Fusion de communes : Baugé-en-Anjou, l'exemple de France Inter

Ce dimanche 10 avril 2016, France Inter a consacré un reportage aux fusions de communes dans son émission « Interception », intitulé « Communes françaises : le mariage pour toutes ». Depuis l’adoption de la loi du 16 mars 2015, « 230 communes nouvelles ont vu le jour, et le cap des 300 devrait être rapidement franchi. Ces mariages se font exclusivement sur la base du volontariat », souligne France Inter. Un sujet où Baugé-en-Anjou, cas unique en France, a été pris pour exemple...Même si des communes étaient réticentes, mais elles sont rentrées dans le rang (notre article).

La fontaine du Roi René, dans le centre de Baugé-en-Anjou


Animée par Pascal Dervieux, Lionel Thompson et Vanessa Descouraux, le dimanche de 9h10 à 10h, « Interception » est un magazine hebdomadaire de grand reportage de la rédaction de France Inter, diffusé depuis 1999. Ce dimanche 10 avril 2016, il était consacré aux fusions intercommunales. « La France comptait jusqu’à il y a peu plus de 36 000 communes. La plupart tellement minuscules qu’elles n’avaient pas les moyens de mener à bien le moindre projet », indique France Inter. Le journaliste Yves Decaens est allé à la rencontre de Baugé-en-Anjou qui est l’une des premières nouvelles communes à s’être constituée en France, c'était le 1er janvier 2013 (voir ci-dessous).

Le résumé d'« Interception » du 10 avril :

« Pour favoriser les mariages entre communes voisines, le gouvernement a mis en place des incitations financières. De plus en plus, elles permettent aux élus de surmonter leurs réticences et les convainquent de franchir le pas. Ces fusions génèrent des économies de gestion non négligeables. Elles permettent surtout de regrouper les moyens nécessaires pour conduire ensemble les grands projets d’intérêt public qui intéressent l’ensemble de la population des communes ainsi nouvellement créées. On estime aujourd’hui que, depuis l’adoption de la loi du 16 mars 2015, 230 communes nouvelles ont vu le jour, et le cap des 300 devrait être rapidement franchi. Ces mariages se font exclusivement sur la base du volontariat. Le grand ouest dans ce domaine est la région où cette formule rencontre le plus de succès », explique France Inter.

L'histoire de Baugé-en-Anjou en quelques lignes :

Baugé-en-Anjou, située dans la communauté de communes du canton de Baugé, est une commune nouvelle née le 1er janvier 2013 du regroupement des cinq anciennes communes de Baugé, Montpollin, Pontigné, Saint-Martin-d'Arcé et Le Vieil-Baugé, qui sont devenues des communes déléguées. Son chef-lieu est fixé à Baugé. Le 1er janvier 2016, un nouveau regroupement avec les neuf autres communes de l'ancienne Communauté de communes du canton de Baugé (dont une ancienne commune nouvelle comptant deux communes déléguées) élargit le territoire de la commune nouvelle à un total de 15 communes déléguées. Cas unique en France, cette nouvelle entité est aujourd'hui constituée d'environ 12 000 habitants (11 786).

Le reportage complet à écouter ci-dessous :




Article du 11 avril 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI