«Dette cachée» de l'ancienne majorité Auxiette : le président dénonce, l'oppsition s'insurge

Au Conseil régional des Pays de la Loire, les politesses ne sont plus de mise. A l'occasion de la session de ce 26 février portant sur le Débat d'Orientations Budgétaires (DOB) 2016, le président de la Région des Pays de la Loire, Bruno Retailleau a fait état d'une « dette cachée » de 485 M€ laissée par l'ancienne majorité Auxiette. Cette « dette cachée » aurait été découverte par le cabinet E&Y, chargé par la nouvelle majorité de la droite et du Centre de réaliser un audit des comptes de la Région. En session, les élus de gauche se sont offusqués d'une approche jugée approximative et ont parlé de « mensonge politique », s'appuyant sur la notation Standard & Poor’s (1).


En présentation de son DOB, le Président Retailleau a résumé : « La préparation des orientations budgétaires a mis à jour une situation financière laissée par l’ancienne majorité qui était inimaginable et qui met gravement en péril la capacité d’investir du Conseil régional. Certes, je m’attendais à devoir assumer un héritage financier extrêmement dégradé, avec une dette de 1,4 milliard d’euros et des restes à payer dans les prochaines années de 2,2 milliards d’euros. C’est le résultat d’un emballement budgétaire qui a conduit la collectivité à quadrupler son emprunt en seulement 5 ans.
C’est pourquoi dès mon élection, j’ai lancé un audit budgétaire, dont je viens d’avoir les premiers éléments et qui montre déjà que l’opacité était la règle de conduite de la précédente majorité. J’ai en effet découvert avec stupéfaction que la situation était encore pire que ce que j’imaginais, avec un demi-milliard d’euros de dette cachée. Il s’agit d’engagements de la précédente majorité qui sciemment n’a pas budgété la totalité des montants correspondants à ces annonces.
Concrètement, il s’agit d’une étrange pratique de l’ancienne majorité qui consistait à ne pas faire voter les élus sur la totalité des autorisations de programme relatives à une opération d’investissement. Ce fut le cas notamment pour la plupart des dernières constructions des lycées.
Par ailleurs, il existait, fin décembre 2015, près de 85 millions de paiements en souffrance correspondant à des dossiers complets de subvention qui n’avaient pas été payés faute de crédits suffisants.
Je dénonce cette dette cachée irresponsable, qui s’écarte des règles de transparence démocratique et bloque la possibilité d’un pilotage stratégique du budget régional. La poursuite des investigations du cabinet d’audit nous dira rapidement si d’autres anomalies de ce type se cachent dans les comptes du Conseil régional.
Dans les prochaines semaines, je vais donc mener une opération vérité sur les comptes du Conseil régional, afin de pouvoir construire un budget qui soit à nouveau sérieux et crédible. Seul ce travail nous permettra de dégager les marges de manoeuvre nécessaires à la mise en oeuvre du projet pour lequel les Ligériens nous ont élus. »

« Un mensonge politique »

En session, Christophe Clergeau, ancien 1er vice-Président et bras droit de Jacques Auxiette aujourd'hui chef de file de l'opposition s'est insurgé : « Le coup de la dette cachée, c'est vieux comme le monde. C'est du flan total, un mensonge politique. Si Bruno Retailleau juge la situation financière de la Region comme fragile, qu'il saisisse la Chambre régionale des comptes ». Et Stella Dupont, élue de Maine et Loire de rajouter dans son intervention : « Monsieur le Président, la campagne est finie ! Pourquoi rédiger un tel rapport à charge qui va à l’encontre des avis de la Chambre régionale des Comptes, du CESER, de l’institut Montaigne ou encore de l’agence de notation Standard & Poor’s ? Je vous rappelle que Standart & Poor’s affirmait dans son dernier avis que la Région « dispose d’une stratégie budgétaire claire, d’une prospective financière détaillée et réaliste, d’une gestion de la dette prudente et optimisée » et « peut s’appuyer sur sa forte maîtrise des dépenses de fonctionnement. »
Et concernant les 485 M€, Christophe Clergeau d'expliquer qu'ils correspondent « à des opérations décidées ou déjà démarrées pour lesquelles la totalité des crédits n'a pas encore été engagée. Mais toutes ces opérations étaient inscrites dans le plan pluriannuel d'investissement voté l'an dernier. Je mets au défi Bruno Retailleau de trouver un seul engagement de la Région qui n'a pas été voté. Quant aux 85 M€ de factures impayés, ils correspondent à des crédits que la Région doit verser à des collectivités pour financer des projets d'investissement. (…) Mais comme cela se fait dans toutes les collectivités, la Région attend que ces projets soient engagés pour verser sa participation. Aucune collectivité n'a été mise en difficulté par la faute d'un retard de paiement de la Région.»
Et à l'issue de la séance, Christophe Clergeau ne décolère pas : "Bruno Retailleau a profité des orientations budgétaires pour faire, comme à son habitude, un coup de communication politique. Utilisant la grosse ficelle de la « dette cachée », il essaie de masquer son impréparation et de justifier son absence de cap.
Ces méthodes confirment que le nouveau Président des Pays de la Loire n’est toujours pas sorti de la campagne et continue de multiplier les mensonges au sujet de notre Région. Les 485 millions annoncés – dont personne n’a vu le détail – ne sont en rien de la dette cachée. Cette baudruche se dégonflera au fil des semaines quand sera mise à jour la vérité des chiffres
.(...) Bruno Retailleau prétend qu’il y a eu une tromperie. Plutôt que d’utiliser la calomnie, je le mets au défi de saisir la Cour régionale des comptes afin d’avoir une évaluation sincère et indépendante de la situation. (...) En réalité, ce coup politique ne sert qu’à détourner l’attention face à des orientations budgétaires vides. J’invite Bruno Retailleau à sortir de la polémique et à enfin se mettre au travail pour fixer un cap et des orientations claires pour notre région."


Article du 27 février 2016 I Catégorie : Politique

 


11 commentaires :


Commentaire de tchernobill 27/02/2016 18:02:49

Et qu'en pense la chambre régionale des comptes ? On ne peut être juge et partie Monsieur le président de région.



Commentaire de Mr le président 27/02/2016 20:40:43

Mr Retailleau ont vous attendait à notre Dame des Landes pour la manifestation!!!



Commentaire de pic vert 28/02/2016 11:04:39

y en a marre de ce petit jeu des politiques :accusations,polémiques etc....nous sommes pris à témoin;nous payons sans avoir a donner notre avis,enfin au terme de ceci nous ne voyons jamais les vrais "responsables condamnés comme coupables! la violence des pigeons serait elle la seule voie "démocratique"?



Commentaire de J-J Sallé 28/02/2016 14:02:53

Préjugé défavorable, on connaît la propension des élus PS à dépenser sans compter l'argent...qu'ils n'ont pas.



Commentaire de Dette Audite 28/02/2016 18:23:17

c'est toujours la tactique des hommes politiques: cassé du sucre sur le dos de l'ancienne majorité. Si c'est ça l'Unité Régionale! Encore un mensonge de plus. Stop à la haine Messieurs et à la vengeance! Mettez -vous au boulot. Il va etre difficile Messieurs de la main droite de réaliser autant de belles initiatives que M. Auxiette !



Commentaire de Nostromo 28/02/2016 18:58:29

Pffff !!.!! quand aurons nous des gens responsables, matures et adultes?? Stop á c'est pas moi c'est l'autre, c'est celui qui dit qui y est !



Commentaire de alinea 28/02/2016 20:32:38

Les truands appartiennent à tous les partis politiques, Auxiette a pris beaucoup du poids pendant son mandat.



Commentaire de le dette 29/02/2016 11:16:44

On nous prépare à une augmentation des impôts? Car la dette, c'est bien connu, c'est fait pour être remboursé ...mais jamais par ceux qui en sont à l'origine!



Commentaire de L'Arbre en Boule 29/02/2016 12:01:55

C'est une manipulation politique de plus pour préparer les esprits à de futures augmentations d'impôts, de taxe, de cotisations, de redevances... Et surtout pour servir à nos élus à ce justifier : Exemple "On avait pas le choix, nous avons trouvé une situation budgétaire tellement dégradée" ou encore "C'est pas nous c'est la faute à nos copains qui étaient là avant".



Commentaire de Retraité 29/02/2016 17:38:21

Ah.....ils savent pas ou prendre de l'argent pour renflouer la dette ? Et bah ....moi je vais leur donner une idée !!! je suis sur qu'ils y ont penser mais ils attendent qu'on leur proposent cette idée . Et bien Messieurs tout simplement dans vos poches car c'est la qu'est la dette et je suis certain qu'il ne faudras moins de temps qu'on le pense pour rétablir le budget......je sais je rêve ils ne le ferons jamais !!!!!



Commentaire de Retraité 2 01/03/2016 11:35:00

De retraité à retraité : vous avez entièrement raison! Mais quand donc on donnera les initiatives à des jeunes gens compétents et désintéressés sauf pour le bien commun. Les Politiques en général, en majorité ou dans l'opposition, une fois élus n'ont plu de foi ni de loi sauf pour le bien d'être personnel. M. Auxiette a fait un excellent travail, demandez à M. De Charette.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI