Chevaux, acteurs, sons et lumières... Le retour du grand spectacle de Saumur cet été !

Saison 5 pour le spectacle d'été à Saumur ! Fin 2014, "les Ecuyers du Temps" avaient vécu. La municipalité Marchand enterrait le projet phare d'animation touristique que son prédécesseur, Michel Apchin avait fait naître pour que vive le Château. Trop cher pour les retombées ! Disait la nouvelle équipe... Qu'à cela ne tienne, 18 mois après, un groupe enthousiaste, autour de l'ancien maire et son premier adjoint Fabrice Dufour, la passion du spectacle ferrée au corps, va poursuivre l'aventure sur des fonds privés. Les Chevauchés Fantastiques viennent de naître sous la plume du second nommé. Reste à les mettre en scène, non plus au Château, mais au manège Kellermann.


Il a l'oeil qui brille Fabrice Dufour quand il parle du scénario du spectacle qu'il vient d'écrire. Une fée, "Titiana" et, Pierre, un jeune Cadet de Saumur, tombé sur les Bords de Loire en juin 1940 voyagent à travers l'histoire de la ville.... Voilà pour le fil qui conduira les spectateurs au travers de 17 tableaux de la préhistoire à Almadara... un monde du futur. "L'histoire de la ville sera la toile de fond, le cheval, l'épine dorsale et une petite centaine d'acteurs viendra faire vibrer la salle. De la voltige équestre, des chevaux en liberté, en feu, ailés, des tournois de chevalerie, 200 costumes, des projections géantes, des cascadeurs et des effets spéciaux avec des scènes qui résonnent déjà comme la "préhistoire Zumba". Voilà pour le contenu que décrit l'auteur Fabrice Dufour et président de l'association Cavalcades et Lumières qui produit le spectacle.

Nouveau et familial

Michel Apchin, le trésorier de l'association, décrit le futur spectacle d'été comme "un divertissement familial" totalement différent de ce qui avait été fait au château : "ce ne sera pas comparable. L'histoire est plus fantastique, féerique et ludique avec des effets spéciaux très nombreux." Et Dominique Mazelle, le président de l'association des Trésors des Ducs d'Anjou qui gère les bénévoles avec Aurélie Derussé de rajouter : "Dans le dernier spectacle de Bruno Sellier, "l'homme qui sait faire parler les murs de manière merveilleuse", comme il est surnommé, n'avait pas pu laissé aux acteurs bénévoles la place qu'ils attendaient. Certains étaient frustrés. Là chacun sera plus facilement motivé." L'association qui s'investit dans cette nouvelle production, maintiendra, par ailleurs, du 15 juillet au 15 août deux représentations diurnes d'une demi heure au Château de Saumur. Côté cascades équestres, c'est à nouveau la compagnie vendéenne Capalle, comme en 2013 et 2014, dont les membres ont fait leurs armes au Puy du Fou ou avec Bartabas, qui officiera. Le metteur en scène qui assistera Fabrice Dufour, lui, n'est pas encore recruté, mais il se pourrait qu'il fasse partie des équipes qui ont travaillé sur le précédent projet.

Manège Kellermann

Ce ne sera pas au Château de Saumur qu'aura lieu le spectacle mais au manège Kellermann dans l'enceinte de l'Ecole de Cavalerie. "Le Général a donné son accord, et nous avons négocié avec France Domaine qui a en charge les bâtiments d'Etat, à qui nous louons," explique Michel Apchin. Pour Fabrice de Dufour, ce sera beaucoup plus confortable : "Nous cherchions un lieu couvert pour se protéger des intempéries et pour pouvoir aussi notamment faire un "noir complet" ce qui sera nécessaire à la réussite de nos effets spéciaux. Nous serons aussi beaucoup plus précis sur la mise en lumière." Côté pratique, l'auteur ne tarit pas d'éloges pour cette nouvelle localisation : "Il y a aussi de nombreux parkings à proximité et pour les commerçants aussi ce sera mieux, les spectateurs pourront aller dîner avant le spectacle qui débutera à 22h". Côté pratique, le gymnase fait 70 mètres de long sur 20 de large. Il sera aménagé sur la longueur. 8 mètres pour les tribunes qui pourront accueillir 780 personnes. Le reste sera réservé pour la scène et et le passage technique.

"Pas de revanche à prendre"

Quand on interroge Fabrice Dufour et Michel Apchin sur les raisons pour lesquelles il se sont lancés à nouveau dans l'aventure, sans subvention municipale, Michel Apchin à un sourire : "Nous avons présenté le projet à Jean Michel Marchand et Jackie Goulet. Ils l'ont accueilli de manière ouverte et très sympathique. Il n'y aura pas de subventions, nous n'en avons d'ailleurs pas demandé. C'est un spectacle entièrement privé avec des partenaires. Nous n'aurons ainsi de comptes à rendre à personne. Nous sommes peut-être un peu fous. Mais ne fallait-il pas l'être pour lancer le Puy du Fou qui, lui aussi, s'est fait sans argent public. Ne voyez pas dans notre engagement un quelconque esprit de revanche ou de frustration. Nous avons passé d'excellents moments avec toutes les équipes à créer ce spectacle depuis 2012 et nous prenons énormément de plaisir à recommencer avec ces mêmes bénévoles et de nouveaux."

"De la place pour ce genre de spectacle"

Thierry Lacombe, le directeur de l'Office de Tourisme voit d'un très bon œil le retour de cet événement : "Après les périodes fortes, comme Vélo Vintage, le Tour de France, le Carrousel et bien d'autres, il y a un creux dans l'animation durant la période de mi-juillet à mi-août alors que de nombreux touristes sont présents." Même son de cloche pour Jean René Camus, Hôtelier et Conseiller Territorial de la CCI : "Tout ce qui peut contribuer à l'attractivité de la ville ne peut qu'être encouragé. De plus, il y a une clientèle pour ce type d’événements qui en font une destination." Le spectacle est maintenant écrit, l'association Cavalcades et Lumières dispose de quelques semaines pour répéter et aura 16 représentations pour rencontrer son public pour pérenniser l'aventure.
Pour trouver le volume de spectateurs nécessaires pour équilibrer le coût du spectacle qui avoisinerait les 200 000 €, nous vous laissons à vos calculettes. Sachant qu'il y aura 16 représentations avec une capacité de 780 personnes chacune et que les prix entre oscillent entre 16.50 € et 24.50 €, voici l'équation.

Infos pratiques :
16 représentations, mercredi, jeudi, vendredi et samedi, 2 semaines fin juillet et 2 semaines mi août avec une pause la première semaine d'août où se déroulent les Grandes Tablées du Saumur Champigny
Dates : 20, 21, 22, 23, 27, 28, 29, 30 Juillet et 10, 11, 12, 13, 17, 18, 19, 20 Août
Manège Kellermann (Entre les Ecoles militaires et la Loire) - Parkings gratuits sur les quais ou place du Chardonnet
Horaires : 22h
Durée du spectacle : 1h30

Les Prix
- Adultes (et ados > ou = à 14 ans) : 24,50 €
- Enfants de 5 à 13 ans : 16 €
- Enfants < ou = à 4 ans : gratuit
- Groupes > à 12 personnes (enfants < 4 ans non compris) : 18,50 € par personne
Pour contribuer à financer une action humanitaire, l’association reversera 0,50 € au Rotary Club par billet vendu aux tarifs « adulte » et « groupe ». Les billets émis au prix « enfants » et les billets offerts ne donneront pas lieu à ce reversement de 0,50 €.

Les Tableaux
Tableau 1 - Le soldat Pierre se prépare à aller à la guerre
Tableau 2 - La bataille des Cadets de Saumur
Tableau 3 - La Fée Titiana et Pégase
Tableau 4 - Les couloirs du temps
Tableau 5 - La préhistoire
Tableau 6 - Arnald et les Vikings
Tableau 7 - Saint Louis
Tableau 8 - Les vendanges du Roi René
Tableau 9 - Les châteaux de la Loire
Tableau 10 - Richelieu contre les mousquetaires du Roi
Tableau 11 - Le siècle des Lumières
Tableau 12 - L'Ecole de Cavalerie
Tableau 13 - Voyage vers Almadara
Tableau 14 - Rencontre avec Agléane
Tableau 15 - Voltige interstellaire
Tableau 16 - Almadara City
Tableau 17 - Epilogue


Pour contacter l'association des bénévoles du Trésor des Ducs d'Anjou et s'inscrire : 06 82 35 22 57. L'association sera présente en costumes le samedi 30 avril dans la galerie du centre Leclerc de Saumur pour recruter des bénévoles.




Les équipes de Cavalcades et Lumières et du Trésor des Ducs d'Anjou (de gauche à droite sur la photo)

Dominique Mazelle (président Trésor des Ducs d'Anjou),
Céline Aumercier (promotion Cavalcades et Lumières),
Isabelle Beaumier (promotion Cavalcades et Lumières),
Satu Dufour (promotion Cavalcades et Lumières),
Liliane Falloux (bénévoles Trésor des Ducs d'Anjou),
Nathalie Mercier (bénévoles Trésor des Ducs d'Anjou),
Jean René Camus (vice-président Cavalcades et Lumières),
Fabrice Dufour (président Cavalcades et Lumières),
Pascal Legal (secrétaire Cavalcades et Lumières)
Absents de la photo : Aurélie Derussé (vice-président Cavalcades et Lumières) et Michel Apchin (trésorier Cavalcades et Lumières)


Article du 26 avril 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Manine 26/04/2016 21:13:44

Bravo aux équipes de Cavalcades et Lumières et du Trésor des Ducs d'Anjou. Si ce spectacle a l'envergure de celui de 2014, ce sera un franc succès! Merci à tous les bénévoles passés, présents et à venir...



Commentaire de Mabo 27/04/2016 13:03:20

Dufour..Apchin...Les vlà qui reviennent! Décidément, on reste dans le culte de la personnalité! Mais les Saumurois (les vrais, ceux qui habitent ici), n'auront pas oublié, je l'espère, l'augmentation de 15% de nos impôts locaux, contre toute promesse...Ces renégats ,parjures, reviennent...



Commentaire de jaquouille 27/04/2016 15:10:52

Un spectacle de riche pour les riches.les gueus ramasseront le crotin pour se chauffer.



Commentaire de pag 28/04/2016 23:58:38

la soirée à 95€ pour un couple avec deux enfants! ... Si c'est ça un "spectacle familial"...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI