Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Gel des salaires, état d'urgence... 120 personnes en grève à Saumur

À l'appel des syndicats CGT, FO et SUD, les agents de la fonction publique (les fonctionnaires et salariés de services publics) étaient en grève, ce mardi 26 janvier 2016. En ce qui concerne Saumur, la manifestation a rassemblé « environ 120 personnes », comme le précise Éric Legland, secrétaire du syndicat CGT des hospitaliers du Saumurois. Les grévistes ont notamment pointé du doigt le gel des salaries dans la fonction publique, la compression des effectifs et le prolongement de l'état d'urgence. Les agents hospitaliers, personnels enseignants et employés municipaux étaient les plus représentés...

Des lycéens assistent au passage des grévistes rue St-Nicolas


Ce mardi 26 janvier 2016, un appel à la grève a touché les trois fonctions publiques (d’État, territoriale et hospitalière). À Saumur, près de 120 personnes étaient présentes au départ de la place de la République, à 10h30. Après un discours relatant le ras-le-bol généralisé sur la précarité des salaires, illustré par le gel de la valeur du point d’indice, les manifestants ont ensuite rejoint la rue Bonnemère, la rue Dacier, la rue Saint-Nicolas, puis sont passés devant la sous-préfecture, rue Beaurepaire, avant de terminer sur le rond-point de la place Bilange.

Objectif : « Conserver un service public de proximité garant de la cohésion sociale ».

Défendre le service public était la principale mission de cette grève du mardi 26 janvier 2016. Ce matin, les Unions Locales CGT et FO de Saumur, accompagnés par le syndicat Sud, ont martelé le même message... Celui de « conserver une fonction publique garantissant une revalorisation immédiate et significative de la valeur du point d’indice, un service public de proximité garant de la cohésion sociale, un statut et un véritable déroulement de carrière ». Les conditions de travail, comme la fatigue résultant du manque d'effectifs, ont également été abordées. Les manifestants ont également pu compter sur l'appui de leurs collègues du privé et de quelques retraités mais aussi de membres de l'École de Cavalerie et de représentants de la territoriale d'Indre-et-Loire.

Un doute sur la continuité de l'état d'urgence...

Ces « amis du 37 » (1), comme les appelle Éric Legland, ont aussi voulu adresser un message au gouvernement, concernant l'état d'urgence : « Pour l’urgence sociale, non à la république sous état d’urgence ! Depuis les attentats du 13 novembre dernier, la France vit sous des contraintes exceptionnelles liées à l’état d’urgence. Depuis plusieurs semaines, son application a révélé un usage sans limites, hors contrôle judiciaire, par les forces de police de leurs nouveaux pouvoirs dont l’interdiction de manifestations. Les organisations syndicales départementales CGT, FO, Solidaires ainsi que FSU dénoncent ces atteintes aux libertés et refusent tout prolongement de l'état d’urgence ».

(1) 20 manifestants d'Indre-et-Loire ont rejoint le rassemblement de Saumur, plus proche pour eux que Tours.


Article du 26 janvier 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


18 commentaires :


Commentaire de Laurence B. 26/01/2016 18:08:29

On dirait que cela s'essouffle quand même ! Mme le Ministre a quand même fait quelques annonces ce matin, à savoir un effort cette année. Et puis, elle l'a dit : le gel du point d'indice des fonctionnaires a permis d'économiser 7 milliards d'euros... je dirais de ne pas les dépenser. Un bel effort quand même ! Les salariés du privé sont-ils prêts à participer de la même façon à l'effort national ?



Commentaire de kiki 26/01/2016 19:20:34

j'aimerais savoir combien d'agents représentaient la fonction publique hospitalière, la fonction publique territoriale ou d'état? je n'ai vu qu'une blouse blanche de soignant sur la photo



Commentaire de effort du privé? 26/01/2016 19:38:31

quel effort peut-on demander au privé puisque déjà les licenciements et les salaires au smic vont bon train, il n'y a que dans la fonction publique ou tout est encore possible: les vacances, les loisirs, etc.



Commentaire de une ancienne 26/01/2016 20:12:38

les temps sont durs pour tout le monde; je suis une retraitée de la fonction publique hospitalière; il y a 40 ans , personne ne voulait travailler à l'hopital car on était payé moins cher que dans les boites du privé; il a fallu donc re ndre la fonction publique attractive; c'es pour cela qu'il y a eu des droits pour eux; maintenant, tout le monde veut rentrer dans la fonction publique.Moi je me souviens dans les années 80 quand j'ai dit que j'allais travailler à l'hopital, mon entourage a fait la grimace: travailler à l'époque le jour, la nuit, le dimance, les jour fériés,etc recevoir des coups, se faire insulter, se faire cracher au visage, et j'en passe des meilleures, les anciennes se souviennent! alors, ne jalousez pas les fonctionnaires



Commentaire de No strike ! 26/01/2016 21:25:37

Merci ancienne pour votre témoignage authentique, effectivement en période de plein emploi, entrer dans la fonction publique n\'était pas perçue comme une forme d\'ambition. Pour le reste (sans jeux de mots), on voit que 120 personnes moins ceux de Tours ! mobilisées pour une micro & très belle cité comme Saumur sont un étendard de rêve (ironique) pour des syndicats fossoyeurs d\'emplois en France...aucune proposition constructive, critiquer les patrons, les riches c à d ceux qui gagnent plus de 4000 € mensuels...un vrai projet de sociėté...je serai syndiqué le jour oú ils proposeront autre chose et ne se feront pas payés en sous marin par ceux qu\'ils défendent soi disant par devant ! Pas dupe la guêpe !



Commentaire de L'AMI DES ÂNES 26/01/2016 22:09:29

No strike, pas facile de vous lire et de bien vous comprendre. On devine malgré tout, à la lecture de vos incohérences soulignées par une grammaire déficiente que vous n'avez pas été un grand bénéficiaire de l'éducation nationale ! C'est peut être pour cela que vous essayez de vous exprimer aujourd'hui ! Vous avez toute mon amitié.



Commentaire de Jean 1 26/01/2016 22:33:52

Selon l'INSEE -et malgré le gel du point- la rémunération des "fonctionnaires en place" a toujours augmenté un peu plus que l'inflation , grâce à l'avancement à l'ancienneté. Tous les agents de catégorie C -les 2/3 des agents publics locaux sont de la catégorie C- ont été augmentés de 5 points d'indice (environ 1,5%) au 1° janvier 2015.



Commentaire de QUELLE SUFFISANCE! AMI DES ANES! 27/01/2016 06:53:47

Vanité, satisfaction de soi, présomption impertinente. Prétention à détenir la vérité sur un point de détail, ou à dicter la manière de faire. On dit souvent d'un sot présomptueux, que rien n'égale sa suffisance, si ce n'est son insuffisance. (Littré) À son ton naturellement tranchant, il ajouta la suffisance (Rousseau, Les Confessions, 1770) Mais nous ne verrons rien dans une pareille phrase qu'un mélange de mépris, d'insulte, de suffisance bourgeoise. — (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932) L'homme argue de son droit avec une suffisance presque impertinente, une humilité feinte qui voile une ironie bien claire...



Commentaire de rené 27/01/2016 07:21:26

kiki,le soignant est un soigné et hier etait son jour de travail.



Commentaire de L'AMI DES ÂNES 27/01/2016 09:30:51

Ben mon gars la SUFFISANCE, si tu voulais nous la démontrer t'as gagné. Réussir à associer Rousseau & Nizan, t'es trop fort. Entre les bas du front et les pseudo intellos réactionnaires même combat !



Commentaire de docteur maboule 27/01/2016 09:55:36

QUELLE SUFFISANCE! AMI DES ANES! il est l'heure pour toi de suivre le cortege jusqu'a l'hopital et de prendre tes gouttes.et double dose stp



Commentaire de L'AMI DES ÂNES 27/01/2016 14:23:08

Docteur Maboule, mon ami, merci de recentrer le débat sur l’hôpital et de marquer ta solidarité avec le personnel soignant... Courageux le garçon !



Commentaire de QUELLE SUFFISANCE! AMI DES ANES! 27/01/2016 16:19:53

Aaah mais L AMI DES ANES occulte le principal ou bien il ne sait pas lire? -- "Mais nous ne verrons rien dans une pareille phrase qu'un mélange de mépris, d'insulte, de suffisance bourgeoise"-- LES CHIENS DE GARDE (Paul Nizan)



Commentaire de caminais 27/01/2016 18:41:35

Le contre tout ne sert que s il est assorti de propositions cohérentes. Syndicats qui ne servent qu attiser des colères légitimes mais qui ne les accompagnent pas où comment profiter des vulnérabilités. Facile de pousser les gens à la colère mais se mettre autour d une table et assumer une signature et ses conséquences. ....après on dira c est pas moi c est sa faute à lui...



Commentaire de Encore? 27/01/2016 19:31:12

au boulot tas de fainéant! ou laissez votre place



Commentaire de Retraité 28/01/2016 11:05:55

Qui des organisateurs de cette manifestation pourraient dire combien de grévistes du PRIVE étaient dans le défilé ?



Commentaire de La rédaction 28/01/2016 11:35:27

Juste pour info : c'était une mobilisation des salariés de la fonction publique territoriale et hospitalière



Commentaire de RUIZ 31/01/2016 09:11:38

au boulot cette bande de privilégiés je représente les gens à la recherche d'un emploi pole emploi dans la rue pour revendiquer le droit au travail pour tous et ceux qui ont la chance de travailler au boulot le monde marche sur la tète!!!! réveillez vous


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI