Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Edito de Michel Choupauvert : mais qu'est-ce que mon gamin foutait dans cette manif ?

"Mon fils, mineur, était à la manifestation du 31 mars sans autorisation. Aviez-vous le droit de le filmer puis de diffuser ces images sans que je porte plainte ?" C'est le message qu'un père d'élève a envoyé au Kiosque suite au reportage que nous avons réalisé sur la manifestation le 31 mars... Ah ! Tiens, oui, qu'est-ce qu'il foutait là, le môme ?


"Il ne manque pas d'air, celui là !" C'est ce que nous nous sommes dits dans un premier temps : "Au lieu de nous engueuler et de nous menacer, il aurait pu, au contraire, nous remercier de lui avoir appris que son gamin avait séché les cours..." Le petit coup de sang passé, on a quand même pris du recul. Non pas pour compter nos sous pour payer notre avocat pour le procès, mais on s'est demandé ce qu'il pouvait y avoir comme conséquence à maintenir notre vidéo et à qui incombait la responsabilité des mineurs venus défiler, pancartes à la main.

La nôtre ?

Quel peut être l’intérêt d'un tel reportage ? Y-a-t-il une plus-value d'info sur la manif contre la loi El Khomri ? Euh... Ah, si, un peu : la gauche est comme d'hab à Saumur. Si on ajoute, les 167 personnes (1.16%) qui ont voté Philippe Poutoux (NPA) au premier tour de la présidentielle de 2012, les 93 (0.61%) qui avaient choisi Nathalie Arthaud (LO), les ouvriers de Saint Nazaire en arrêt de tranche à la Centrale, des égarés du PS et les mômes qui avaient séché les cours, on arrive aux 400 à 500 personnes qui ont défendu leurs convictions, qu'ils sont en droit de considérer comme étant celle de la gauche... Quant au fond, notre vidéo confirmait juste que les gamins n'avaient pas lu le texte mais avait envie de s'exprimer. J'avoue que, quand je l'ai regardé, j'ai eu un petit sourire attendri à les entendre entamer leur rite initiatique à la citoyenneté.

Les traces sur le web

Sur le moment, c'est marrant. Mais est-ce que les gamins trouveront cela aussi risible, quand, dans quelques années, ils verront cette vidéo imprimée sur le web, coller, toujours et encore, à leur image ? C'est la raison pour laquelle on a coupé cette publication. Pas pour faire plaisir au papa qui n'était pas content de voir son fils dire ses vérités, mais plus sur le principe légal qu'un mineur est inconscient de l'engagement qu'il prend pour son image future.

Mais alors, qu'est ce qu'ils foutaient là ?

A 18 ans, on accède à la majorité civile qui permet d’exercer ses droits civiques et politiques. Donc cela voudrait dire qu'il pourrait y avoir un contrôle sur les mineurs et que ceux-ci n'ont pas le droit de manifester ? On a téléphoné aux syndicats pour savoir si les jeunes pouvaient être là et s'ils contrôlaient les identités des gamins avant qu'ils ne prennent des pancartes. Notre question a surpris et, après quelques recherches, un d'eux nous ont confirmé que sur le principe des responsabilités, il n'y avait pas de problème et que, si c'était le cas, il y a longtemps que des responsables syndicaux auraient été en tôle.

Syndicats et Lycées

On a cherché sur le web du côté des syndicats lycéens. Là, c'est la nébuleuse. Il n'y pas de trace de méthodologie de la représentativité de personnes mineures. Il n'y a pas vraiment d'adhésions, ni d'écrits sur les sources de financements... Alors, on s'est dit que le contrôle des mineurs pouvait être du ressort du lycée. Là, on leur a téléphoné et on nous a répondu que cela relevait du pouvoir des familles et que, désormais, depuis la rentrée, avec le nouveau système E-lyco, un appel est fait à chaque cours. Les parents reçoivent un sms dans les 10 minutes si leurs rejetons sont absents... Donc, c'était à papa de contrôler l'emploi du temps de son fillot...

Moralité : Quand on est parent et qu'on souhaite savoir si ses enfants sont allés manifester, il faut regarder le Kiosque. Quand au reste, il suffit juste d'attendre quelques mois, que ses petits aient grandis et soient devenus majeurs.

Michel Choupauvert

Article du 02 avril 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


12 commentaires :


Commentaire de Samuel 02/04/2016 14:17:21

Et oui, les syndicats manipulent les mineurs... Que fait la police ?



Commentaire de Quelque chose cloche 02/04/2016 14:41:13

Si réellement le lycée envoie systématiquement un sms en cas d'absence d'un élève, pourquoi ce père n'a-t'il pas été averti? J'ai le souvenir quand un de nos enfants avait participé à une manifestation à l'âge de 15 ans. Et le lycée était bien responsable puisqu'ils avaient non seulement encouragé mais aussi laissé sortir les élèves sans notre accord. Je peux vous assurer qu'ils nous avaient entendus!



Commentaire de manifestez-vous! 03/04/2016 00:03:57

Tout à fait d'accord avec votre édito...quand aux commentaires, ils me font doucement rire! Il y avait bien plus de jeunes sans drapeaux qu'avec....ce n'est pas parce qu'on est jeunes qu'on est manipulés...ou alors que dire des adultes? Quand aux parents qui se plaignent des lycées, des profs, des journalistes, des photographes...si vos enfants aiguisent leur sens de citoyens responsables, s'autonomisent, ils devraient en être fiers...à moins qu'ils préfèrent les voir jouer à la guerre via leurs jeux vidéos, avec pour projet de vie : tais-toi, travaille, consomme et meurs...ça manquerait pas un peu de dialogues dans certaines familles?



Commentaire de saumurien 03/04/2016 03:20:36

Que fait la police ? c'est simple, elle fait ce qu'on lui donne le droit de faire...la police n'a pas le droit de controler l'identité et donc l'âge des personnes où elle le veut et quand elle le veut.



Commentaire de Quelque chose cloche @manifestez-vous! 03/04/2016 08:38:04

Votre commentaire est à lui-seul manipulateur et détourné. Avez-vous déjà vu une manifestation dans laquelle tous les participants avaient un drapeau à la main? Comment pouvez-vous discuter et douter d'une situation que vous n'avez pas vécue. Et le dialogue parents enfants a toujours été présent. Quand un lycée est chargé de l'éducation et de la sécurité de nos enfants, on leur fait confiance. Ces enfants sont des mineurs et sont alors sous la responsabilité du corps enseignant et on aimerait bien ne pas les retrouver dans la rue. D'ailleurs, à ce propos, les explications données au kiosque sur la méthodologie de la représentativité de personnes mineures sont plus que floues et personne ne s'est jamais vraiment posé la question apparemment. Mais en cas d'accident, les responsables seront bien ceux qui ont été permissifs où encore les dirigeants de la manifestation acceptant tout le monde.



Commentaire de Les mineurs ne sont pas des irresponsables ! 03/04/2016 11:16:33

Qui peut croire que des mineurs ont besoin d'être manipulés pour exprimer leurs craintes, leurs angoisses ? C'est vraiment prendre ses enfants pour des gros nuls que d'imaginer qu'à 15 ans ils n'ont pas d'opinion personnelle, qu'ils n'ont pas envie de les exprimer, y compris dans la rue ! Heureusement que cette jeunesse est là pour nous rappeler que nous ne sommes pas forcément destinés à nous avachir dans un confort tranquille et à accepter une lente mais inexorable dégradation de notre vie personnelle et sociale. Quant aux vidéos sur internet, en dehors de toutes manifestations, les jeunes en filment des milliers tous les jours avec leurs mobiles et beaucoup d'entre elles se retrouvent sur internet, à titre définitif...



Commentaire de BT 03/04/2016 11:33:44

Cela fait partie dit-on du folklore lycéen et étudiant. La fréquentation de ce genre de manif est aussi fonction de l'avancée dans les études : quand on s'approche du bac, il y a quelques hésitations et plus on est avancé dans les études universitaires, plus la fréquentation diminue. Comment de master 2 professionnels (surtout)? Pour ma part, j'ai encore le souvenir de l'université de Nantes (post 68) et de la "démocratie" des amphis. Il existait à l'époque un groupe particulièrement efficace pour vider un amphi de ses occupants : les "anarcho-éthylliques". Ils investissaient les lieux, ne discutaient pas avec les "organisateurs", mais sur l'estrade se mettaient à uriner et à arroser les premiers rangs. Efficacité absolue, beaucoup plus qu'un peloton de CRS : les présents s'enfuyaient à toutes jambes. Il faut aussi savoir que ces braves gens avaient le vin mauvais et qu'ils pouvaient ne pas se contenter d'urine. Le chômage (trop réel) des jeunes est hélas une affaire trop grave pour la laisser aux mains de "syndicats" dont la représentativité reste à prouver. Pour ce qui concerne les manipulations, cela a toujours existé et c'est aux manipulés de ne pas être dupes. Ils devraient s'intéresser de plus près à la "carrière" de certains manipulateurs : représentants de la FIDL, puis de l'UNEF, ensuite attachés parlementaires pour finir dans un ministère selon le parti au pouvoir. Ils savent ce qu'est le monde du travail ?



Commentaire de Francis Prior 03/04/2016 11:44:41

Dérisoire polémique. Bien sûr que pour un gosse, c'est une partie de son éducation de manifester y compris quand on n'est soi même pas d'accord avec l'objet de la manifestation. Quant à savoir si cette image peut leur nuire autant s'interroger alors sur le monde que notre silence est en train de construire et ce pouvoir donné au Web y compris sur nos inconséquences, nos errements, nos engouements. Revendiquons la liberté de manifester à visage découvert sinon nous devrons sous peu cacher notre libre arbitre sous le visage lisse qu'exigeront les puissants.



Commentaire de Faluns d'Anjou 03/04/2016 11:58:44

Les établissements scolaires prennent nos enfants en otage. Il y a quelques années, alors que je croyais ma fille de 14 ans tranquillement au collège, celle-ci défilait dans une manifestation sans que son père et moi n'en fussions avertis. C'est tout simplement un détournement d'autorité. Le rôle de l'E.N. est d'enseigner et d'assurer la sécurité de nos enfants quand ils sont en cours, mais certainement pas de les entraîner dans une manifestation politique qui ne fait pas partie du programme scolaire et qui les prive d'heures d'enseignement quand on sait déjà que les programmes sont "allégés" dans certains établissements en raison de l'absentéisme des profs non remplacés (vécu). Il est curieux que personne ne s'émeuve de cette exploitation de mineurs. Des lois empêchent les mineurs de travailler pendant les vacances, mais autorisent (?) ces derniers à manifester dans la rue.



Commentaire de Marie 03/04/2016 14:11:58

La mission des parents est d'apprendre à réfléchir, analyser, prendre du recul, et donc quelquefois à dire NON...qui est manipulé? qui est manipulable? Le jeune qui choisit d'aller dire son désaccord dans la rue ou celui qui reste planqué pour espérer avoir un jour sa place dans la grande compétition que propose le système? Et n'accusez pas les syndicats, les profs...personne ne force personne à aller manifester...La jeunesse active et réactive me rassure, moi!



Commentaire de Soixante Huit en retard 03/04/2016 17:02:29

C'est drôle quand les lycéens manifestent (et ils ont le droit quand les adultes abandonnent face aux politiciens locaux ou nationaux) contre le gouvernement de Gauche "on" applaudit fort des 2 mains (la droite et l'extrême droite). La jeunesse si elle ne tombe pas dans le panneau de la récupération peut seule nous retirer du marasme qui nous engloutit.



Commentaire de Legland 03/04/2016 21:04:24

J'ai été jeune et j'ai participé à des manifs. A écouter certains nos pauvres jeunes, on peut, nous les syndicats, les manipuler comme on veut. Sauf que l'on a aucun contact avec une organisation syndicale jeune sur Saumur. Les seuls contacts, c'est sur Angers. Quand on est jeune, on fait toujours ce que l'on veut et de préférence derrière le dos des parents, c'est mieux. Le mien à participer à la manif. Mais pour qu'il y participe, il a du prendre une position et ensuite nous fournir son carnet de liaison avant jeudi, sinon pas de manif. Tu fais que j'étais présent, il n'aurait pas pu grugé. La différence entre chaque enfant ce trouve là. Arrêtons de prendre notre jeunesse pour des crétins qui ne save pas penser. Ils peuvent agir bêtement mais qui un jour n'a pas agit d'une façon stupide et la regretter par la suite. Arrêter de juger et d'être des donneurs de leçon à chaque fois que cela ne vous plait pas. On n'a le droit de ne pas être d'accord, mais le respect de chacun commence pas soi même. Vu des commentaires, on peut s'interroger s'ils ont des enfants! Vu mon dernier, j'ai plus de chance, s'il fais ce qu'il a décidé, de le retrouver en face de moi qu'à coté. Je laisse le choix à mes enfants de décider de leur avenir, par contre on essaye de leur inculquer qu'ils sont responsables de leurs choix et de leurs actes. Ce qui n'est vraiment pas simple à gérer quoi qu'on en dise. LOL


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI