Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Place Saint-Pierre : Fin des travaux dans un mois ! Les photos...

Dans le cadre du réaménagement du Centre-ville de Saumur, la place Saint-Pierre est en travaux depuis le mois de septembre 2015, et ce jusqu’au 5 juin 2016. La Ville de Saumur souhaite en faire « une place plus conviviale et moderne, une place pour tous les saumurois ». Retour en témoignages et images


La fin des travaux sur la place Saint-Pierre est prévue début juin 2016. « Aucun imprévu n’est intervenu pendant les travaux qui n’ont pas pris de retard. Si tout se passe bien, la place Saint-Pierre devrait être entièrement terminée le 5 juin 2016, à quelques jours près. Il ne reste plus que le dallage à terminer et le mobilier urbain à installer » affirme Jackie Goulet, 1er adjoint au maire. Les différents travaux auront coûté 1,2 millions d’euros €. C’est 200 000 € de moins que l’enveloppe prévue en septembre 2015. « Les 200 000 € restants serviront pour l’aménagement du parking des Halles dont les travaux commenceront normalement en octobre 2016 ». En effet, comme annoncé par la municipalité, le parking des Halles va connaitre quelques travaux et de nouvelles places de parking vont être créées rue Dacier pour pallier à la suppression des quelques places de parking présentes auparavant place Saint-Pierre. De fait, cette dernière sera totalement piétonne.

« La place Saint-Pierre va être une très belle place »

Selon Jackie Goulet, « La place Saint-Pierre va être une très belle place avec les pavés, l’aménagement du mobilier urbain et l’église Saint-Pierre qui a été refaite ».
Mais une question se pose sur ce bâtiment délaissé au-dessus des locaux du kebab Le Chawarma (ci-contre). Jackie Goulet apporte des précisions sur ce bâtiment « qui fait tâche » : « La mairie de Saumur a déjà fait part au propriétaire de l’état du bâtiment mais celui-ci n’étant pas en ruine et n'apportant pas de danger pour la population, personne ne peut rien faire hormis le propriétaire ».




A noter que la reprise du marché place Saint-Pierre est prévue à partir du samedi 11 juin (à partir du 4 juin si les travaux sont entièrement terminés à cette date).


Article du 03 mai 2016 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : Travaux de la Place Saint-Pierre en mai 2016

IMG_7955.JPG
IMG_7957.JPG
IMG_7961.JPG

 


18 commentaires :


Commentaire de Riflard 03/05/2016 18:20:11

Pour la façade il n' y a pas d'obligation en France de ravaler tous les 10 ans?



Commentaire de duchesse violette 03/05/2016 18:41:59

Le Kebab fait davantage tache que le bâtiment !



Commentaire de TACHE??? 03/05/2016 19:42:41

Il ne faut pas exagérer non plus. La sécu à elle seule défigure ce quartier mais il est vrai on la voit moins.



Commentaire de Merci à la précédente municipalité ! 03/05/2016 21:48:41

Beau projet avec un budget dans les clous...Saumur méritait bien cela, la dolce vita en France...



Commentaire de JPL 03/05/2016 22:41:53

Chacun pourra constater sur la 2ème photo que l'Auberge St Pierre s'est fait payer une terrasse aux frais du contribuable !



Commentaire de VIVE LE KEBAB VIVE LE CHAWARMA 03/05/2016 23:25:28

Dommage que la terrasse du chawarma n'est pas plus grande, cela aurait été très agréable cet été.



Commentaire de Miss Bumble bee 04/05/2016 07:00:53

En souhaitant que la terrasse de l'auberge saint Pierre cesse d'envahir l'espace avec ses tables, chaises et desserte sur la voie publique, empêchant le passage vers la rue basse saint Pierre. Il avait été, lors d'une concertation avec l'actuelle municipalité de "clous" posés entre les pavés pour délimiter les terrasses de la place...quid de cette mesure?



Commentaire de @duchesse 04/05/2016 07:03:10

vous êtes sur que ce n'est pas votre remarque dénuée d'explication ?



Commentaire de Treck 04/05/2016 08:36:02

Bravo pour cette magnifique réalisation mais pour combien de temps cette place restera - t'elle vierge de toutes tâches. Monsieur GOULET, avez vous fait un tour à la fin du marché quand tout le monde était parti. Quand on voit ce qu il reste au sol aura forcément des conséquences sur les beaux pavés. Tâches de gasoil, eau d'évacuation des différents camelots, restes des invendus posés à même le sol qui forcément provoqueront des problèmes. Ne pensez vous pas que le marché devrait rester là où il est. De plus cet emplacement est visible par les touristes et cela les incite à y faire un tour.



Commentaire de Lolo de Pocé 04/05/2016 08:58:12

Superbe renovation, enfin le retour du marché place St Pierre et un espace charmant qui met en valeur cette si belle place où chacun va pouvoir profiter des terrasses Il ne reste plus à la municipalité qu'à animer cette place avec des petits concerts et hop la vie sera belle



Commentaire de de St Pierre à St Hilaire, Ainsi soit-il. 04/05/2016 14:03:19

Mr GOULET, bravo pour les 200.000€ de moins que prévu. Au lieu de toujours habiller St-Pierre, pourriez-vous faire en sorte d'habiller St-Hilaire et que cette belle somme serve à rénover la rue François Bedouet . Il y a dans cette rue la Communauté Jeanne Delanoue, un EPAD, un collège, et un groupe scolaire maternelle et primaire et malgré tout aussi des citoyens.



Commentaire de pito 04/05/2016 17:37:18

à vous de jouer monsieur le maire!!vous avez les cartes en mains si vous le" voulez" La loi impose de ravaler la façade d'un immeuble au moins une fois tous les 10 ans. Lorsque le propriétaire ou le syndic de copropriété n'accomplit pas ces travaux, le maire peut lui adresser une injonction. En cas de refus, la procédure peut aboutir à une exécution d'office. encore plus lorsque la place est classée. quelqu'un connait le propriétaire? encore un de ceux toujours présents pour encaisser les loyers,mais aux abonnés absents pour entretenir son patrimoine, c'est dire la mentalité du triste sire



Commentaire de Alain 04/05/2016 21:17:46

Réponse à Pito : Vous qui avez de bonnes connaissances sur les lois en matière d'urbanisme, pourriez vous indiquer les références du texte de loi qui prévoit cette obligation de ravaler sa façade au moins tous les dix ans (dans quel code, dans quel article, et toutes précisions de ce type ) Merci pour les compléments d'informations que vous donnerez.



Commentaire de FD 05/05/2016 12:30:33

Complètement d'accord avec le commentaire de Treck. Cette belle place ne restera sûrement pas belle longtemps si le marché alimentaire revient. Un marché non alimentaire y trouverait peut être un endroit idéal pour déballer et mettre son ambiance. De plus je ne vois pas comment le nettoyage de la place va se faire au milieu des terrasses et de leurs clients sachant que la plupart des commerçants laissent derrière eux des tas de déchets. Certes ils sont liés à leur travail mais leur dépôt et nettoyage sur la place de la République me semble en tant que contribuable saumurois plus approprié que place St-Pierre. C'est le moment d'une "petite" remise en question sur les habitudes de notre belle commune.



Commentaire de pito 05/05/2016 15:57:25

article L 132-1 du code de l'urbanisme et de l'habitation http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/14280-obligation-de-ravalement-et-injonction-de-la-mairie depuis l'an 2000 , le Val de Loire dont Saumur fait partie) est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.A ce titre ,les municipalités successives ont joué le jeu dans la restauration de beaucoup de nos magnifiques monuments publics (chateau,église...) mais ont baissé la garde quant au patrimoine privé (alors que des subventions municipales,départementales ainsi que des avantages fiscaux existent pour encourager la restauration) Si ce n'est pas fait , Saumur peut demander à la préfecture de figurer sur la liste des communes obligeant le ravalement privé tous les dix ans.dans la négative elle peut trancher au cas par cas et l'imposer juste quand c'est nécessaire ( comme dans notre cas précité)voir ci après(unesco:orientation pour une gestion partagée) positions d’actions :" Ce patrimoine bâti, ainsi que le tissu urbain caractéristique du Val de Loire, méritent d’être préservés et valorisés. Plusieurs outils de protection réglementaires ou contractuels peuvent y contribuer. - Utiliser le PLU pour valoriser le patrimoine bâti du Val de Loire, et maîtriser son évolution. Le PLU offre plusieurs outils pour assurer la protection et la valorisation du patrimoine bâti ligérien : - L’article L123-1-5.7 du code de l’urbanisme permet d’« identifier et de localiser les éléments de paysage et de délimiter les quartiers, îlots, immeubles, espaces publics, monuments, sites et secteurs à protéger, à mettre en valeur ou à re-qualifier pour des motifs d’ordre culturel, historique ou écologique et définir, le cas échéant, les prescriptions de nature à assurer leur protection ». Les éléments de paysage concernés sont signalés sur les documents graphiques du PLU, et chaque article du règlement peut inclure des dispositions visant spécifiquement leur préservation ou leur mise en valeur. Le recours à l’article L123-1-5.7 doit être précédé d’une étude paysagère de qualité dans le cadre de l’état initial de l’environnement du PLU. - Le règlement du PLU permet d’encadrer l’implantation, la volumétrie et l’aspect extérieur des constructions nouvelles ou réhabilitées. L’aspect extérieur des constructions relève ainsi de l’article 11 du règlement, qui peut édicter des règles plus ou moins précises selon les enjeux identifiés. A défaut de règle précise, l’article 11 peut mentionner que l’aspect extérieur des constructions devra respecter les dispositions de l’article R111-21 du code de l’urbanisme, qui permet de refuser un permis de construire – ou de le soumettre au respect de prescriptions spéciales – si la construction, par son architecture, ses dimensions ou son aspect extérieur est de nature à porter atteinte au caractère ou à l’intérêt des lieux avoisinants. Dans ce cas, il importe que la spécificité du « paysage culturel vivant » du Val de Loire soit prise en compte par le service instructeur de la demande de permis (commune ou services de l’état). - En complément du plan de zonage et du règlement, et en cohérence avec les orientations générales inscrites dans le PADD, des orientations particulières d’aménagement et de programmation peuvent figurer dans le PLU sous forme graphique ou écrite. Elles fixent les principes de composition spatiale des secteurs à aménager, à mettre en valeur ou à réhabiliter. Ces orientations peuvent notamment prescrire la préservation de perspectives remarquables ou de cônes de vue sur un élément remarquable du patrimoine bâti ou paysager. - Réaliser une étude paysagère détaillée, préalablement à l’élaboration de chaque sCoT et PLU. Cette étude à intégrer dans l’état initial de l’environnement du PLU doit être réalisée à l’échelle intercommunale – ou du moins prendre en compte les grandes caractéristiques du paysage à cette échelle – afin de garantir la cohérence des choix d’aménagement effectués par plusieurs communes limitrophes. Elle doit impérativement embrasser les deux rives de la Loire pour traiter de la réversibilité des vues et des perspectives transversales. La DREAL Centre proposera un cadrage méthodologique pour la réalisation de cette étude paysagère dont la mutualisation au niveau intercommunal sera recherchée, ce qui permettra notamment de réduire les surcoûts générés par cette approche. Même si leur territoire excède l’emprise UNESCO, les SCOT doivent également disposer d’une étude paysagère qui caractérisera notamment l’articulation du paysage du Val avec celui du reste du territoire. - assurer la protection des fronts bâtis et des centres anciens les plus remarquables par la mise en œuvre d’aVaP, voire de secteurs sauvegardés. - AVAP : les aires de valorisation de l'architecture et du patrimoine peuvent être instituées autour des monuments historiques et dans les quartiers, sites et espaces à protéger ou à mettre en valeur pour des motifs d’ordre esthétique, historique ou culturel (article L. 642-1 du code du patrimoine). L’AVAP constitue une servitude d’utilité publique. Elle se substitue aux périmètres de protection des monuments historiques situés sur son territoire, mais coexiste avec le règlement du PLU. - Secteurs sauvegardés : Des « secteurs sauvegardés » peuvent être créés et délimités lorsque ceux-ci présentent un caractère historique, esthétique ou de nature à justifier la conservation, la restauration et la mise en valeur de tout ou partie d’un ensemble d’immeubles bâtis ou non (article L.641-1 du code du patrimoine et article L.313-1 du code de l’urbanisme). La délimitation d’un secteur sauvegardé donne lieu à l’élaboration d’un plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV), qui constitue un document d’urbanisme se substituant au PLU sur son périmètre dès qu’il est rendu public. Dans le cadre des AVAP et des secteurs sauvegardés, les constructions et l’espace public font l’objet de prescriptions en termes de hauteur, de volume et de matériaux adaptés au site. Certains travaux effectués dans ce cadre peuvent donner lieu à des avantages fiscaux. - Réhabiliter le bâti existant. Les collectivités compétentes (Communes, EPCI, conseils généraux, conseils régionaux) peuvent encourager la réhabilitation du bâti ancien dans le cadre des Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (OPAH), lancées à leur initiative en lien avec l’ANAH et les services de l’état. Même si elles répondent d’abord à un besoin d’amélioration du parc de logement privé, les OPAH favorisent les réhabilitations respectueuses du patrimoine bâti, et impliquent un engagement de la collectivité à requalifier les espaces publics. - Inciter les pétitionnaires à consulter le CaUE, le service territorial de l’architecture et du patrimoine, sur leurs projets de travaux concernant du bâti ancien (rénovation ou extension).



Commentaire de LE CHAWARMA 06/05/2016 22:24:08

Bonjour, Je suis le propriétaire du kebab, installé place St Pierre depuis plus de 10 ans et ne suis absolument pour rien dans cette polémique car non propriétaire des murs. J'ai été blessé par le commentaire de Duchesse Violette "Le Kebab fait davantage tache que le bâtiment !" et ne comprends pas que le modérateur ait laissé passer ce message plein de sous-entendus que je ne suis sans doute pas le seul à "entendre". Merci de jouer votre rôle de modérateur car ses propos portent effectivement atteinte à un certain vivre ensemble.



Commentaire de La rédaction 06/05/2016 22:49:02

Désolé Monsieur Chawarma... Pour nous, qui sommes client chez vous, nous trouvons que vos produits sont très bons. Peut-être que Duchesse Violette serait bleue de condescendre à gouter vos plats. Par contre si vous croisez votre propriétaire, dites lui que l'étage est mal entretenu



Commentaire de Saumurois 07/05/2016 11:14:37

Duchesse fait simplement preuve d'un racisme (il faut dire les mots) de plus en plus banalisé. Elle doit avoir peur de ce qu'elle ne connait pas ! Il faudrait plus la plaindre qu'autre chose...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI