Unisson droite-gauche à la Région pour le transfert à l'état de Notre Dame des Landes

Réunis en session budgétaire, les élus régionaux viennent d'adopter un veou sur le projet de transfert d’aéroport à Notre‐Dame‐des‐Landes. Un vœu prononcé par la majorité de la droite et du centre et qui a remporté les voies de gauche (lire le communiqué de Christophe Clergeau). Le communiqué de la région.


"Alors que la ZAD de Notre Dame des Landes est toujours marquée par les violences intolérables et répétées des zadistes, alors qu’une consultation a été décidée par le Président de la République pour trancher ce qui l’a déjà été par la démocratie représentative et la justice, le rapport sur le transfert de l’aéroport commandé par Madame Ségolène Royal achève de nous plonger dans le flou le plus total et dans la plus grande inquiétude.

Si les préconisations des trois membres du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable sont suivies par le Gouvernement, ce rapport risque bien d’être un arrêt de mort qui fera deux victimes.
- La première victime de ce rapport, c’est le projet de consultation. Il serait absolument invraisemblable que les électeurs n’aient pas une connaissance claire de la conséquence de leur vote sur l’avenir de l’aéroport. C’est pourquoi seul le projet à deux pistes, validé par la justice et contribuant à réduire les nuisances sonores, peut être soumis à la consultation. Or, avec un scénario à une piste, le risque est grand que dire oui au transfert revienne à dire non à l’aéroport.
- Car la deuxième victime de ce rapport, c’est le projet de transfert d’aéroport à Notre Dame des Landes. Préconiser la réduction du projet à une seule piste, c’est enclencher un engrenage administratif au mécanisme implacable. Toutes les analyses démontrent qu’une telle solution entraînerait le lancement d’une longue procédure en vue d’une nouvelle Déclaration d’Utilité Publique, avec des recours multiples. Les recours sur la DUP actuelle ont déjà duré six ans ! Le projet n’y survivrait sans doute pas et l’aéroport du Grand Ouest compléterait alors la litanie des projets bloqués ou enterrés par Ségolène Royal.

Et pourtant, ce projet a fait l’objet de 160 décisions de justice favorables, de nombreux débats et des dizaines d’études, et de l’accord de la majorité des élus des 22 collectivités concernées, bien au‐delà des clivages partisans. La République des experts ne peut pas se substituer à l’Etat de droit.

C’est pourquoi nous refusons de laisser, sans réagir, ce projet dériver au fil des improvisations de Ségolène Royal. Il y va du développement économique de notre région, qui a besoin d’un aéroport connecté à tous les territoires, mais aussi de la crédibilité de la parole publique.

Nous demandons au Président de la République, avant la décision du Conseil d’Etat sur le projet d’ordonnance du Gouvernement portant sur l’organisation de la consultation :
- De s’engager à ce que la ZAD soit évacuée le plus rapidement possible, à l’issue de la consultation, quel qu’en soit le résultat.
- De préciser que la consultation du 26 juin portera clairement sur le transfert d’un aéroport à deux pistes à Notre Dame des Landes et que si le Oui l’emporte, c’est bien ce projet qui sera lancé par le Gouvernement."


Article du 15 avril 2016 I Catégorie : Politique

 


3 commentaires :


Commentaire de Vent du nord 15/04/2016 21:31:32

Il fait quoi ce gouvernement en laissant procréer le non droit (les zadistes en l'occurrence) ????La région a besoin de travail pour ses entreprises et justement le chantier en sommeil est énorme pour la région et ses citoyens qui ont aussi besoin de travail !!!! Bon vent a tous.



Commentaire de Il n'est toujours pas calmé Retailleau 17/04/2016 19:33:48

C'est toujours le folklore à Notre Dames des Landes....Mr Retailleau n'a toujours pas compris et voilà que Mr Clergeau renchérit! quel beau monde...et nos impôts vous y pensé? à propos vous savez que l'état a baissé toutes les subventions...alors qui va payer? ah! j'oubliais tous les cumulards n'est-ce pas !!!!!!!!!!



Commentaire de Catherine F. Porsche 19/04/2016 11:21:00

Bravo la DRAUCHE ( dr pour droite et auche pour gauche ) Votre finesse d'analyse sur la nécessité de construire un aéroport à NDDL est renversante. D'abord, j'espère que Vinci vous remercie pour tous les efforts que vous fournissez afin de l'enrichir. Ailleurs, il a plein de bons petits soldats à sa botte, sur toute la planète qui oeuvrent à la destruction des terres, partout le même processus, toutes ces manoeuvres permettant de bien bitumer des surfaces nourricières. A part lors de débats, il y a peu de chance que les citoyens soient très bien informés sur l'inutilité de cette construction. L'argument principal qui touche la population est la promesse d'emplois: c'est un leurre. Nous savons très bien que ce seront des travailleurs déplacés ( très souvent ce sont des Polonais qui seront embauchés ) et lorsque vous faites miroiter la mise en place d'un développement économique, vous pensez " compétitivité ", "rentabilité" mais le citoyen lambda n'en verra pas sa situation améliorée. Pourquoi refusez- vous de débattre en public avec Françoise Verschaere, n'est -ce pas parce qu'elle dévoilerait tous les dossiers truffés de mesnsonge? Quant aux résistants de la ZAD, vous n'avez pas eu de chance, car j'en ai rencontré beaucoup et je n'ai pas vu de fous furieux, ni de violents, à part à la TV dans les mêmes films qui datent de 2 ans et qu'on nous matraque régulièrement. Par contre, j'ai vu des jeunes et de moins jeunes qui étaient capables de décortiquer le système économique dans lequel on vit. Voir métro, boulot, dodo ET CONSOMMATION. Quand vous vous parlez compétitivité, eux ils parlent solidarité Les agriculteurs historiques ne se sont pas tromper en les appelant à la rescousse! De cette rencontre est né un formidable creuset où l'on échange alors que très souvent nous n'avons qu'à nous taire. Quelle conclusion? On ne lâche rien.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI