Les syndicats CGT, FO et SUD du centre hospitalier de Saumur appellent à la mobilisation

Les syndicats CGT, FO et SUD du centre hospitalier de Saumur appellent tous les agents à se mettre massivement en grève le mardi 26 janvier 2016 et à participer à la manifestation à 10H30 place de la République de Saumur, pour mettre un terme à cette logique d’austérité, destructrice du service public. Leur communiqué


"L'austérité ça suffit ! 26 janvier 2016 en grève dans l’unité !

CGT, FO et SUD revendiquent localement :
- Le maintien de tous les emplois, afin de garantir un service public de qualité.
- La création d’un pool de remplacement.
- La titularisation de tous les emplois précaires.
- L’arrêt de la mobilité forcée, et arrêt des changements de services sans l’accord de l’agent.
- L’arrêt des fermetures de lits.

Revendications nationales :
- L’augmentation de la valeur du point d’indice.
- Des emplois statutaires.
- Un service public de qualité.

Le service public n’est pas une « charge » ; c’est une richesse !"



Article du 23 janvier 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


19 commentaires :


Commentaire de camarade 25/01/2016 07:38:24

pour la Cfdt, comme elle est toujours d'accord avec la direction, le gouvernement et surtout quiquonc puisse lui apporter tranquillité, heure syndicale, chauffage et surtout des gens qui votent pour elle afin de d'avoir encore plus d'heure a glander .vous comprendrez qu'elle ne sera pas presente.



Commentaire de jean luc 25/01/2016 12:16:27

oui effectivement, la Cfdt ne doit pas souffrir de carence et perte de salaire Pensez-vous que les dirigeants des ets achetent les syndiqués ?et aprés il faut adhérer.il faut rire quand ?



Commentaire de José 25/01/2016 12:55:59

Très cher camarade, je suis le secrétaire de la section CFDT de l'hopital de saumur. Si la CFDT, n'appelle pas à la grève, c'est tout simplement qu'elle ne se retrouve pas dans ces ordres de grève ou nous trouvons de tout (salaire, emploi, ect.. ). cette liste lève des points de revendications qui sont acceptables pour certains utopique pour d'autres, que nous ne cautionnons pas. Nous ne sommes pas toujours d'accord avec la direction, mais notre culture nous amène d'abord à la table des négociations avant de déclencher un mouvement de blocage. Concernant les heures syndicales, elles sont le résultat du vote émis par les agents, peut être ont ils compris qu'ils ne s'agit pas de gueuler le plus fort mais que nous restons force de proposition. Je ne sais pas comment cela ce passe dans ton syndicat, mais chez nous, nous ne glandons pas, nous travaillons, nous avons le respect de nos partenaires, que ce soit la direction, comme les autres organisations syndicales. Il est dommage que cette attitude ne soit pas de rigueur par tous. J'ose même vous dire bonne chance pour demain. enfin, j'ai aussi le courage moi de ne pas me cacher derrière un pseudo



Commentaire de duport g 26/01/2016 07:46:55

si salaire et emploi ne sont pas des sujets assez bien pour la Cfdt alors à quoi sert elle ????



Commentaire de José 26/01/2016 09:07:04

Pour répondre, La CFDT, a négocié avec le gouvernement la modernisation des parcours professionnels des carrières et des rémunérations. pour préciser ma pensée, toutes les fonctions publiques sont appelées à la grève aujourd'hui, mais elles n'ont pas toutes le même mot d'ordre. Je vous invite plutôt à mettre en avant vos avancées, vos victoires, nous serons du coup nous aussi à même de vous juger.



Commentaire de jean luc 26/01/2016 11:14:42

Que de beaux discours sans aucune solidarité. Mr si vos décideurs nationaux ont l'habitude de se graisser afin de se récupérer de bon poste bien payé comme votre ex-patron chéreque ne tomber pas dans le panneau comme de gentil mouton .Et bougez-vous .Si le peuple vous suit nous continurons à aller dans le mur. Les liaisons dangereuses de la CFDT Trois poids lourds du syndicat, dont François Chérèque, vont officiellement travailler pour le gouvernement. Des nominations qui peuvent faire polémique. Troublant télescopage de nominations de syndicalistes CFDT dans les allées du pouvoir… Dès lundi 7 janvier, François Chérèque, l'ex-secrétaire général du syndicat réformiste — qui a passé le témoin en novembre à Laurent Berger —, sera recasé dans l'une des nombreuses terres d'accueil que compte la République : l'Inspection générale des affaires sociales. Nommé jeudi dernier par le gouvernement au rang d'expert de l'Etat, il sera chargé d'évaluer les politiques sociales afin d'éclairer la décision publique. A 56 ans, il devrait également prendre à la mi-janvier la présidence de Terra Nova, fondation proche du PS. « Ce ne sera pas une annexe du PS », se défend-il. Selon nos informations, ce même jour, le 7 janvier, c'est une autre figure de la CFDT qui rejoindra officiellement l'équipe gouvernementale. Lundi, l'ex-secrétaire nationale Laurence Laigo, un des anciens bras droit de Chérèque, va prendre son bureau de conseillère au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement. « Ses fonctions ne sont pas encore complètement arrêtées », laisse-t-on entendre au 35 de la rue Saint-Dominique. Mi-décembre, elle avait annoncé à ses collègues syndicalistes son intention de quitter la confédération de Belleville, à la suite d'un désaccord sur ses fonctions dans la nouvelle organisation pilotée par Laurent Berger. Des liens étroits ont été tissés en coulisses avec Hollande Deux « transferts » de poids qui, à coup sûr, vont alimenter les critiques sur une collusion apparente entre la CFDT et le gouvernement. Jamais, pourtant, la centrale n'a affiché sa préférence pour tel ou tel candidat. Au contraire, Chérèque avait même pesté publiquement lors de la campagne contre Bernard Thibault, qui avait rompu la sacro-sainte neutralité syndicale. Il n'empêche, des liens étroits avec François Hollande ont bien été tissés en coulisses depuis 2009 par Jacky Bontems, 61 ans, l'ancien bras droit de Nicole Notat puis de François Chérèque. Officiellement dégagé de tout mandat syndical, cet homme de réseau, adhérent au PS depuis 1970, a fait campagne pour le candidat socialiste et mobilisé son carnet d'adresses, jouant les intermédiaires pour « vendre » la méthode Hollande auprès des partenaires sociaux. Et d'assurer aussi le rôle d'interlocuteur privilégié à la CFDT… Depuis septembre, Bontems est officiellement chargé de mission auprès de Matignon. Et dans quelques jours, il intégrera le Commissariat général à la stratégie et à la prospective. « Comment Laurent Berger va-t-il gérer ça ? Alors que les négociations sur la réforme du marché du travail ne sont pas bouclées, ça ne tombe pas au meilleur moment », s'inquiètent certains. « Ni soutien d'un gouvernement ni opposant politique », jurait dès son arrivée le successeur de François Chérèque, forcément fragilisé par ces nominations. Car en 1981, la lune de miel avec François Mitterrand avait coûté très cher à la CFDT. Cinq cadres du syndicat avaient alors rejoint les cabinets ministériels, entraînant une véritable hémorragie d'adhérents : entre 12 et 15 % d'encartés en moins par an durant plusieurs années.



Commentaire de stephane morin 26/01/2016 12:00:37

Triste réalité du monde du travail.Ce syndicat a toujours été a la botte des gouvernements ainsi que des patrons qui pouvaient mettre en place leur strategies avec un syndicat qui dit amen.



Commentaire de bernadette fourré-jousselin 26/01/2016 12:53:55

triste réalité, tous les syndicalistes seraient-ils CFDT, car pourquoi se décarcasser pour le peuple qui " doit " avoir FAIM, heureusement qu'en 1789 les français ont eu le courage de se lever pour tous ensemble faire de notre pays la FRANCE une république, il est à craindre que nous ayons plus à attendre des réfugiés que des français encore trop heureux ..................... Combien de nous ce matin pour montrer que nous sommes dirigés par la DROITE ;



Commentaire de lucette 26/01/2016 13:10:02

il fallait pas voté hollande mémé.



Commentaire de à bernadette 26/01/2016 15:05:22

je suis désolé de vous contredire mais en 1789 c'est la bourgeoisie qui ayant l'argent voulait la terre...des aristocrates ce qu'elle a eu..la "gauche "qui nous gouverne ou plutôt les sociaux libéraux est du même acabit: pas de vague, la mimine dans celle des patrons et quelques discours "républicains" pour calmer les sans culottes. vivement Maximilien que cela bouge et surtout pas la marine dilatée qui se fout de nous comme de sa première chaussette ... vive la commune



Commentaire de kiki 26/01/2016 19:57:44

hé bien, dites donc jean luc, vous m'avez l'air ferré en syndicalisme!! moi je fais partie des agents hospitaliers qui ne font pas de bruit, qui bossent, mais qui savent que sur le terrain, c'est la cfdt qui nous défend le mieux, car avoir de grands principes s'est bien, mais sur le terrain? QUI nous défend quand on a un problème? c'est facile de tirer sur l'ambulance! moi, ce qui m'intéresse, c'est d'avoir quelqu'un surplace pour défendre mes droits, et la cfdt a toujours été là; la cfdt ne défend pas que ceux qui paient des cotisations syndicales, eux!



Commentaire de gérard 27/01/2016 07:37:08

Les mots Cfdt et travail sont incompatibles. Et au ch de saumur a par endormir les gens et leur promettre du vent, ils sont bien là. J'ai bossé des années las bas et à part peut être un miracle mais je constate qu'il y a toujours les mêmes qui font du gras.



Commentaire de MDR 27/01/2016 07:48:59

Depuis quand la CFDT défend les salariés ? Pour une organisation qui suit toujours à la lettre les directives du gouvernement cela est un peu fort de café



Commentaire de pauvres petites gens 27/01/2016 14:39:58

Pour connaitre quelqu'un qui travaille au CH, certains agents ont eu des revalorisations de salaire suite à des erreurs de bonification qui au fil du temps ont permis de toucher de coquettes sommes. Ni la direction ni les agents ne s'en étaient aperçu, sauf la CFDT. A bon entendeur ....



Commentaire de des vrais champions 27/01/2016 16:00:11

alors là il s'agit de l'avancée sociale du siècle . mais les intérêts ?



Commentaire de bernadette fourré-jousselin 27/01/2016 16:05:31

je suis d'une époque ...... où étant de gauche, oui de gauche, et travaillant dans le privé, pas grande possibilité d'être syndiquée, mais j'ai toujours soutenue la CGT, et surtout seule contre tous je montais au créneau pour défendre mes collègues, sans craintes, je ne peux admettre qu'un syndicat " supposé " défendre les employés soit depuis de longues années toujours prêt à se rapprocher des employeurs en donnant des raison inacceptables causant de ce fait une mésentente entre employés, n'est-il en effet pas le moment de faire voir que rien ne va plus, que le travail manque, que des emplois utiles soient supprimés et que à l'hôpital par exemple c'est le " CLIENT" comme disait un des anciens directeurs, qui en souffre, alors la solidarité des syndicats ne devrait-elle pas être solidaire ou tout du moins le montrer !!! Ne serez vous pas solidaire pour avoir un nouveau local dans Saumur. Car les " hotels " manquant à Saumur votre local va se transformer en gite !!!!! cette maison ouvrière pour tous en place depuis de très longues années, ayant résisté à différents maires de couleurs différentes d'un seul coup pourrait être sortie de Saumur .... ça je ne l'accepte pas, mais encore qu'y puis-je ? Mais il faut bien oser le dire .



Commentaire de pauvres petites gens 28/01/2016 06:28:07

Pour répondre à " des vrais champions ", ce n'est peut être pas l'avancée sociale du siècle, mais si tu avais été concerné tu aurais bien apprécié toucher cette revalorisation. Comme quoi la CFDT travaille. Mais bon le dialogue doit être limité avec toi, donc je m'arrêterai là.



Commentaire de une ancienne 28/01/2016 08:11:16

La Cfdt, championne de la destruction d'emplois .Le pire, quand ils ont des responsabilités ils deviennent les pires E......S envers leur collègue.



Commentaire de pauvres petites gens 29/01/2016 12:32:32

Réponse à "une ancienne" : t'es tu remise en question ? Peut être que c'est plutôt toi qui faisait ch...tout le monde ?!... Il y en a qu'on est content de voir partir en retraite.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI