Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Clos Cristal : Un des candidats se retire, faute de clarté...

Comme nous l’expliquions hier dans notre article « Clos Cristal : le sujet tourne boule... Jusqu'au tribunal ? » (relire ici), les conditions de l'appel d'offre pour la mise en location des vignes, léguées à l'Hôpital par Antoine Cristal en 1928, ne sont pas très claires. Sur ce principe, une des quatre candidatures portée par Fredrik Filliatreau, Régis Vincenot, Mathias Levron (ces deux derniers exploitent l'autre partie du patrimoine du Père Cristal au Château de Parnay) est retirée. Voici copie du courrier d'explications adressé au Président du Conseil de Surveillance de l'Hôpital, Jean-Michel Marchand.

Et Antoine Cristal, il en aurait pensé quoi ?


« Bonjour Monsieur Marchand,

Nous tenions une nouvelle fois à vous remercier de nous avoir donné l'occasion de présenter au conseil de surveillance notre candidature à la conclusion d'un bail rural à long terme pour l'exploitation du Clos Cristal.

Nous restons très attachés à l'histoire et à l'œuvre d'Antoine Cristal, qui sont au centre de notre projet de Parnay, qui font partie de notre quotidien.

Notre passion nous a incités à proposer un projet pour le Clos Cristal. Nous restons convaincus que notre projet est excellent, car il amène des réponses sérieuses et indiscutables à la sauvegarde de ce Clos emblématique.

En effet, le Château de Parnay a prouvé sa capacité à restaurer l'autre Clos emblématique d'Antoine Cristal, le Clos d'Entre Les Murs, et d'en magnifier sa vigne et son vin. En s'associant avec Fredrik Filliatreau, les associés du château de Parnay ont montré également leur envie et leur besoin de partager leurs expériences comme savait le faire Antoine Cristal.

Après avoir longuement échangé entre nous, nous avons décidé de retirer notre candidature. En effet, les conditions de la procédure mise en place nous paraissent manquer de la clarté nécessaire à un déroulement et une décision équitable.

Plusieurs points cités ci-dessous posent problèmes, et sans que cela soit limitatif :

L'appel à candidature a été faite pour la conclusion d'un bail rural à long terme. Le cahier des charges impose des conditions proches d'une reprise d'exploitation, puisqu'il est question de reprise de stock et de matériel, tout cela sans pouvoir en apprécier ni les quantités, ni la qualité. Je vous rappelle que contrairement à ce qui était prévu dans le cahier des charges, nous n'avons pas été reçus par l'exploitant. Nous n'avons donc pas eu d'explications sur les stocks de vin, nous ne les avons pas dégustés. Pour le matériel viticole, composé essentiellement de matériels à traction animale et de deux quads, il nous a été rapporté qu'ils appartenaient à une Cuma. Nous n'avons pas pu avoir d’information précise sur ce matériel, et quid des chevaux que nous n’avons pas vu sur l'exploitation.
Malgré tout, nous avons remis un dossier dans le délai imparti. Un jury a retenu 4 dossiers parmi les 6 déposés. Première surprise, l'exploitant faisait partie du Jury. Deuxième surprise, l'exploitant est présent dans un (ou deux ?) des quatre dossiers. Dès lors, il est clair que tous les candidats n'ont pas eu le même niveau d'informations, ni le même temps pour préparer leur dossier. Et comment qualifier la présence d'un candidat (l'exploitant) dans le jury chargé de la sélection ? Le principe d'équité n'est pas respecté et nous doutons qu'Antoine Cristal aurait apprécié ce type de manœuvre. Pour finir, nous avons appris lors de la présentation orale, que le candidat retenu devrait faire son affaire du contrat liant l'exploitant actuel à l'association, qui sans aucun doute est en cessation de paiement, mais dont on ne sait si elle est dissoute ou en liquidation.

Le cahier des charges et la procédure de sélection des candidats ont été mis en place par les responsables de la situation actuelle du Clos Cristal. Nous ne pensons pas que cela était la meilleure idée. Nous demandons qu'un audit complet de l'exploitation du Clos Cristal soit réalisé.

L'état du Clos Cristal aujourd'hui, est pour nous un crève-cœur. Nous sommes prêts à mettre l'expérience de notre vécu du Clos d'Entre Les Murs, et du Château de Parnay, demeure historique d'Antoine Cristal, à disposition pour trouver une issue à l'impasse dans laquelle se trouve le Clos Cristal, mais dans un cadre clairement défini et avec des partenaires loyaux. Détenteur d'une partie importante de l'œuvre d'Antoine Cristal nous pouvons vous assurer de notre soutient pour veiller à la sauvegarde de la totalité l'œuvre d'Antoine Cristal
Bien à vous,

Régis Vincenot, Frédrik Filliatreau, Mathias Levron ».


Article du 29 avril 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


13 commentaires :


Commentaire de Pierre 29/04/2016 18:04:50

Tout à fait exact, les remarques faites par ces 3 candidats repreneurs! Reprendre maintenant une telle exploitation dans ces conditions s'apparente plus à un jeu de hasard qu'à un plan de reprise d'une exploitation en très grande difficulté. De se retirer est faire preuve de grande sagesse et prouver que l'on sait exploiter une entreprise. Accepter de telles conditions, cela veut dire 2 choses: soit on est inconscient et le Clos Cristal a déjà donné une fois, soit il y a délit d'initié.... JMM devrait faire parler son esprit de gestionnaire plutôt que de faire parler son cœur d'amoureux (des vignobles saumurois)



Commentaire de marceau 29/04/2016 18:08:31

De la part de professionnels compétents et reconnus voila qui est servi et en dit long sur l'amateurisme des gestionnaires défaillants.



Commentaire de Coco 29/04/2016 20:38:22

Voilà toute la différence entre un fonctionnaire élu et un viticulteur de terrain Ça ressemble étrangement à notre gouvernement actuel !!!!! Ha ca et faut qu'on !!!!!!!!!



Commentaire de Pffff 29/04/2016 20:51:10

Le pauvre Antoine Cristal doit se retourner dans sa tombe. L\'entrepreneur innovant de l\'époque qu\'on met aux nues serait malheureux de ces bobos qui jouent avec l\'argent public !



Commentaire de a table 30/04/2016 08:13:36

Effectivement .Il faut une enquête financière .L'I G A S est là pour ça .Les deux personnes qui ont traité cette affaire depuis le début devront rendre des comptes (et là il y a matière). L'enfumage bidon de cette reprise plus grosse qu'eux .Après le gavage il va être temps de passer à table.



Commentaire de Et en plus ou en moins... 30/04/2016 08:54:13

De plus, compte tenu des gelées de cette semaine sur le vignoble saumurois, le clos Cristal qui est très gélif doit avoir totalement hypotéqué ses chances de rendements (même très faible quand les années sont bonnes) pour 2016. Je pense que ce critère doit être intégré et que le repreneur doit en avoir pleinement conseince.



Commentaire de gerald 30/04/2016 09:08:11

Je pense que si le repreneur est un vigneron"un vrai" il n'est pas sans le savoir. Il faut tout remettre à plat dans cette histoire et repartir de zéro avec des choses clair faite par des gens clairs.



Commentaire de Coco 30/04/2016 09:33:51

La vigne aux vrais viticulteurs et non à des financiers !!!!!



Commentaire de devines? 30/04/2016 10:08:54

je pense que compte tenu des investissements qui devront être engagés un investisseur s'impose qui devra être encadré d'une équipe de professionnels talentueux



Commentaire de girardeau 30/04/2016 10:10:25

Si les vrais vitis sont la cave Copé. Ils ont plus un profil de financier et de machine à fric que des vignerons qui travaille leur vigne avec amour et passion.



Commentaire de j.b 30/04/2016 11:51:02

Dommage pour Fred il mérite une chance.



Commentaire de Superdeg 30/04/2016 18:59:52

Ce qui est bizarre celui qui s'en occupait avant perdait de l'argent, maintenant il est arbitre pour la cession et il serait dans deux dossiers de reprises...c'est plus que bizarre c'est le copain à qui? Avec qui il se goinfre de petits fous? Il se doit d'alerter une association de défense du citoyen et/ou du contribuable, et naturellement les partenaires sociaux partie prenante sur le dossier car ça concerne l'hôpital donc indirectement la sécu, allez au boulot afutez vos plumes, Je vous dis pas si la CGT s'en mêle...



Commentaire de En colère!!! 02/05/2016 11:06:40

Messieurs, vous qui déposez un commentaire pour déverser votre haine et qui parlez d'antoine cristal comme un ami proche, vous qui confondez viticulture et monopoly, vous qui décidez qui est ou non vigneron, remettez vos bottes et retrouvez le chemin de la vigne et de la culture et la vie sera plus saine.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI