Chinonais : 13 hérissons sauvés de la casserole par les gendarmes

La compagnie de gendarmerie de Chinon, lors d’une enquête judiciaire, a fait une découverte surprenante. En perquisitionnant une maison ce mardi 23 février, ils ont découvert par hasard 13 hérissons dans une cage. L’avenir de ces petites bêtes semblait bien sombre. En effet, ils constituaient le futur déjeuner des individus qui les détenaient. Les gendarmes les ont aussitôt remis dans leur milieu naturel. Une procédure a été établie et sera transmise à l’autorité judiciaire, qui décidera des suites à donner. Pour rappel, le hérisson est une espèce protégée et les peines encourues sont lourdes.

Roulés en boule, les hérissons étaient résignés à leur sort


Totalement par hasard, les gendarmes de Chinon ont découvert, ce mardi 23 février en matinée, 13 hérissons entassés dans une cage minuscule, elle-même posée sur la terrasse d'une maison du Chinonais. Alors qu'elle enquêtait sur une autre affaire, la gendarmerie a mis la main sur des voleurs de cette espèce protégée en France. Sur la page Facebook de la gendarmerie de Chinon, on peut d'ailleurs apercevoir ces 13 hérissons serrés les uns contre les autres (photo ci-contre), qui semblent résignés à leur sort : c'est-à-dire de passer à la casserole...

15 000 euros d'amende et 1 an de prison

Interrogés par France Bleu Touraine, les gendarmes de la compagnie de Chinon en sont convaincus : « Ces hérissons étaient destinés à la consommation de leur kidnappeurs. Certaines communautés en sont friandes ». Pour les tziganes, par exemple, manger du hérisson est même une coutume ancestrale. Ils considèrent effectivement que le hérisson est un animal propre et que sa viande a des vertus thérapeutiques. Sauf qu'en France, c'est un animal protégé et il est donc interdit d'en manger. Les ravisseurs risquent d'ailleurs une amende ou une peine de prison. Capturer, mettre en vente ou manger un hérisson est un délit qui peut être sanctionné par 15 000 euros d'amende assorti d'un an de prison.


Article du 24 février 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de J-J Sallé 24/02/2016 17:49:11

Les manouches qui en sont friands appellent ça des niglots (orthographe non garantie).



Commentaire de oui oui 24/02/2016 17:51:57

""Une procédure a été établie et sera transmise à l’autorité judiciaire, qui décidera des suites à donner."" ...des suites à donner... ;-) on les connait les suites : affaire classée !!! les procureurs classent sans suite des vols ET des agressions sur personnes... alors les pauvres hérissons... :-(



Commentaire de piepar 24/02/2016 20:37:40

Les gendarmes n'ont pas d'autres choses à faire ! ! ! Je conçois complètement que, comme les escargots et les grenouilles, les hérissons puissent être consommées sans problèmes……. C’et vraiment du n’importe quoi…….



Commentaire de mouais 25/02/2016 06:38:08

ils devraient plutôt s'occuper de protéger les humains (cela changerait) car bon c'est surement bon le hérisson bien cuisiné



Commentaire de Bien... 25/02/2016 08:49:27

Bien...Nous avons trouvé deux éventuels mangeurs de hérissons!



Commentaire de billot 25/02/2016 15:47:08

bravo Messieurs les gendarmes du chinonais pour avoir sauver ces pauvres malheureux hérissons destiné à etre manger comment peut ont faire du mal à ces pauvres petites betes c'est ignoble et inhumains de faire cela merci à vous et oui les hérissons sont des espèces protègés protègeont nos animaux et l 'environnement



Commentaire de Retraité 25/02/2016 17:32:41

@billot .....puisqu'il faut protéger les animaux , envoyer votre soutien a hollande , il va faire en sorte que notre porte monnaie soit de moins en moins en peau d'hérisson !!!!!! Il s'en est déjà pas mal occupé ................



Commentaire de encore eux? 26/02/2016 08:08:15

il s'agit surement d'une tentative du Fhaine les plus grands protecteurs d'animaux du monde (regardez sur Facebook leur profil ils ne reculent devant rien pour se rendre "clean")



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI