Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Edito de Michel Choupauvert. Etude, les conséquences du déplacement du cinéma à Saumur

J'ai lu dans mon kiosque préféré que le cinéma allait enfin déménager (relire ici). Clap, moteur... les entreprises sont choisies et vont commencer à tourner. Si on se projette fin 2017, date à laquelle le multiplexe enverra ses premières images, la manière dont les Saumurois consomment leurs loisirs va aussi changer. C'est ce que montre une étude du Centre National de la Cinématographie.


Bon, ne nous trompons pas, un cinéma multiplexe à Saumur, il y en a déjà un. Il fait 6 salles et 943 places. Il va simplement passer à 9 salles et 1 460 places. Pour cela, il va quitter le centre pour la zone commerciale nord. Cela sera un peu plus grand et de meilleure qualité. En 2013, il avait accueilli 171 000 personnes et plus de 200 000 en 2014 et 2015, porté par de belles sorties cinématographiques. Mais surtout, ce sont les habitudes des Saumurois qui vont changer. C'est ce qu'explique l'étude du Centre National de la Cinématographie sur les multiplexes de périphérie dont voici des extraits :

- Le public est plus jeune, tout en comportant une proportion plus importante d'actifs, ceci parce que les plus de 50 ans sont peu nombreux. La proportion de personnes ayant un niveau d'instruction supérieur est aussi plus faible.

- Les spectateurs utilisent très souvent un véhicule personnel pour se rendre au multiplexe, ils y vont rarement en transport en commun ou à pied. Par conséquent les personnes seules sont moins nombreuses.

- La durée moyenne du trajet est de 20 minutes. Celle-ci varie peu en fonction des multiplexes et des types de public.

- Deux types d'arguments jouent fortement en faveur du multiplexe au moment du choix : tout d’abord la qualité des salles (son, écran, fauteuil), puis la commodité d'accès et de stationnement. L'offre de films et les horaires des séances n'interviennent qu'en troisième lieu. Le prix ne parait pas être un facteur déterminant, il est en général considéré comme normal.

- Si la pratique de la réservation ou la possession d'une carte de fidélité restent exceptionnelles (en tout cas à la date de l'enquête), le choix du film sur place concerne trois spectateurs sur dix.

- Dans deux tiers des cas, le spectateur ne se contente pas de voir le film, il consomme (boisson, confiserie, restaurant...) à l’intérieur du multiplexe ou dans les environs, il visite d'autres lieux (centre commercial, d'autres attractions), il joue à des jeux vidéo...

- Le rythme de fréquentation des spectateurs des multiplexes a progressé d'environ 20 %. Ainsi, les spectateurs interrogés vont en moyenne 17 fois par an au cinéma actuellement, contre 14 fois antérieurement à l’ouverture du multiplexe qu’ils fréquentent. De plus, cette progression, pour un multiplexe donné, est d'autant plus forte que la fréquentation avant l'ouverture du multiplexe était faible (certainement à cause d'une insuffisance d'offre).

- Les multiplexes exercent un fort pouvoir d’attraction avec leurs offres de films et de services annexes.

- Les multiplexes de centre-ville accueillent davantage de spectateurs seuls, venant le plus souvent en transport en commun ou à pied. Et pourtant, la durée moyenne du trajet est la même, de l'ordre de 20 minutes. Dans ces multiplexes, le spectateur vient le plus souvent uniquement pour voir un film. La pratique d'activités annexes est moins fréquente et la réservation est exceptionnelle. Mais la principale différence entre ces deux catégories de multiplexes concerne l'impact sur le rythme de fréquentation du cinéma en général et sur celui des autres salles. Pour les spectateurs des établissements de centre-ville, le rythme de fréquentation du cinéma a peu progressé (moins de 10 %), et l'impact sur la fréquentation des autres salles est plus limité (moins de salles abandonnées). Le choix de films et les horaires sont les principales raisons de la venue dans un multiplexe.

- A l'opposé, pour les spectateurs des établissements de périphérie, le rythme de fréquentation du cinéma a progressé de plus de 30 % et même, dans un cas, de plus de 50 %. Il est vrai que le rythme de fréquentation du cinéma avant l'ouverture du multiplexe était faible. Probablement parce que l'offre d'alors était insuffisante en densité et surtout en qualité (la qualité des salles est l'argument majeur avancé en faveur des multiplexes). En conséquence, ces multiplexes ont capté la quasi totalité des entrées effectuées par leur public, qui ont souvent délaissé une salle fréquentée auparavant."

Voici donc pour éclairer la lanterne des nombreux internautes qui ont commenté le dernier article que nous avons publié sur le cinéma... Qu'est-ce qu'on peut retenir de tout cela ?

- Qu'un multiplexe est une destination de loisirs en lui même, et la motivation à 30% n'est pas le film.

- Que le modèle économique ne repose pas seulement sur la place de ciné mais d'autres propositions, donc il y a aura plus d'offre.

- Que les enseignes de loisirs et de "bouffe" (je n'avais pas envie de dire restaurant) vont se développer sur la zone nord de Saumur. Pour exemple, le caviste V&B accueille déjà plus de monde à l'apéro le vendredi soir que tous les bars du centre ville réunis.

- Que je n'aimerais pas être propriétaire du bar à billard à la porte du cinéma qui fait office actuellement d'annexe de loisir au multiplexe.

- Que le paysage des cafés et restaurants du centre ne devrait pas être foncièrement bouleversé. Celui-ci est taillé pour la saison touristique plus que pour recevoir les Saumurois.

- Qu'au regard de l'extension de la zone de chalandise à 20 mn en voiture, quand un multiplexe se situe en périphérie, je n'aimerais pas, non plus, être propriétaire d'un cinéma à Bourgueil...

- Qu'il ne sera plus possible de dire à ses adolescents "tu rentres à pied après le ciné ? " quand on habite Bagneux ou Saint Hilaire

- Que la mission Val de Loire "Patrimoine Mondial de l'UNESCO" va pouvoir influer désormais pour que le stationnement soit interdit sur les quais de Loire.

- Que le taux d'abonnement à Canal + et les appels à SOS Amitié vont augmenter chez les personnes seules.

- Que le propriétaire du cinéma fait bien ce qu'il veut, c'est une entreprise privée.

Fin

Michel Choupauvert


Article du 27 février 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


13 commentaires :


Commentaire de Christian 27/02/2016 13:20:42

Merci pour ces informations. Il me semble que ce déménagement est plus lié à un besoin d'agrandissement et de modernisation qui n'a pas trouvé de solution proche du centre. Selon un article du Kiosque de juin 2013, les autorisations nécessaires en lieu et place actuel auraient été refusées ce qui laisse supposer qu'à projet identique le propriétaire, Mr Lévy, aurait préféré (j'utilise le conditionnel) une situation proche du centre à celle en périphérie comme cela va se faire dans la zone Nord. Or, c'est bien cela qui interpelle. Quand on voit que pour un drive, qui n'a pas sa place en centre ville, et dont l'emprise est sensiblement la même que le projet de multiplex, les autorisations ont été accordées. La problématique est de ne pas laisser mourir un cœur de ville et pour ce faire toutes les activités marchandes, culturels, touristiques, gastronomiques… doivent être préservées. C'est de ce TOUT que dépend le caractère vivant et dynamique du centre ville car il fait se croiser et se rencontrer les gens.



Commentaire de tchernobill 27/02/2016 17:05:45

Pas d'agriculteur ou d'exploitations à exproprier ? pas de ZAD dans ce territoire ? Alors tout va bien et on pourra continuer à aller au cinéma. Y aura-t-il des navettes pour les personnes agées et sera-t-il ouvert aux personnes pas très cultivées ?



Commentaire de pierre.v49 27/02/2016 18:13:33

J ai hâte de découvrir le nouveau cinéma.



Commentaire de Je plussoie ! 28/02/2016 10:42:19

Je plussoie au commentaire de Christian, qui a tout compris. En effet, l’emplacement du futur Drive de Leclerc avait été demandé par F. Levy et il avait essuyé un refus. Ce qui en dit malheureusement long sur le souci culturel de la ville : le business passe avant ! Il faut savoir que certaines (petites) villes ont carrément offert les murs du cinéma local à des exploitants pour maintenir l'activité cinéma dans leur ville. A Saumur, il semble qu'on ait raté quelque chose de grave en ce qui concerne la politique culturelle de la ville. Dommage.



Commentaire de Bernard 28/02/2016 10:50:48

le hangar à droite du cinéma et à vendre, l'ensemble n'aurait il pas permis un agrandissement avec restauration, et rénovation des salles existantes; Je ne suis pas certain que le multiplexe en zone nord fera plus d'entrées car trop éloigné du centre, beaucoup se rabatront sur Netflix et autre vidéo en location (pour 2 à 5 euros vous avez un film pour toutes une famille), l’intérêt du Palace et sont emplacement dans le cœur de ville. .



Commentaire de La rédaction 28/02/2016 12:27:33

Le propriétaire Frédéric Lévy avait acquis le hangar qui était un garage pour autocars dans ce but. Quand il a fait le choix de se délocaliser il avait déclaré que c'était lié aux contraintes imposées par les bâtiments de France.



Commentaire de Paco43 28/02/2016 13:48:47

Intéressant cette note de synthèse sur le déplacement du cinéma. A noter tout de même dans l'état des lieux l'ouverture récente du Cinéville aux Ponts de Cé dont la zone de chalandise devrait recouper celle du cinéma de Saumur notamment sur les franges Rosiers sur Loire/Gennes, Beaufort, la Ménitré voir Longué. L'attractivité du territoire à travers cet équipement de loisirs est en effet bien en jeu et c'est aussi une question d'aménagement mais le décisionnaire est privé donc il fait effectivement comme il souhaite. A la collectivité et autres acteurs économiques publics ou privés d'accompagner au mieux le mouvement et de capitaliser sur les atouts de ce déplacement et non les menaces !



Commentaire de @ Bernard 28/02/2016 18:26:32

Le problème n'est pas tant celui de l'espace (agrandissable avec le garage, en effet) que celui de la mise aux normes des locaux existants, en particulier des accès aux personnes handicapées. Cette mise aux normes aurait coûté très cher et il s'est avéré que la construction d'un multiplexe était plus rentable.



Commentaire de cheribibi 28/02/2016 21:46:46

et le prix de la place de cinéma combien dans ce nouveau cinéma !



Commentaire de laetitia 29/02/2016 22:50:22

qu'est ce que ca peut faire parler ce nouveau cinema !!! franchement au lieu de polémiquer sur l'endroit ou il va se trouver et dire que ca va "tuer" le centre ville, il faudrait peut etre mieux voir ce qui tue vraiment le centre ville et autres commerces : le chomage !!!! Si on avait des usines sur Saumur les gens consommerait beaucoup plus dans les commerces saumurois ... et puis il faut savoir évoluer un peu au lieu de rester cantonner dans son petit monde !!



Commentaire de Bernard 01/03/2016 09:44:03

A commentaire de @ Laetitia; Est-ce qu’être obliger de prendre sa voiture pour aller au cinéma, donc augmenter la pollution, consommer de l’énergie faucille, éloigner les personnes les plus âgés ou les très jeunes sans permis de conduire d'un lieu de distraction c’est savoir évoluer dans le bon sens. Alors Laetitia poser vous les bonnes questions. Par contre pour les entreprises qui manquent à Saumur, génératrice d’emplois et de richesses je suis entièrement d’accord avec vous.



Commentaire de laetitia 01/03/2016 21:15:18

je ne pense pas que toutes les personnes qui vont au cinema a Saumur aujourd\'hui habite tous en centre ville et viennent tous a pied !!! tous les gens qui sont autour de Saumur (même Bagneux ou St Hilaire ....) doivent prendre leur voiture donc aller en centre ville ou dans la zone ecoparc je ne voit pas la difference !!!!



Commentaire de fleurbleue 03/03/2016 22:28:59

Merci Laetitia, j'ai failli croire que le Palace n’était fréquenté que par les saumurois "intra muros" qui n'utilisent jamais leur voiture car ils n'en ont pas besoin puisqu'ils ont tout ce qui leur est nécessaire au pas de leur porte ..


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI