Un Conseil municipal de Saumur sous le coup de l'émotion

"Ce sont des problèmes du quotidien, qui nous importent ce jour bien loin du drame qui a eu lieu sur les quais de Loire"... Voilà pour les propos introductifs au Conseil Municipal du maire Jean Michel Marchand. Il n'y a pas eu de débats contradictoires houleux mais des échanges courtois. Comme si l'essentiel était ailleurs... Intercommunalité, UNA, Ville internet...ou encore des enfants. Le fil des dossiers.


Le début du Conseil était sous le coup de l'émotion après la noyade de la grand mère et de son petit-fils. Le débat sur l'absence de barrière empêchant les véhicules de tomber dans la Loire est lancé. (lire l'éditorial de Michel Choupauvert sur le sujet). Le maire Jean Michel Marchand a précisé : "Le temps du deuil passé, avec le sous-préfet qui représente l'Etat propriétaire des lieux, nous mettrons tout en place pour sécuriser le lieu pour que ce genre de drame ne reproduise pas."

Saumur valide le nouveau périmètre de l'intercommunalité.

Le Conseil Municipal a validé le périmètre de la nouvelle communauté d’Agglomération : Saumur Loire développement et les communauté de communes de Loire Longué, de la région de Doué la Fontaine, du Gennois, à l’exception de Chemellier et Coutures, soit plus de 100 000 habitants. Les 4 présidents d'EPCI, les 6 maires des pôles d’équilibres territoriaux et les directeurs de service se réunissent régulièrement pour définir les compétences de la nouvelle structure. Des groupes de travail sont mis en place. Deux cabinets accompagnent les élus et travaillent sur les conséquences notamment fiscales, afin que tout soit opérationnel avant le 31 décembre 2016.

La garantie d'emprunt de l'UNA sauvée

Placée en redressement judiciaire le 1er avril 2015, l'association d'aide à domicile, l'Una du Saumurois a été reprise par Anjou Soin Service. La ville de Saumur et le Conseil Départemental était caution chacun pour 100 000 € d'un emprunt pour l'achat de ses locaux. La ville a mené une procédure judiciaire pour se libérer de cette caution réclamée par la banque. Claude Gouzy de commenter : "Nous avions proposé au Conseil Départemental de nous accompagner dans cette procédure. Ils n'a pas souhaité le faire. Grâce à notre action, ils sont libérés de cette caution." Jean Michel Marchand d'interpeler Françoise Damas, la Conseillère Départementale avec le sourire : "Merci de rappeler au Président Gillet qu'il nous doit la moitié des frais d'avocats."

Thermographie

L'étude est arrivée à son terme. Deux survols ont eu lieu fin février et début mars et des prises de vues aériennes de la ville ont été réalisées. Une photographie thermique de chaque habitation sera à disposition des saumurois pour juger de son isolation. Elles seront consultables à partir du 4 mai, salle Cocasserie, rue Molière. Cette opération est organisée avec l'association Alizée, en partenariat avec la Jeunes Chambre Economique du Saumurois. Le maire de Saumur, Jean Michel Marchand de prévenir aussi des démarchages abusifs : "Des entreprises ont commencé à se présenter au nom de la ville. Nous avons dû intervenir. Il n'y aura pas de démarchages autorisés en notre nom. Aucune entreprise ne sera habilitée."

Un café épicerie à Dampierre

Une association pour créer un café-épicerie va être aidée à Dampierre sur Loire à destination des habitants et des usages de l'espace camping-cars. Une subvention de 2 500 € va être attribuée à cette association. Elle prendra ses quartiers dans un espace attenant à la mairie. Françoise Damas a demandé "si cette subvention servirait seulement au lancement ou si elle allait être reconduite". Confirmation de Jean Michel Marchand : "Elle ne servira qu'au lancement et sera prise sur l'enveloppe prévue pour les Communes Associées." "C'est peu par rapport au 200 000 € de vos promesses électorales", a commenté Charles Henri Jamin. "Pas vraiment aux vues du nombre d'habitants", a répondu le Maire de Saumur. Michel Apchin, lui, a voulu faire plaisir à Claude Gouzy : "Si je comprends bien, cette épicerie est à destination des camping caristes. Ce sujet vous tient à cœur, Claude, c'est la ville qui paie et c'est l'Agglo qui va toucher la taxe de séjour ?"

Saumur, Ville internet

Tout comme Angers, Trélazé ou encore La Lande Chasles, communes de Maine et Loire labellisées Villes Internet, la ville de Saumur souhaite une reconnaissance 2.0 et adhérer à l'association "Ville Internet". "La collectivité donne à tous la possibilité de s’approprier les outils numériques et encourage leurs usages pour stimuler une nouvelle forme de participation des citoyens. Via la plateforme, elle mutualise ses initiatives pour enrichir l’intelligence collective du réseau national des Villes Internet et profiter de l’échange d’expérience", a expliqué Claude Gouzy. Un label de @ à @@@@@ est remis chaque année. Michel Apchin de commenter : "Cela me fait penser à l'andouillette 5A ! J'ai le sentiment que par cette adhésion à 1 300 €, on jette les euros par la fenêtre". Claude Gouzy de répondre : "Si cela ne nous convient pas, on arrêtera..." Et Jean-Michel Marchand de conclure : "C'est un peu payer pour voir". Cette délibération n'a pas recueilli l'aval des élus d'opposition qui se sont abstenus.

La ville de Saumur Amie des enfants

La Ville de Saumur devient "Amie des enfants". Une convention a été signée avec l'UNICEF. Une ville, amie des enfants est une collectivité qui se caractérise par la qualité de ses actions et de ses initiatives en direction des 0-18 ans. Elle place l'innovation sociale au cœur de sa politique Petite enfance, Enfance et Jeunesse et met en œuvre les principes de la Convention internationale des droits de l'enfant, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1989 et ratifiée par la France le 26 janvier 1990.

La ville de Saumur conforte son statut patrimonial

Les élus saumurois ont décidé d'adhérer à l'ANVPAH & VSSP, Association Nationale des Villes et Pays d'Art et d'Histoire et de Villes à Secteur Sauvegardés et protégés. L'objectif : l'Association Nationale des Villes et Pays d'Art et d'Histoire et de Villes à Secteur Sauvegardés et protégés (ANVPAH & VSSP) constitue un réseau de plus de 200 adhérents, élus et techniciens, soit 1 200 communes et 11 millions d'adhérents engagés dans des démarches de protection et de mise en valeur de leurs patrimoines, matériel et immatériel, par le biais du label Ville et Pays d'art et d'histoire et/ou par l'intermédiaire d'un outil urbanistique, secteur sauvegardé ou encore ZPPAUP. Et Florence Métivier, conseillère municipale déléguée aux Affaires Culturelles, de justifier cette adhésion : « Cette association assure une représentativité nationale mais surtout elle accompagne les élus et techniciens pour les assister sur des questions comme la fiscalité et les leviers financiers en espace protégés et sauvegardés, le renouvellement du label Ville d'Art et d'Histoire, une veille juridique dans le domaine du patrimoine, les réflexions sur les quartiers anciens et le développement durable ou le logement ou encore la mise en réseau des villes riches en patrimoine qui ont des problématiques communes. »
L'adhésion annuelle est de 0,043 € par habitants, soit 1 240,33 € pour Saumur (sur la base des données INSEE 2013 de 28 845 habitants).
Diane De Luze a émis le souhait que la nouvelle Agglomération devienne Pays d'Art et d'Histoire. La réponse de Jean Michel Marchand : "Il y a un peu de pédagogie à faire pour que nous soyons entendus". Michel Apchin avait, lui, a rappelé qu'il avait milité pour le label soit élargi : "Je me souviens même que votre premier adjoint, Monsieur Goulet, alors maire d'une petite commune, y voyait une concurrence pour d'autres labels." Jean Michel Marchand de répondre : "S'il n'y avait que Jackie Goulet à convaincre ce serait déjà fait. Il y en a trop d'autres. Tout le monde veut bien reconnaître que nous avons beaucoup d'atouts... Mais..."


Article du 30 avril 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de BAGNEUX 30/04/2016 21:20:05

SAUMUR, ville internet ?? On se moque de qui ? Dans les hauts de BAGNEUX on se trouve à 4 kms 800 du commutateur local qui se trouve à VOLNEY. Alors l'adsl préhistorique OUI , Impossible d'avoir la télé par ADSL et on rame derrière son PC .....Quand va t-on avoir un commutateur sur BAGNEUX ??? Ou mieux : La fibre ! On préfère gaspiller l'argent du contribuable pour quelque chose qui n'apportera rien à SAUMUR.



Commentaire de Oui, ras le bol de ces assos fumeuses... 30/04/2016 21:39:00

Merci M.Apchin d'avoir interpellé la mairie à propos de ces labels foireux 5@ ...et ensuite, quelles innovations pour la Ville ? Assez du bla bla, passons à l'action....quant à la réponse des élus....no comment..



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI