Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Centrale de Chinon : Un intervenant contaminé au niveau de l'oreille

Le dimanche 10 avril dernier, alors que l’unité de production n° 2 est en arrêt programmé, un intervenant d’une entreprise partenaire de la centrale nucléaire de Chinon réalise une opération de maintenance, située en zone nucléaire. Lors des contrôles systématiques réalisés à la sortie de la zone nucléaire, le premier portique de contrôle radiologique a détecté une contamination externe au niveau de son oreille.


Suite à cet incident, l'intervenant a immédiatement été pris en charge par le service médical de la centrale. La poussière active à l’origine de cette contamination a été retirée de son oreille. À l’issue de ces contrôles, l’intervenant a pu regagner son domicile.

Pas de traitement médical particulier

Les analyses réalisées ont permis d'estimer que l'exposition, à laquelle le salarié a été soumis, était légèrement supérieure à 1/4 de la limite réglementaire annuelle (1) pour la surface de la peau. Ce niveau d'exposition ne justifie pas de traitement médical particulier. La direction de la centrale de Chinon a déclaré cet événement à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), le mardi 19 avril 2016, au niveau 1 de l’échelle INES (échelle Internationale des Événements Nucléaires) qui en compte 7, en raison du dépassement d'1/4 de la limite réglementaire.

(1) Pour les travailleurs susceptibles d’être exposés aux rayonnements ionisants lors de leur activité professionnelle, les limites réglementaires annuelles de doses sont, pour douze mois consécutifs, de 20 mSv pour le corps entier et de 500 mSv pour une surface de 1 cm² de la peau.


Article du 23 avril 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de bernadette fourré-jousselin 24/04/2016 13:44:47

Encore du bourrage de crane , l'oreille ..... pourquoi pas avec l'auriculaire ?, mais l'oreille c'est pas loin des thyroïdes cancers plus nombreux auprès des centrales mais aussi des maxillaires en augmentation également, bon rien de grave dit-on car ce que rejette une centrale c'est bon pour la santé ! ! ces jours derniers on honorait ceux qui sont morts à TCHERNOBYL, on ne nous a pas parler des gosses qui jouaient le lendemain près de la centrale, parce l'ordre de partir n'avait pas encore été lancé, des 30 gosses qui sont venus dans le Saumurois combien sont-ils encore vivant ils habitaient tous à PRIPIAT une petite ville comme AVOINE où résidaient les employés de la centrale avec leur famille. Bon nous devrions avoir confiance dans notre ministre de la BRAVITUDE puisqu'elle ose repousser la durée de vie de cette MERDE , et puis pas honteuse de ce trimbaler avec MOU du GENOU reconnaître les 175 pays qui signent ce truc appelé COP 21 dont tout le monde se fout. Nos descendants qui survivront aux horreurs que moi et les autres leur laissons ne seront pas fiers de leurs ancêtres .


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI