Après l'indépendance, Loire Longué prend le chemin des Communes Nouvelles !

L'intervention du sous-Préfet de Saumur, Jean Yves Hazoumé en réaction aux propos sur l'Etat Frédéric Mortier ont occulté une partie de son discours lors de la cérémonie des voeux du président de Loire Longué (relire ici). A la relecture de celui-ci, il énonçait une partie de son plan B, si le rattachement de sa Com Com avec Saumur Agglo était acté par la commission ad'hoc : la commune nouvelle. "Nous y sommes contraints" nous a précisé hier Frédéric Mortier.


Qu'on soit d'accord ou non avec lui, on ne peut que constater que le maire de Longué et Président de la Com Com Loire-Longué a du caractère. Ses positions sont trempées et certains, d'ailleurs, lui ont reproché son manque de nuance à la veille de l'adoption en CDCI du rapprochement de Loire Longué avec Saumur Agglo (relire notre article) et s'inquiètent de l'harmonie politique lors de l'assemblée.

La commune nouvelle, solution de Frédéric Mortier ?

Frédéric Mortier sait se faire le chantre de la ruralité comme le rappelle cet extrait de son discours lors de sa cérémonie de voeux : (...) "Ce n’est pas là une question de gauche et de droite, les lois s’enchaînent depuis 20 ans et elles ont toutes le même but : réaliser au fil des ans une euthanasie des petites communes au travers de toute une série de dispositifs insidieux et en usant d’une rhétorique moralisante : la nécessité de coopérer, de ne pas rester en dehors du mouvement général, de sortir de l’esprit de clocher." Et de continuer son discours pour sa capacité à coopérer : "A Longué-Jumelles, commune nouvelle depuis 1973, on mesure encore combien le clocher a besoin d’un coq et le coq de ses poules !" Le discours est champêtre et fleuri et l'amène petit à petit a proposer un rapprochement avec ses voisins et imaginer un fonctionnement : "Chaque année le conseil municipal de la commune nouvelle délibérerait sur la répartition des dotations aux communes déléguées et l’ensemble des compétences aujourd’hui exercées par la communauté de communes Loire Longué et non prises par l’agglo, pourraient être maintenues, comme les équipements sportifs, la petite enfance ou encore les cybercentres. La mutualisation des services que nous avions évoqué en novembre avec Damien Christiany pourrait devenir naturelle."

"Pris en tenaille"

Pour Frédéric Mortier, "la commune nouvelle risque juste de devenir la conséquence de cette réforme, avec une perte en ligne de la démocratie locale." Nous avons bien compris ce que nous avons entendu. Lors de ces voeux, Frédéric Mortier a bien lancé un appel aux membres de Communauté de Communes Loire Longué pour créer une commune nouvelle sous la contrainte : "D'un côté l'état asphyxie les communes financièrement, de l'autre elle oblige nos EPCI à être de grosses structures incapables de gérer la proximité. Résultat : un retour d'un certain nombre de compétences dans le giron communal. Si nous voulons les exercer, nous allons être forcés de se regrouper. Nous sommes pris en tenaille !"

Décision avant le 30 juin 2016

Il va falloir faire vite si les élus veulent profiter de la manne financière. La date limite est le 30 juin 2016 pour se déclarer en commune nouvelle et ainsi bénéficier de la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) attribuée au titre de la loi de finances 2016 pour une durée de 3 ans. Passé ce délai (qui a déjà été reporté du 31/12/2015 au 30/06/2016), ce sera une autre histoire...


Article du 26 janvier 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de LONGUEEN 26/01/2016 14:37:26

tout cela est bien beau, mais qui serait le maire de cette commune nouvelle? Le petit général préparerait il son 18 brumaire??? tout cela est cousu de fil blanc.. le sous préfet avait peut être raison , les rodomontades poujadistes ne sont que les signes d'une soif de pouvoir impressionnante... Qui va décider, des élus apeurés ,ou les citoyens a suivre....



Commentaire de LES POULES AU COQ 26/01/2016 14:51:25

les poules ne sont pas si bêtes que cela et laisseront le coq sur le tas de fumier...et surtout qu'il se taise pour la tranquillité du voisinage



Commentaire de Les CHEVAUX 26/01/2016 20:12:19

Où sont il les soutiens d'il y a quelqes jours, est il reprochable de chercher les tout moyens possible que la loi nous laisse encore pour faire entendre la voix de la commune de Longué, faut il baisser les bras devant tout ces technocrates en col blanc qui ne veulent que tout absorber pour ne redistribuer que des poussières et dans le même temps faire taire tout ceux qui ont encore le courage de défendre les intérêts de nos petites communes. Merci de votre courage et de votre pugnacité Mr Mortier, il y a encore beaucoup de gens qui ne sont pas prêts à se laisser faire, soyez assuré de leur s



Commentaire de Frédéric Mortier 26/01/2016 22:07:06

Si saumur kiosque me le permet je souhaité préciser le titre de cet article : Apres l'indépendance, loire-longué devra t'il prendre le chemin de la commune nouvelle ?



Commentaire de çà suffit 27/01/2016 01:34:46

Tiens, "le coq" se réveille ! Il s'était tant égosillé jeudi soir qu'il en avait la voix cassée. Ne cherchez pas les soutiens de l'autre jour, ils étaient dictés ; depuis, ces gens là ont sans doute réfléchi aux propos tenus lors du discours puis entendus dans différents coins de la salle. En attendant l'entrevue du 2 février avec Mme La Préfète, "le coq" s'évertue à rassembler sa basse-cour. Il va maintenant falloir qu'il convertisse certains volatiles pour bâtir un nouveau poulailler. Le gavage ça existe. Souhaitons que ces mêmes gallinacés puissent réagir et montrer leur bec à défaut d



Commentaire de Louis Dagy 27/01/2016 10:47:17

Je faisais partie des soutiens de l'autre jour, et je reviens donc soutenir Mr Mortier. Je ne le connais pas, je n'habite pas dans la com-com de Longué-Jumelles. Il a exprimé deux arguments qui sont le devenir de la fiscalité et la dilution de la représentativité des élus locaux. J'aimerais bien que les pourfendeurs de Mr Mortier répondent par des arguments, cela élèverait le débat.



Commentaire de @ça suffit 27/01/2016 15:19:27

Les soutien sont bien là, sauf que contrairement à vous, on ne passe pas notre temps à écrire des inepties ridicules, mais si vous voulez on y va, bon alors c'est parti !! Vous devez représentez des personnes qui n'ont jamais vu une basse cours autre que dans un livre car vous ne voyez pas ce qui se passe dans nos campagnes, sans rire, la constitution autorise et garantie au "coq" de s'exprimer comme il l'entends. Sauf que lui a des arguments.



Commentaire de tchernobill 27/01/2016 19:31:41

N'étant pas de cette commune, j'ai quand même lu l'adresse de F.Mortier. Il fait son travail avec caractère et conviction. J'ai été choqué, en revanche, par les propos de "tissu d'inepties" et attitude "poujadiste" du sous-préfet puis par la remarque de la préfète qui ose dire, à ce propos, que l'Etat ne doit pas être critiqué ! Mais où va-t-on si on n'y est pas déjà ? Il ne s'agit plus de poules et de coq mais j'ai l'impression qu'on nous veut moutons !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI