« Dette cachée » du conseil régional : le FN accuse tout autant la nouvelle majorité que l'ancienne

Un audit commandité par la nouvelle majorité de la droite et du centre au Conseil Régional a révélé 485 millions de « dette cachée », correspondant à des engagements de la précédente majorité qui, selon le Président Bruno Retailleau, « n’auraient pas été budgétés (...) mettant gravement en péril la capacité d’investir du conseil régional » (notre article du 27/02/2016). Pour autant, pour les élus régionaux du Front National « nier la responsabilité de la droite dans ce bilan ne nous semble pas acceptable. ». Le communiqué de groupe FN-RBM (1) du conseil régional.


« Bruno Retailleau, sa « dette cachée » et ses promesses impossibles.

Bruno Retailleau accuse Christophe Clergeau. Un audit a révélé 485 millions de « dette cachée », correspondant à des engagements de la précédente majorité qui n’ont pas été budgétés, ce qui met gravement en péril la capacité d’investir du conseil régional, selon le quotidien Ouest France, en date du 26 février 2016. Pour autant, nier la responsabilité de la droite dans ce bilan ne nous semble pas acceptable.

Bruno Retailleau durant sa campagne était favorable en accord avec le Parti socialiste, au projet aéroportuaire de Notre-Dame-des-Landes. C’est pourquoi il lui fallait à tout prix masquer la réalité : reconnaître publiquement que la Région n’avait plus les moyens de financer ce projet, et toutes les infrastructures qui l’accompagnent (entre 3 et 4 milliards d'euros), l’aurait placé devant une contradiction fâcheuse. Monsieur Pinte, nouveau vice-président du conseil régional aux Finances, siégeait déjà dans la commission permanente, en qualité d'opposant. Il paraît peu crédible qu’il n’ait rien constaté. Bruno Retailleau a donc « ignoré » le rapport de la Chambre régionale des comptes (lire en pièce jointe les pages 6 à 9) (
NDLR : à télécharger en PDF joint au bas de l'article) qui avait déjà pointé ce report de dépenses, afin de maintenir des promesses électorales irréalistes et désormais, selon ses propres mots, « caduques », car impossibles à financer.

Un constat s’impose : il y a eu double dissimulation, celle de la gestion budgétaire de la gauche, celle de l’omission par la droite de cette dette reportée mais dévoilée par la Chambre régionale des comptes, ceci pour se parer d’un projet sans visibilité budgétaire réaliste, celui de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Le Front national attend des explications de la part de la nouvelle majorité, tout comme de l’ancienne, car la classe politicienne traditionnelle est en faillite budgétaire et morale dans les Pays de la Loire. »

(1) Groupe Front National - Rassemblement Bleu Marine


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 02 mars 2016 I Catégorie : Politique

 


5 commentaires :


Commentaire de Jean 1 02/03/2016 19:40:50

Faut-il vraiment publier n'importe quel communiqué..?



Commentaire de Fleur 02/03/2016 21:03:03

Merci à ces élus régionaux FN d'annoncer au moins une part de la vérité aux pions que nous sommes. Ceci serait elle en soit une bonne nouvelle? Pas de budget, pas d'aéroport, pas de saccage écologique, pas de spoliation du peuple de la région qui aurait dû payer par des impôts et taxes ce nouvel aéroport, que n'aurait pas manqué de reprendre une fois tout payé Ces Messieurs de Vinci pour leur propre compte pour s'enrichir davantage.



Commentaire de En déficit mais on se paie un aérodrome ! 02/03/2016 23:03:51

Bien vu les élus du FN. Il serait utile de s'intéresser au financement aux coûts réels de l'aérodrome de Saumur... Simple question de transparence.



Commentaire de MDR 03/03/2016 07:35:50

le FHaine qui parle de transparence c'est nouveau ça ! Merci de nous renseigner sur le financement de vos frais de campagne car votre chère M. Le Phaine n'a pas su le faire...Est-ce le fait d'être aller en Russie demander de l'argent qui en est le problème ?



Commentaire de détecteurs de gogols 03/03/2016 13:02:05

il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir la réalité en face et que " celui qui dit la vérité, il doit être exécuté" rien n'a changé depuis 1792 ,ces "montagnards" des temps modernes ,apôtres de la bien-pensance,ont " le nez dedans ... depuis des lustres, mais persistent à vous dire que c'est de la confiture de roses.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI