en ville et départ réel à la sortie de Distré vers Montreuil-Bellay.

Ce sera la fête, mais déjà le week-end précédent, les cyclotouristes avec Marcus NERON et Jean-Luc LHEMANNE préparent des animations pour les amateurs de vélo, afin ceux qui savent tenir sur un vélo !

Enfin, je ne désespère pas que nous partagions bientôt le coût de tout ce qui a trait au cheval et au fonctionnement du Comité Equestre que je félicite pour son action à nos côtés. L’activité équestre dont la figure de proue est le Cadre Noir, n’est-ce pas M. le Directeur, est certes emblématique de l’image de la Ville de Saumur mais c’est aussi un vecteur économique incontestable pour le Saumurois.


Permettez-moi, Mesdames, Messieurs, Chers amis, de conclure en vos citant un personnage trop tôt disparu :

« Dieu ! Mais que Marianne était jolie
Quand elle embrassait le cœur de Paris
En criant au dessus des toits :
Ca ira ! ça ira ! Toute la vie. »

Vous avez reconnu les paroles de Michel DELPECH.
Vous l’avez remarqué, je n’ai pas pris le risque de les chanter.

Mais ce dont je suis sûr, c’est que Marianne est toujours jolie et qu’elle le restera tant que nous saurons rester unis et ainsi contribuer avec optimisme et humanisme à un monde plus juste, plus harmonieux, plus solidaire.

C’est ce message de confiance et d’espoir que j’adresse à chacune et à chacun d’entre vous.

Bonne et heureuse année à toutes et à tous.


Article du 06 janvier 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :


Commentaire de girardeau 07/01/2016 08:09:24

les Saumurois ont élu j2m mais sa femme qui le suit partout a-t-elle un emploi fictif ou juste là pour la figuration ?



Commentaire de grizli 07/01/2016 09:58:48

En ce qui concerne le patrimoine et notamment le château, il est urgent après les coûts supportés par les saumurois, qu'enfin un projet de développement culturel voit le jour. Alors pourquoi pas une société à fonds publics, spécialisée dans ce domaine et qui à fait ses preuves à Fontevraud. Les saumurois comprendraient mal pourquoi avoir investi tant d'argent public pour si peu d'utilisation. C'est comme si on entretenait sa belle vieille voiture et qu'on la laisse au garage de peur que............ Alors messieurs dames élu(e)s de la région, du Département de l'agglo, de la Ville, travaillez donc ensemble pour la cohérence des dépenses de l'investissement culturel public. C'est notre argent.



Commentaire de @ grizli 07/01/2016 11:14:18

Je vous invite à relire l'article, la commune de Saumur est actuellement en travail avec la société public de Fontevrault justement à ce sujet...



Commentaire de jean luc 07/01/2016 14:06:47

il y a toujours des excuses quand on desire masquer la vérité .et les emplois fictifs ! .les gens placés là et qui a part faire du vent et potiche ne servent pas à grandes choses à par empocher de l'argent public. un peu comme à l'hôpital ou là où il faut du monde on en met pas et là où sa sert a rien on en place.



Commentaire de bernadette fourré-jousselin 07/01/2016 17:01:57

même si ......., je le trouve parfait ce moment des voeux de notre Maire, il n'a pas oublié d'associer ceux qui travaillent avec lui, je trouve une transparence dans ce discours, c'est vrai nous souffrons tous d'intolérance déja en posant la question idiote sur la présence de Madame Marchand à ses côtés, quelle aurait la question si elle n'avait été là ? Dans ce pays où nous devrions tous essayer d'apporter notre pierre à l'édifice, nous devenons de plus en plus " bête " et méchant, je ne suis pas en accord sur toutes les décisions du Maire, mais qui de nous deux a-t-il raison ? Ce monde qui nous fait bien peur, bombe nucléaire d'Asie, ces guerres de religion, ces révoltes de ceux qui ont faim devrait nous pousser à nous rendre plus solidaire. A tous j'adresse mes voeux les meilleurs



Commentaire de cabaret 07/01/2016 18:29:57

Il est notable que le bataillon s'amenuise avec le temps : un adjoint obligé de démissionner, un adjoint éliminé du Conseil Général, une autre adjointe éliminée du Conseil Régional.... quel beau bilan. A oublier dans les cérémonies de voeux qui se multiplient pour étancher la soif.



Commentaire de 2015 08/01/2016 07:38:40

et mémé qui a passé de 2015 a 2016 avec toujours la tolerance facon mémé.que chacun pense et dise ce qu'il desire mais la bonne pensée est la mienne



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI