Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Pénurie de remplaçants. Les élus retournent à l'école... pour faire la classe

Cela gronde depuis quelques semaines chez les parents d'élèves des écoles du Saumurois qui connaissent un pic de congés maternité chez les professeurs des écoles. L'association des maires de Maine et Loire s'est réunie à Daumeray, dans la commune de son président, Jean-Luc Davy et les élus présents ont décidé de concert de reprendre le chemin de l'école mais cette fois, pour faire la classe et palier à cette situation inédite.


En Maine et Loire, dans un département ou la profession de professeur des écoles est féminisée à plus de 80%, ce sont 69 classes qui sont concernées par l’absence de leurs enseignantes pour congés maternité. Surprise par une situation inédite, l'Education Nationale n'arrive à remplacer correctement ces personnels avait expliqué au Kiosque, l'inspecteur d'académie du Saumurois Noël Sabucco : "Il se trouve que nous avons un pic de congés maternité. Certes, ces congés sont prévisibles dans la mesure où les enseignantes sont tenues de nous informer à partir du 3ème mois de grossesse, et ce jusqu'au 5ème mois. Entre 3 et 5 mois, cela nous permet normalement de nous retourner puisque, a priori, nous ne remplaçons pas d'emblée." Et en cette rentrée 2015, il semblerait que le corps enseignant ait été particulièrement fécond.

Les maires se mobilisent

Face à cette situation les associations de parents d'élèves se mobilisent pour que leurs petites têtes blondes puissent recevoir l'enseignement qu'ils attendent. Les maires de Maine et Loire qui ont des écoles primaires au sein de leurs communes ont décidé de se mobiliser, les écoles dépendent de leurs mairies. Pour réfléchir sur le sujet et trouver le moyen adéquat pour intervenir, le président de l'Association des maires de Maine et Loire, Jean Luc Davy, avait réuni ses collègues en sa commune de Daumeray ce 31 mars. Une centaine d'élus était présente. "Mais qu'est ce que c'est que cette épidémie" a-t-on lancé dans la salle. Ce n'est pas une maladie a répondu la seule femme qui était Présente. Il faut dire que les commentaires de la salle, à très forte majorité masculine, étaient parfois teintés de misogynie. Certains parlaient même de quota d'hommes à respecter : "On nous les impose sur nos listes électorales, pourquoi pas dans les salles de classe ?" Un autre a même parlé de procréation médicalement assistée : "Cela pourrait être logique de caler les grossesses des enseignantes par rapport aux vacances d'été et ainsi, mieux contrôler les remplacements dans les classes".

La solution l'investissement des mairies

"Nous sommes nombreux à avoir été enseignants ou a avoir fait des études supérieures. Pourquoi ne pas remplacer les enseignants quand la solution est inextricable" a-t-on soufflé dans la salle. Le directeur d'académie présent dans la salle, n'y a pas vu d'objection particulière, mais le président Davy à tout de même tenu à préciser : "Il ne faudrait pas que l'éducation nationale profite de la situation et ne cherche plus à remplacer ses professeurs des écoles. Il faut que cela reste exceptionnel. Quand à la PMA ou des quotas d'hommes dans l'enseignement, c'est totalement inacceptable" Pour la ville de Saumur, c'est l’énarque Jean-Luc Lhémanne qui va suivre le dossier : "Je pense que les élus qui ont du temps vont être mobilisés pour travailler sur le sujet. On l'a vu après les événements du 13 novembre, nous nous sommes faits un devoir d'aller rassurer les enfants dans écoles. C'est une bonne solution pour cette situation tendue. Je crois que personnellement, je vais m'y coller. Cela me rappellera des souvenirs." Et peut-être aussi que l'on verra aussi l'ancien principal de Collège, le maire Jean-Michel Marchand dans une salle de classe...

Les élus ont maintenant 15 jours de vacances pour s'y préparer.


Article du 01 avril 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :


Commentaire de saumuroise 01/04/2016 11:47:28

Peut-on savoir à Saumur quels élus dans quelles écoles ?



Commentaire de robert micheline 01/04/2016 12:03:16

Merci kiosque s'illustre encore ...une fois Cet article n'est qu'un cannulard du 1er avril Encore une fois les langues se déchainent inutilement, Quelle honte d'utiliser les noms des élus de cette manière, c'est à la limite de l'illégal. BRAVO KIOSQUE



Commentaire de Alexandre 01/04/2016 12:53:11

Je vois que nos amis journalistes et rédacteurs de notre Saumur Kiosque s'amusent beaucoup en ce 1er avril !! Même si je trouve que ce poisson d'avril est un peu plus bancal que certaines années. Mais si certains tombent dans le panneau à pieds joints !! ;)



Commentaire de Après le Gorafi... 01/04/2016 13:34:10

...le Kiosmur Sauque ? Bises à la rédaction



Commentaire de Yves NAULET 01/04/2016 17:33:01

Honte à ces élus!!! Tenir de tels propos, dans le cadre de leur fonction élective, mériterait des poursuites!!! Et enseigner messieurs, c'est un métier, qui réclame des compétences. On voit là, dans ces réactions, que pour certains, la fonction élective n'en réclame pas.



Commentaire de robert micheline 01/04/2016 17:40:51

Mr Naulet du calme c'est un poisson d'avril les élus n'ont jamais tenu de tels propos.



Commentaire de Yves Naulet 01/04/2016 17:42:28

Bien joué!!! Bonnes vacances aux enseignants qui en ont bien besoin!!!



Commentaire de Eric Poisson 01/04/2016 19:02:53

Ben non de d...il était bien vu celui là ! j'avoue être tombé dedans de pleines arêtes. Maintenant, mesdames et messieurs les élus, c'est quand même une pas si mauvaise bonne idée. Car vous êtes aussi de parents. Alors à partir du moment où certains parents s'arrogent le droit de faire la classe, pourquoi pas vous. Mais c'est quand même pas une solution. Je suis persuadé que vous êtes mobilisés et attentifs pour que tout cela change.



Commentaire de alinea 01/04/2016 19:39:04

Moi, je verrais bien J2M prof d'espéranto socialiste.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI