Saumur veut devenir Ville Internet

Tout comme Angers, Trélazé ou encore La Lande Chasles, communes de Maine et Loire labellisées Villes Internet (notre article), la ville de Saumur souhaite une reconnaissance 2.0 Pour cela, Claude Gouzy en Conseil Municipal de ce vendredi 29 avril proposera aux élus de voter l'adhésion à l'association Villes Internet...en espérant bien obtenir un label de plus d'1 @...


Coordonner le développement et l'animation d'un réseau des acteurs de l'internet citoyen, rassembler tous ceux qui, à l'échelle d'une collectivité, développement des usages éducatifs, sociaux et politiques d'internet, diffuser et accompagner toutes les initiatives pouvant contribuer à valoriser les usages citoyens, d'intérêt général et de service public, des technologies de l'information et de la communication, informer ses membre des innovations d'usages et technologiques dans le domaine de l'internet territorial et enfin valoriser les pratiques locales des collectivités dans le domaine du numérique, voici les objectifs énumérés de l'association à but non lucratif « Ville internet ». Et en rejoignant le réseau des Villes Internet, « la collectivité sert l’intérêt général du territoire et de ses habitants. Elle donne la possibilité à tous de s’approprier les outils numériques et encourage leurs usages pour stimuler une nouvelle forme de participation des citoyens. Via la plateforme, elle mutualise ses initiatives pour enrichir l’intelligence collective du réseau national des Villes Internet et profiter de l’échange d’expérience », peut-on lire sur le site de l'association (1).

Un label de @ à @@@@@ remis chaque année

L'Association Villes Internet, en partenariat avec les Ministère des finances, de l'économie, de l'industrie et du numérique mais aussi le Commissariat général à l'égalité des territoires ou encore l'AMF (Association des Maires de France), décerne chaque année, depuis 1999, un label national aux collectivités locales qui mettent en oeuvre une politique publique numérique locale.
Un label allant de @ à @@@@@ (sachant que toute collectivité participante reçoit au moins @) et qui est symbolisé par un panneau affiché en entrées de ville et sur les supports de communication. Ce label permet à la collectivité d'évaluer, de montrer et de faire reconnaître la mise en œuvre d'un internet local citoyen à la disposition de chacun dans l'intérêt général. Au nombre des labellisés, on retrouve en Maine et Loire les villes de Trélazé (@@@@@ en 2016), Angers (@@@@ en 2016) mais aussi le petit village du Longuéen, La Lande Chasles, seul village labellisé en 2016 en Maine et Loire (@) (notre article du 11/02/2016).

Un intérêt pour la collectivité et les citoyens

Pour justifier cette adhésion qui en coûtera 1 370,65 € par an (sur la base de 0,05 € par habitant), la ville de mettre en avant la modernisation de son système d'information engagée depuis plusieurs années, modernisation répondant aux attentes et enjeux, tant dans les relations avec les administrés que les processus internes au fonctionnement de la collectivité. Pour exemple, la mise en œuvre du portail « Citoyen » (notre article du 7 septembre 2015), la refonte du site internet, la modernisation des écoles (TBI, classes mobiles « tablettes », vidéoprojecteurs, école pilote du Clos Coutard) ou encore la dématérialisation de la convocation des élus et de la fonction Courrier au sein des services de la ville.
A la lecture de la délibération qui sera proposée au vote des élus, l'adjoint Claude Gouzy et le directeur général des services Jannick Vacher, considèrent que cette demande d'adhésion se justifie par « la nécessité d'agir en faveur du développement des usages citoyens des technologies de l'information et de la communication engagées par la ville » et que « les services proposés par l'association représentent un intérêt pour la collectivité. » (la délibération complète en PDF à télécharger ci-dessous).

Un laboratoire territorial : Une démarche unique en France et en Europe

Dans le domaine du numérique local, quels acteurs peuvent se prévaloir de porter un véritable Label National, avec un processus de participation ouvert et public et une méthodologie d'évaluation scientifique ? Combien réunissent une communauté de 1 600 collectivités locales dont 1 millier de labellisées ayant publié plus de 16 000 initiatives numériques en ligne ?... Le Label délivré par l'Association des Villes Internet est unique en son genre. Permettre à des acteurs locaux de mettre en partage leurs expériences numériques, et d'en mesurer la valeur devant un Jury d'experts, dans un cadre associatif national reconnu : ce projet ne connaît pas d'équivalent en France, ni même en Europe.

(1) En savoir plus sur http://www.villes-internet.net/label/pourquoi-un-...


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 26 avril 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de Pierre 26/04/2016 17:49:07

Pourquoi pas, mais ce ne devrait pas être la démarche d'une ville mais de l' agglo voire du pays car nous sommes tous dans le même toue.



Commentaire de Superdeg 26/04/2016 18:31:25

Ils deviennent de plus en plus comiques, déjà faut commencer par le début avoir un réseau qui fonctionne bien,déjà que dans certains endroit ils ont des problèmes avec internet et la télé. Petit rappel pour nos fameux Zélus un ordinateur sans réseau ça ne sert à rien donc les applications ne servent à rien!



Commentaire de DURAND 26/04/2016 18:49:03

Avec la fibre partout évidemment



Commentaire de Claude 26/04/2016 20:24:35

Le Poitrineau fait-il parti de la Ville de Saumur?



Commentaire de de qui se moque-t-on!, 28/04/2016 15:10:20

le seul label que peuvent revendiquer les élus de Saumur est celui "de la municipalité qui se moque de ses administrés" mention spéciale du jury !!! Quelle outrecuidance que de vouloir se prévaloir d'un label internet alors que des secteurs entiers de la commune, et par ceux le moins frappés par l'impôt et les mieux desservis par les autres services, ne disposent pas de l'ADSL et ne bénéficieront pas de la fibre! Mesdames et messieurs du conseil municipal ses aspirations grotesques sont une insulte aux contribuables, un camouflet à l'égalité de traitement...Vous ne sortez pas grandis de ce ge



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI