Edito de Michel Choupauvert : le complot contre JC Taugourdeau qui valorise F. Mortier

Vous ne le saviez certainement pas, mais "la génération Staline" qui est une promo influente, constituée en groupe discret d'anciens élèves d'une grande école de fonction publique, "l'ANE", (1), travaille en coulisses pour que soient évincés de l'assemblée nationale les députés qui ont un rapport avec des entreprises privées. L'ancien patron et député du Nord-Est Saumurois, Jean Charles Taugourdeau, serait une cible. C'est Frédéric Mortier qui pourrait en profiter pour les législatives de 2017. Il a le mérite, pour le groupe, d'avoir été professeur. Pour arriver à ses fins, l'association des anciens de l'ANE a comploté en utilisant la réforme territoriale.


C'est le combat en sous main de certains ex de la "génération Staline" pour que disparaissent les "lobbyistes" employeurs de l'Assemblée Nationale. Jean Charles Taugourdeau s'est plusieurs fois fait remarquer en critiquant vertement "les conséquences de la dérive budgétaire de la haute fonction publique". Il n'en fallait pas tant pour que la "commission des privilèges de la génération Staline" ne décide d'influer pour que le député soit évincé des prochaines législatives. Comment faire ? Valoriser un candidat de gauche ? Impossible, la circonscription est trop ancrée à droite. C'est une opposition fratricide qui a été choisie. Même si le président de la Com Com Loire Longué, Frédéric Mortier, avait largement perdu au 1er tour en 2012 de la même élection face à Jean Charles Taugourdeau, 15 000 voix contre 3 000, il a été décidé de placer ce jeune homme ambitieux sur le devant de la scène. La "génération Staline" avait remarqué que Frédéric Mortier avait eu la prudence de ne s'inscrire à l'UDI qu'au niveau national et non à l'échelon local. Opposer un membre des Républicain et de l'UDI devenait alors possible, en dehors des accords départementaux.

Le stratagème de la réforme territoriale.

Les anciens de la la génération Staline ont de l'influence. Ils ont réussi à faire en sorte que ce soit le Maine et Loire qui soit choisi pour tester, de manière volontariste, les fusions de communes et de Com Com. Ils savaient que dans la partie la plus dynamique, à l'ouest du département, les fusions se dérouleraient bon train, mais que dans la partie est, beaucoup plus conservatrice, cela se passerait mal. Pour s'en convaincre, cela a été simple, ils ont simplement analysé la structure rurale de l'économie et les résultats du Front National. Frédéric Mortier, homme de conviction attaché à la démocratie de proximité, était, pour eux, l'homme de la situation, il allait ainsi gagner en notoriété et pouvoir dégommer Jean Charles Taugourdeau. Dans le rapport des anciens de la "génération Staline" que nous nous sommes procurés, on peut lire à propos de Frédéric Mortier à la rubrique caractère : "indépendant, impétueux et pourfendeur". Un peu plus loin est annoté : "Ce jeune politique a beaucoup d'ambition. Il a besoin de combats et veut être aimé par ses électeurs. Son charisme et sa force de conviction lui permettent de retourner ses interlocuteurs pour qu'ils abondent dans son sens. Il saura, sans le vouloir, rassurer les ruraux tentés par le vote Front National et gagnera des voix. La mise en avant que fera la presse locale de ses prises de positions contre la réforme territoriale le fera gagner en notoriété auprès de tous ceux qui considèrent que l'Etat s'éloigne des campagnes. Il prendra ainsi une autre dimension, et pourra se faire élire à la place de Jean Charles Taugourdeau grâce aux voix du FN."

Le coup de la cérémonie des voeux

La finalité de la roublardise des "ex de l'ANE" trouve son dénouement lors des voeux de Frédéric Mortier, président de la Com Com Loire Longué. Comme prévu, lors de son discours, le président allait rêver son territoire en principauté indépendante, expliquant qu'il n'était pas question de partager, avec l'agglo de Saumur sans le sou, sa cagnotte budgétaire apportée par les redevances des entreprises que son prédécesseur à la mairie de Longué, l'ex-ministre de l'économie Edmond Alphandéry, avait fait venir. Son propos et ses flèches étaient surtout violemment décochées contre l'Etat "qui ne veut pas écouter le monde rural". Il comparait même les méthodes étatiques à celles de Karl Marx ou Ceaucescu. Des propos qui n’ont alors pas laissé insensible le sous-préfet Jean Yves Hazoumé, présent dans la salle. "Je ne peux pas vous laisser énoncer de telles invectives poujadistes et de telles inepties", avait déclaré le représentant de l'Etat, après être monté sur scène alors qu'il n'y était pas invité. Les anciens élèves de l'ANE avaient gagné. La photo du clash entre le sous-préfet et Frédéric Mortier se retrouvait le lendemain matin sur le Kiosque et sur le quotidien régional Ouest France. Frédéric Mortier avait progressé en notoriété et était prêt pour 2017.

Je n'ai pas réussi à savoir si la nomination du Sous-Préfet était liée à l'influence de la génération Staline. Si cela avait été le cas, cela aurait pu être un élément du complot. A Longué, quand on a appris que le président Frédéric Mortier s'était fait sermonné, cela a été le choc. Non pas seulement, parce qu'ici on aime son maire président, mais surtout parce qu'on n'a peut-être jamais imaginé qu'un responsable d'Etat puisse être d'une couleur différente de la leur et prendre une position ferme. Depuis, j'ai appris que la rumeur enflait dans les rangs du Front National pour légitimer d'un futur soutien à Frédéric Mortier à l'insu de celui-ci : "Paraitrait même que Monsieur le maire se serait essuyé la main après avoir serré celle du Sous-Préfet. C'est quand même quelqu'un !"

Michel Choupauvert

Euhhh... Tous les propos de cette fable sur 2017 sont bien évidemment imaginaires et ne sauraient être considérés à la lettre !

(1) anagramme d'une célèbre école d'administration...


Article du 20 février 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


16 commentaires :


Commentaire de bleu blanc coeur 21/02/2016 10:42:07

M Choupauvert j ignorai que vous prédisiez l avenir avec autant de précision Mais je pense que pour déboulonner le député Républicain il va falloir jouer avec les orgues de Staline nous ne somme plus dans la défense du conté de don guimortier la ces une partie du royaume qu il faut conquérir



Commentaire de airpur49 21/02/2016 11:23:32

Dangereux, un tel édito. Nnombre d' électeurs peuvent prendre cela au premier degré.



Commentaire de Charles Lebred 21/02/2016 12:54:01

Moi je dirais plus qu'avant d'être député Frédéric Mortier sera président de Saumur Agglo



Commentaire de pierre Grégoire 21/02/2016 13:57:31

Je pense que mr Mortier devrait démentir ce fait relaté par cet édito au plus vite...si ce n'était pas le cas on pourrait supposer des choses très préjudiciables a notre commune.mr le maire de Longue est le représentant des habitants de longue et a ce titre en tant que longueen je n aimerai pas être considéré comme raciste



Commentaire de longuéen 21/02/2016 14:14:48

Mr Mortier sera prochainement ministe de la propagande si la droite reviens faire ses affaires ..mdr.



Commentaire de Jean 1 21/02/2016 14:17:57

Au tout premier degré de réflexion que conduit votre fable,la France se porterait bien mieux si on avait au Parlement moins de salariés ou retraités du secteur public, qui vivent de la dépense publique (et donc de la hausse de nos impôts), et plus de salariés ou retraités d'entreprise...qui vivent de leurs clients.



Commentaire de Francis Prior 21/02/2016 18:46:09

Peut être suis je dans l'erreur mais je note un rien de désobligeant vis à vis de F Mortier dans le texte de M Chaupouvert. Il serait dans une attitude passéiste face au progrès représenté par un élu issu de l'entreprise gage bien évidemment de sérieux et de bonne compréhension du monde. A mon sens c'est plutôt F Mortier qui est pris en otage par des élus et des hauts fonctionnaires qui appliquent un peu niaisement à l'action publique des concepts créés pour d'autres circonstances et d'autres acteurs comme s'ils avaient découverts la pierre philosophale. Je crois que se poser des questions sur



Commentaire de Frédéric Mortier 22/02/2016 19:12:01

Je suis tout à fait d'accord avec airpur49, cette fable me parait très dangereuse et douteuse. Je ne valide aucun des éléments de cet édito et surtout pas la dernière phrase.



Commentaire de pierre Grégoire 22/02/2016 22:23:50

Mr mortier,j'attends votre démenti



Commentaire de Stephane Dupuis 22/02/2016 22:31:55

Monsieur Mortier ? Vous êtes là ? Il est indiqué que rien n'est vrai dans "cette fable". Si on ne comprend pas que c'est du 3e degré. Alors où va-t-on ? Pensez vous que nous, électeurs et lecteurs sommes des imbéciles. Quant à la dernière phrase du texte et au commentaire de votre opposant Pierre Grégoire qui demandait que vous démentiez. C'est ce que vous faites ?



Commentaire de Pierrette 23/02/2016 09:53:50

Si Monsieur Mortier ne dément pas, c'est qu'il l'a bien dit alors... Qui ne dit mot consent ?



Commentaire de Mal à l'aise 23/02/2016 10:10:56

Cet article me met mal à l'aise et je ne le commenterai pas plus que çà mais Pierrette, il va falloir apprendre à lire tous les commentaires avant d'écrire le vôtre...



Commentaire de çà suffit 23/02/2016 10:11:06

Même si l'édito de Michel Choupauvert publié sous forme de fable ne doit pas être pris au 1e degré, je pense qu'il révèle néanmoins certaines vérités. "Il n'y a pas de fumée sans feu" et "les murs ont des oreilles". Tout ne peut sans doute pas être révélé dans ce blog.



Commentaire de Frédéric Mortier 23/02/2016 10:24:21

Merci à Saumur Kiosque de bien vouloir mettre fin à toutes ces absurdités.



Commentaire de çà suffit 23/02/2016 11:00:24

Chacun comprendra ce qu'il voudra...



Commentaire de Retraité 24/02/2016 14:44:47

Peut-être un fond de vérité ?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI