Edito de Michel Chaupauvert : si j'étais toi, j'irais pas à vivre à la campagne pour tes gosses...

Je n'écris pas cet édito pour énerver un fidèle lecteur, Monsieur La Ficelle qui considère que j'en veux au monde rural... Non, je n'ai rien contre les villages de campagnes, mais si j'avais un avis à donner à un jeune couple qui souhaite que sa petite famille s'épanouisse, ce serait de ne pas aller s'installer à la campagne. Pourquoi ? Parce que la loi Alur, n'en a pas l'air comme cela, mais c'est une petite bombe à retardement qui va faire exploser les modes de vie dans les campagnes. Les écoles vont en pâtir et comme ce n'est déjà pas folichon en ce moment... Cela risque de ne pas être top pour scolariser ses enfants à la campagne.



Saumur, 32 500 habitants en 1975 et 27 000 aujourd'hui... La population a quitté la région faute de boulot ? Non, ce n'est pas ça. Durant la même période, la population, de ce qui est aujourd'hui l'Agglo, a continué de croître de près de 10%. Les jeunes couples séduits par le ramage des petits clochers, le faible plumage des terrains et la fiscalité modérée, alléchés, sont, à la campagne, venus s'installer. Les jeunes rurbains sont devenus le phœnix des hôtes de ces bois. Les parents, bénévoles dans les associations, ont démontré durant ces décennies, qu'on pouvait être heureux, hors des villes, et ont inventé le concept à la mode dans le monde rural "le bien vivre ensemble". Les enfants, eux, respiraient le bon air et remplissaient les bancs des classes... L'école était le poumon des villages... Le coeur battait à la campagne.

L'exode des campagnes vers la ville ?

Et bien tout ça, c'est fini ! La faute à qui ? A la loi Alur qui va réorganiser l'occupation de l'espace au profit des zones urbaines pour protéger les terres agricoles. Les habitants médusés découvrent au fur et mesure qu'ils vont devoir changer leurs modes de vie. Il n'y aura plus de nouvelles zones constructibles dans les villages. Certains ont réussit à se doter d'un sursis. Distré a encore une réserve constructible, Saint Cyr en Bourg a programmé une cité avant que la loi ne passe et Villebernier a réussi à sauver quelques parcelles du plan de prévention des risques inondation. Le SCoT qui va orienter la nouvelle organisation spatiale et sociale de la région, indique que la principale zone à urbaniser sera Saumur, Varrains et Chacé. Conséquence pour les autres, une lente agonie par le vieillissement de la population et une évolution du paysage... Les écoles, le poumon des communes, sans l'arrivée de l'oxygène de nouvelles familles vont finir par s'étouffer... Les TAP, les Temps d'Activités Périscolaires ne seront plus la priorité d'un conseil municipal vieillissant concentré désormais sur les services à la personne...

Je te le dis, si j'étais, toi, je n'irai pas habiter à la campagne pour le bien être de mes gamins...

Michel Choupauvert


Article du 09 avril 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


11 commentaires :


Commentaire de L'arbre en boule 09/04/2016 09:25:42

Et ce phénomène risque d'être encore accentué par la réforme territoriale. En effet l'incitation à regrouper les communes en communes nouvelles et les regroupements de communautés de communes en des ensembles plus grands; peut éloigner encore plus les petits bourgs et petits hameaux des "centres urbains et de décisions". Le nombre de commune se réduisant il y aura réduction du nombre des mairies et des établissements publics.



Commentaire de quiquidit 09/04/2016 09:27:35

En effet la loi Alur a du bon pour les villes. Cette loi a été faite par et pour les énarques qui logent dans ces villes. Je répète que ces communes sont plus endettées que les rurales.



Commentaire de tyty la ficelle 10/04/2016 10:13:32

Que d"honneur Mr CHAUPAUVERT de me citer en exergue de votre édito... Ma ficelle en frétille. Je suis de ceux qui pensent que la loi ALUR est la plus stupide des lois éditées depuis quelques années (et les dieux des hémicycles savent combien il y en a eu des lois stupides depuis 30 ans...)La ministre qui est à l'origine de cette loi est considérée par les professionnels - que vous ne semblez pas aimer d'ailleurs (notaires, agents immobiliers...) comme la ministre du logement la plus nulle depuis le début de la cinquième république et celle qui allait entrainer la désertification des campagnes. Mais vous allez être heureux Monsieur car, ces gens "pauvres" des rednecks dirait on aux USA vont aller habiter en ville. MAIS, MAIS, attention, très rapidement, ils seront obligés de demander des aides pour payer leur loyers, car ils ne pourront plus être propriétaires, ensuite ils ne seront plus bénévoles dans les associations et demanderont aux "zélus" de faire à leur place les travaux dans les écoles ou exigeront des terrains de sports corrects ...(car les pauvres Monsieur, ça exige vite vous savez quand ça devient pauvre...) Peut être même qu'un jour ils voteront extrême droite...! De toute façon, les "zélus" des petites communes sont en train de se suicider en masse (tel des lémuriens) en créant à tour de bras des communes nouvelles. Il n'y aura donc plus de monde rural mais que des grandes et belles communes où tout le monde s'aimera et où tout le monde aura beaucoup d'enfants comme dans les contes de fées...EUH non, je m'égare (St Lazare aurait dit San Antonio) donc où tout le monde paiera beaucoup d'impôts, autre effet pervers de cette loi ALUR. D'un autre côté il n'y aura plus de paysans d'ici quelques années alors on pourra changer la loi ALUR et les urbains (anciens rurbains on s'y perd...) pourront à nouveau restaurer les classes des écoles qui auront fermé... Mais là on part un peu loin ...Topette à bientôt....à la campagne... ???



Commentaire de Léo Gabillard 10/04/2016 11:51:14

Je comprends bien l'inquiétude de notre énigmatique éditorialiste saumurois. Je l'invite toutefois à tenter de renverser la perspective et à prendre un peu de recul sur le contexte qui a amené à la naissance d'une telle loi, qui comprend sans aucun doute des excès. C'est l'aménagement du territoire tel qu'il a été réalisé dans les années 80 et 90, justement par des élus locaux à la vision un peu courte qui ont tous voulu y aller de leurs "lotissements". Ces raquettes bitumées ornées de pavillons tous semblables d'une région à l'autre, posées au milieu de terrains beaucoup trop vastes, et qui ont aujourd’hui si mal vieilli... Est-ce qu'on peut dire aussi, que ces élus, avec la complicité des "jeunes couples" justement qui voulaient tous leur pavillon posé sur 1000 ou 2000 m², ont tout simplement consommé notre espace un peu n'importe comment en se livrant d'une commune à l'autre, à des concurrences contre-productives. Les communes nouvelles peuvent être ce que vous soulignez, si elles sont faites avec le même manque de vision que nous payons si cher aujourd'hui. Mais elles seront surtout ce qu'on voudra en faire, pas les élus, mais les communautés d'habitants. Permettre de stopper la concurrence stupide des projets de lotissement, que personne n'ira plus habiter, parce qu'on peine à les penser autrement que comme il y a 20 ans, et repenser l'aménagement et les service à une nouvelle échelle, en intégrant les mobilités et les technologies d'aujourd'hui, et en réinvestissant l'impératif démocratique, autrement que dans des petites baronnies locales.



Commentaire de Michel Choupauvert 10/04/2016 12:40:53

@Tity la ficelle, ce fut un honneur de m'adresser à vous. La loi alur a été un moyen de débattre sur le sujet de l'équilibre entre ville et campagne un peu passé sous silence. @ Léo Gabillard : je ne suis pas inquiet sur le sujet. Ce texte fait suite à quelques uns sur le sujet de la ruralité. C'était l'occasion de faire un peu de prospective. L'idée n'était pas d'attaquer les orientations urbanistiques de demain mais de parler des conséquences concrètes sur le quotidien. Une manière aussi d'amener au débat.



Commentaire de tyty la ficelle 10/04/2016 13:03:14

Waouh que d'honneur .............. :) Avez - vous vu Monsieur, les projets de lotissements dans la région saumuroise ? Il est proposé des parcelles de 300 m² aux futurs rurbains ... Entre 2000 m² et 200 m² quel gâchis de terrains....selon les Zurbanistes (à mettre dans le même sac que les zélus) Le seul avantage avec ces nouveaux micro - lotissements c'est qu'en cas de besoin, le voisin vous passe le sel de la fenêtre de sa cuisine à la vôtre... ! Et que dire de la démarche BIMBY ? Je vous laisse découvrir... Pour moi c'est la future porte ouverte aux problèmes de voisinage, droit de passage et autres problèmes liés à la proximité ... Très en vogue dans la communauté de communes de la région de Doué la Fontaine en cours d'élaboration de PLU intercommunal. Allez Mr Choupauvert, penchez vous sur le sujet... et faites nous un bel article là dessus. Essayez de me convaincre de l'utilité de ces élucubrations et j'en coupe un bout de ma ficelle. Topette à bientôt c'est pas le tout mais c'est l'heure de l'apéro.....



Commentaire de Avant d'habiter Bagneux, réfléchissez bien 10/04/2016 17:15:13

Hum, il va faire bon habiter à Saumur à côté de l'aérodrome ! 400 000 à 500 000 Euros la maison, 150 000 le terrain à Terrefort et Bagneux, au pied des pistes ! Le P'tit ronron des avions à longueur de weekends, un vrai plaisir ! Çà vaut bien ce prix là, non ? Quartier résidentiel très recherché, comme disent les agences immobilières ! Vous voilà prévenus !



Commentaire de Christian 11/04/2016 15:12:48

Merci Mr Chaupauvert de lancer ce débat. Il est tout à fait légitime de s'inquiéter de la périurbanisation quant aux questions environnementales, sociales et de ressources fiscales qu'elles soulèvent. Ceci étant ce qui me gène c'est cette tendance qui, trop souvent, consiste à privilégier une politique de lutte "contre" qui interdit ou qui contraint plutôt qu'une politique positive de lutte "pour" qui incite, qui attire ou encourage. C'est révélateur d'une grande faiblesse dans la compréhension des choses qui conduit, par facilité, à agir ainsi. La périurbanisation correspond à l'aspiration des citoyens pour un certain mode de vie. Les jeunes ménages, pour des raisons financières, de qualité de vie, probablement aussi en compensation du stress de la vie professionnelle, cherchent à s'éloigner des villes tandis que d'autres sur leurs vieux jours reviennent en milieu urbain pour la proximité des services. Dans le SCOT, cette question de la déflation démographique à Saumur n'a pas fait l'objet d'une analyse approfondie. Comme disait un de mes professeurs lorsque mon travail était trop superficiel, ça manque de jus de crane. Ce qui est présenté comme un diagnostic n'est en fait qu'un état des lieux. Toutes les fiches thématiques du document "diagnostic" se terminent par des interrogations. Cela n'avait d'ailleurs pas échappé à Mr le Préfet. Dans son courrier de mars 2014 il disait que cette problématique exige d'en comprendre les mécanismes pour en inverser la tendance. Force est de constater qu'il n'est pas fait réponse à cette demande, et j'espère que sa remplaçante aura à cœur que ce soit fait. Tout repose sur la compréhension des choses, si un réel diagnostic était fait on serait certainement plus à même de corriger les causes du déficit d'attractivité de Saumur plutôt que de s'en prendre aux conséquences. Comment sans avoir compris pourquoi la population du pôle Saumurois baisse de -0,7%/an espérer raisonnablement atteindre l'objectif de croissance du SCOT fixé à +0,9%/an. La faute à tout cela serait la périurbanisation. Ainsi donc on va raréfier la construction en zone périurbaine. Cela aura pour conséquence immédiate le renchérissement du prix du foncier au risque de voir l'offre de moins en moins abordable pour les jeunes couples avec enfants qui sont pourtant la cible pour Saumur. Autre erreur de jugement celle qui consiste à penser que pour palier la baisse de population sur Saumur la solution passe par la construction de logements. Si tel était le cas, le projet urbanistique de Villa Plaisance devrait attirer les foules or ce n'est pas ce qui est observé. Le SCOT est une avancé positive dans le choix de la coopération plutôt que celui de la concurrence entre communes sur le territoire dont Saumur est la centralité. Cependant, on ne peut que regretter l'absence de vision durable et à long terme pour Saumur en matière de qualité urbaine, du bien vivre où l'espace serait pensé dans son ensemble. Une autre remarque concerne l'application de la loi Alur, qui, pour limiter l'artificialisation de terres naturelles, encourage la densification du tissu urbain. A l’engouement pour la décentralisation succède la mode de la compacité et du retour aux fortes centralités, sans que l’argumentation soit nécessairement plus convaincante dans un cas que dans l’autre. Gardons nous de ne pas choisir la peste pour nous protéger du cholera ! Si les constructions des années 60, pour répondre au besoin en logements, ont eu les conséquences sociale que chacun connait, ce n'est pas tant en raison de leur style architectural que par la densification excessive dans un espace qui n'avait pas été pensé pour. Densifier implique plus de promiscuité et moins de végétalisation des espaces par les particuliers avec le risque d'une urbanisation fonctionnaliste dont l'unique objectif serait de "loger" des familles sans produire un cadre de vie attractif. Le modèle spatial urbain conditionne la qualité de vie de ceux qui y habitent. "Habiter" c'est un peu plus que se "loger", c'est s'approprier un espace, un quartier, une commune où la qualité des liens sociaux, culturels et des échanges y sont encouragés. Mirabeau disait : "les hommes sont comme les pommes, quand on les entasse, ils pourrissent".



Commentaire de Bientôt un aérodrome en centre ville ? 11/04/2016 21:19:44

Les projets immobiliers à Saumur sont situés sur les hauts de Bagneux (dans le secteur du cimetière) et à Terrefort. C'est à dire à quelques pas de la rocade et à 1 km de l'aérodrome, sous la zone de rotation des avions. Est-ce comme cela que l'on a va augmenter l'attractivité de Saumur ? L'aérodrome se trouvera en milieu urbain entouré d'habitations. Pour information Villa Plaisance est pile dans l'axe de la piste d'atterrissage. Il serait intéressant de savoir comment la question de l'aérodrome a été prise en compte dans ce projet d'urbanisation.



Commentaire de habitant de Terrefort depuis1978 11/04/2016 22:07:23

Merci aux anti aérodrome de me dire que ma maison valait autant d'argent. Quand j'ai fait construire en 1978, il y avait déjà les paras... Pourquoi si votre maison est si chère et que les paras vous dérangent, n'allez vous pas habiter dans un autre quartier... Vous ne saviez pas qu'il y avait un aérodrome quand vous avez acheté ?



Commentaire de Saumurois 12/04/2016 18:43:19

C'est vrai que cela ne plait pas aux habitants de Terrefort que l'on évoque la présence de l'aérodrome. On se demande bien pourquoi.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI