Edito de Michel Choupauvert. Avenir de la chapelle Saint Jean : un temple païen, une mosquée ?

Et voilà la question de la réutilisation des édifices religieux abandonnées relancée... Un groupe d'amis qui se veut discret et qu'on appellera ici les "amis réunis", avait projeté de réhabiliter la Chapelle Saint Jean en café-concert-spectacle... La municipalité était d'accord pour voir la jolie petite chapelle de la rue Corneille se transformer en temple Païen de la culture. Super... Mais manque de pot, le bâtiment est classé et les architectes des bâtiments de France s'en mêlent... C'est moins simple. Tiens du déjà vu...

Photo Saumur Ville d'Art et d'Histoire


Le Petit Faucheux à Tours, le Café Français à Chinon... Vous connaissez ? Des lieux sympas qui mettent de la vie nocturne et culturelle... Saumur devrait avoir le sien dans le centre ville à l'orée de l'été. Des pistes d'emplacement sont en cours. Initialement, les "amis réunis" avaient trouvé le lieu idéal en plein centre ville, entre la place de la République et la rue Saint Jean, dans la rue Corneille : La Chapelle Saint Jean. C'est un des principaux chefs-d’œuvre de l’art gothique en Anjou est la propriété de la ville qui a été un temps utilisée comme salle d'expositions. Allait-elle retrouver vie ? Les espoirs étaient permis. Oui, mais à quel prix ? Certainement pas à celui que les "amis réunis" étaient prêts à considérer comme juste.

Monument historique

Notre Super Mario Saumur, Jackie Goulet, sautait de joie à l'idée de voir une nouvelle arme qui puisse l'aider à gagner sa partie "mission centre ville" (relire si vous voulez ici) : "Lorsqu'on m'a parlé du projet, je l'ai soumis en municipalité et il a été accepté. Je n'ai pas oublié d'avertir que le monument était classé et qu'il fallait s'adresser à un architecte des bâtiments de France. Je sais que le projet n'est pas simple, mais il faut qu'ils continuent", a expliqué le premier adjoint au Kiosque. Et oui pas simple... "les amis réunis" ont bien commencé à remonter la filière monumentale des bâtiments historiques. Dès les premiers contacts, les idées ont fusé : ravalement de toutes les façades, décaissement de la rue, solution novatrice pour les accrochages au murs... Bref... L'addition était salée... Un peu comme si vous alliez chez un concessionnaire auto et qu'on vous imposait la berline toute option alors que vous étiez venu pour une belle occase...

L'effet papillon des Bâtiments de France

Quand on m'a raconté la petite affaire, cela m'a fait pensé au projet audacieux de construction en salle de congrès dans les remparts du Château écroulés en 2001, projet retoqué par les architectes des Bâtiments de France. Les garants de la doctrine avaient préféré au projet utile pour la ville, le respect du travail des bâtisseur du XVe. Les remparts ont été reconstruits à l'identique...
15 ans après cette décision, on mesure mieux le sens de l'effet pavillon... La vile avait finalement besoin d'espaces pour exposer, se retrouver et faire vivre son château. Depuis cette date, un hangar en toile a été accepté à l'entrée de la ville. On a construit un palais culturel et aujourd'hui de réception, en ajoutant un étage et un dôme à la place du théâtre qui fuyait. Mieux... aujourd'hui, on se repose la question du Château et on fait appel à des cabinets pour projeter le devenir du monument qui trône sur la Loire. Comme quoi, le souffle de cette décision est encore ressenti...

Que faire de tout ce bâti...

Tous les ans, au Conseil Municipal, lors du budget, les élus de concert se plaignent du budget à consacrer au maintien des monuments historiques. Lorsque j'ai regardé le Conseil municipal à la télé de mon ordi vendredi dernier. j'ai eu une pensée attristée pour nos élus de droite et de gauche qui déploraient de devoir laisser les musulmans "dans des conditions indignes d'exercice du culte". J'ai même entendu l'expression d'une dette collective envers les Harkis : "Rendons leur grâce de ce qu'ils ont vécu aux côtés de l'armée française." (relire ici). Bon alors, si on a une créance envers les musulmans, serviteurs de la France, pourquoi ne leur laisse-t-on pas retaper un bâtiment délaissé de la ville qui pèse sur le budget municipal ? Il y a par exemple l'école Jacques Prévert, celle de la visitation et pleins d'autre encore. Il parait qu'on ne peut pas ? Hummm...

Michel Choupauvert


Article du 06 février 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


15 commentaires :


Commentaire de idée 07/02/2016 08:11:50

Simple un lieu sans religion, on doit bien pouvoir en faire des bureaux, un stockage d'archives !



Commentaire de yenamarre 07/02/2016 10:38:44

et pourquoi donnerait-on aux musulmans des bâtiments chrétiens ? pourquoi ne pas leur laisser des bâtiments publics ? il me semble bien qu'il y a un immense bâtiment qui est complètement à l'abandon, rue Marceau. La mairie a-t-elle des projets pour ce lieu inutile ? personne n'en parle, en tout cas ! alors pourquoi ne pas le céder aux musulmans !!!



Commentaire de Alcofribas le Ligérien 07/02/2016 10:47:04

Allez donc monsieur l'ABF soyez curieux, faites un tour de l'autre côté de votre frontière mentale et voyez comment la collégiale St Mexme de Chinon a été transformée en lieu de spectacles sans toucher la bâti mais permettant de redonner vie attractive à un lieu classé. On n'est pas obligé de faire"cher" comme si on reconstruisait la Chapelle Sixtine, juste réussir à coordonner le fonctionnement de ses derniers neurones !! Au fait pourquoi les ABF, comme les architectes dignes de leur profession, ne mentionnent-ils pas leur patronyme sur leurs rénovations protégées ?? Alcofribas le l



Commentaire de La rédaction 07/02/2016 12:16:36

Ce bâtiment appartient à l'Hôpital et non à la ville



Commentaire de PAG 07/02/2016 17:18:26

Monsieur CHAUPOVERT, pourquoi ce titre provocateur "Temple païen ou mosquée"? Vous savez très bien que la chapelle St Jean ne deviendra pas un lieu de culte pour les musulmans. Et surtout ne me répondez pas que "vous ne l'avez pas fait exprès"! Vous connaissez assez bien les lecteurs du KIOSQUE pour savoir que certains vont prendre vos propos au premier degré.



Commentaire de Michel Choupauvert 07/02/2016 18:50:22

Désolé PAG, Évidemment comme vous je sais que la chapelle St Jean ne deviendra pas une mosquée, mais je voulais souligner que personne ne bronchait pour transformer un ancien lieu de culte, en lieu culturel festif. C'était aussi un parallèle aussi avec les doctrines "sacrée" des bâtiments de France quant à l'utilisation des lieux dont ils ont la garde.



Commentaire de yenamarre 07/02/2016 18:55:27

je ne savais pas que la chapelle st jean était destinée à être transformée en lieu culturel festif, mais si je l'avais su j'aurais eu exactement la même réaction. Cela n'a rien avoir avec les musulmans.



Commentaire de yenamarre de la religion 08/02/2016 07:09:03

Le plus important c'est que cela serve au bien commun, laissons ces sectes officialisées se battre entre elles. La majorité des français sont athées et pris en otage de ces beaux parleurs !



Commentaire de yenamarre 08/02/2016 09:02:30

Les beaux parleurs, comme vous dites, sont certainement moins sectaires que vous. Contrairement à vous, nous ne vous empêchons pas de penser ce que vous voulez, et nous ne vous insultons pas. Ayez au moins la correction de respecter les croyants, quelle que soit leur religion.



Commentaire de Anubis11 08/02/2016 14:48:11

Et en quoi ça pose problème qu'un ANCIEN lieu de culte devienne un lieu festif, ouvert à tous, où chacun peut profiter du patrimoine que nous ont légué nos ancêtres ?? Vous préféreriez que la chapelle soit rasée comme dans certaines communes où on a plus les moyens de réparer le toit de l'église ? si vous êtes si malins vous les cathos, vous n'avez qu'à vous cotiser pour racheter le lieu et l'entretenir, et vous y ferez ce que vous voudrez ! à partir du moment où les bâtiments sont entretenus par les deniers de vos concitoyens qui n'en n'ont rien à faire de vos considérations religieuses, qu'i



Commentaire de yenamarre 08/02/2016 15:07:12

Vous avez l'esprit étroit et la langue bien acerbe, et il est bien facile de retourner les choses contre les cathos. Je rappelle que j'ai fait une proposition, celle de récupérer l'ancienne école d'infirmière qui se trouve rue Marceau. Mais c'est amusant, personne n'a renchéri, personne n'a trouvé l'idée intéressante. C'est pourtant un bâtiment public, abandonné, qui fait tâche dans le paysage. Et que dites-vous de l'ancien établissement scolaire, à St Lambert, qui est vaguement utilisé par la SCOOPE, il y a certainement de la place pour en faire un lieu festif. Mais là encore, personne ne t



Commentaire de allo 08/02/2016 15:45:07

Yen amarre.Quelle ancienne école infirmière? .elle existe toujours .le bâtiment de la fuye est à l'hôpital pas à la ville et pas aux normes de sécurité.



Commentaire de PAG 08/02/2016 16:12:10

Peut-être est ce le terme "lieu festif" qui gêne certains? Ils le traduisent certainement par "boîte branchée"! Une salle dédiée aux expositions temporaires devrait mettre tout le monde d'accord. Une telle activité dans une ancienne chapelle existe ailleurs (à BAR LE DUC en MEUSE, par ex.) pour la satisfaction de tous.



Commentaire de yenamarre 08/02/2016 16:18:27

Allo, quand on monte la rue Marceau, c'est sur la gauche. Il y a d'immenses bâtiments murés, et on m'a dit que c'était l'ancienne école d'infirmières. Quant à la chapelle saint jean, c'est vrai qu'elle ne sert pas beaucoup, mais c'est un bijou pour y faire des expositions, alors pourquoi ne pas l'utiliser plus souvent, au lieu de penser à en faire autre chose ?



Commentaire de nicolas 09/02/2016 07:31:00

ce n'est pas l'ecole infirmiere .elle est au dessus.il s'agit de l'ancien batiment de l'hopital de la fuye.qui appartient a l'hopital



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI