Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



7 étudiantes du Costa Rica découvrent Saumur et ses alentours !

Ce jeudi 28 janvier 2016, le tout nouveau self du lycée Duplessis-Mornay (Saumur) était témoin d'un petit-déjeuner pas comme les autres entre une poignée d'élèves Saumuroises et 7 étudiantes Costariciennes. Une correspondance qui découle d'une collaboration de 2 ans entre Amélie Florès, professeur d'Espagnol à Duplessis-Mornay, et Yesenia Bermudez, professeur de Français au lycée Atenas du quartier de San Rafael, à Alajuela (1 200 élèves). Jusqu'au mardi 9 février prochain, les élèves Costariciennes pourront ainsi découvrir les spécificités de la Ville de Saumur et ses alentours !

Les Costariciennes (Costaricaines) sont arrivées à Saumur.


« Je suis ravi de vous accueillir ! », a lancé Patrick Carbonnier, le proviseur du lycée Duplessis-Mornay de Saumur, en ouverture de ce petit-déjeuner Franco-Costaricien. Les élèves (uniquement des filles) ont ensuite pu faire connaissance, en grignotant un morceau de croissant dans le self fraîchement rénové. Une rencontre permise grâce au partenariat de deux professeurs : Amélie Florès et Yesenia Bermudez. « Nous nous sommes rencontrés il y a environ 15 ans. Je faisais de l'assistanat à Orléans », raconte Madame Bermudez. « Grâce à la magie de Facebook, nous avons repris contact il y a environ 2 ans », précise ensuite Madame Florès.

Les attentats ont refroidi quelques élèves...

De leurs retrouvailles sur les réseaux sociaux, le projet est né... « Nous avons décidé de réaliser ce projet de correspondance pour que nos élèves connaissent mieux les langues Espagnole et Française », affirment-elles. 7 jeunes Costariciennes, âgées de 14 à 17 ans, ont ainsi mis les pieds pour la première fois en France (7h de décalage horaire) et à Paris, mardi dernier, avant de rejoindre la capitale équestre, où elles sont logées chez des familles d'accueil. Josseline, l'une d'entre-elles, nous a fait découvrir la France d'un œil neuf :« Il y a l'hiver et la pluie ici, ça fait bizarre. Chez nous, il fait toujours chaud ». Avant de nous parler de son pays, peuplé d'environ 5 millions d'habitants : « Au Costa Rica, il y a beaucoup d'animaux, les paysages sont très jolis, les couleurs sont belles, notamment à la plage. J'aime la culture de mon pays ». Josseline et ses 6 camarades (et leurs parents) ont du faire beaucoup d'efforts financiers pour participer à ce voyage... « Au départ, la correspondance intéressait une vingtaine d'élèves de notre pays mais les attentats en France et le prix élevé (ndlr : environ 3 000 dollars par élève, soit plus de 2 750 euros) en ont dissuadé quelques-un(e)s », ajoute Yesenia Bermudez, dans un langage Français... (quasi) parfait !

Découverte du patrimoine Français... et de la patinoire !

Pour les mettre à l'aise, les élèves de première d'Amélie Florès ont fait découvrir l'établissement Duplessis-Mornay aux 7 étudiantes Costariciennes, ce jeudi 28 janvier 2016, en matinée. Dans l'après-midi, après un échange de cadeaux entre Patrick Carbonnier et Yesenia Bermudez (photo ci-contre), le vrai périple a commencé ! « Pendant ces 12 jours, nous allons partir à la découverte de la boule de fort, des caves Ackerman, de l'Abbaye Royale de Fontevraud, etc... Le mardi 2 février prochain, nous avons prévu une journée en Indre-et-Loire avec la découverte des Châteaux de Chenonceau et du Clos Lucé. Les correspondantes Françaises seront également de la partie ! », explique Yesenia Bermudez. La professeur de Français au Costa Rica nous a également fait part du rêve de ses élèves... celui de découvrir la patinoire ! Peut-être à Bourgueil, ou alors à Angers, voire à Paris puisque les Costariciennes rejoindront la capitale après leur arrêt à Saumur. Un beau projet d'échange entre Saumur et Alajuela, qui n'est malheureusement pas certain d'être poursuivi : « Le billet d'avion coûte déjà près de 1 200 euros, c'est un gros budget pour les familles. Ce n'est pas sûr que nous puissions aller là-bas à notre tour », regrette Amélie Florès.

À noter que la délégation sera reçue en mairie de Saumur avant son départ, le 1er février prochain, par le maire Jean-Michel Marchand et Caroline Rabault, conseillère municipale, déléguée aux relations internationales et aux grands évènements.


Article du 28 janvier 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI