La Loire à Vélo, un succès qui ne se dément pas : 935 000 adeptes en 2015 !

À la lecture des résultats de la dernière étude de fréquentation et de retombées économiques, « La Loire à Vélo » continue de séduire. En 5 ans, sa fréquentation a progressé de 23% avec 935 000 adeptes et les retombées économiques estimées sur le territoire ont été multipliées par 2 pour atteindre près de 30 M€ ! En ce début de saison touristique, focus sur les principaux enseignements de la nouvelle étude de fréquentation et de retombées économiques, dont les résultats viennent d’être publiés.


Après une 1ère étude menée en 2010, cette deuxième étude réalisée en 2015 montre une nette progression de l’ensemble des indicateurs observés. Si les Ligériens sont toujours plus nombreux à s’approprier La Loire à Vélo, ce sont bien les touristes en séjour ou en itinérance dont le nombre progresse le plus. Ce poids des touristes, parmi les cyclistes (43%), est largement supérieur à celui observé sur les autres grands itinéraires français.
935 000, c’est le nombre de cyclistes qui ont parcouru La Loire à Vélo en 2015. Soit un taux de croissance de 23% par rapport à 2010. 29,6 M€, ce sont les retombées économiques estimées au cours de l’année 2015. Ce chiffre a été quasiment multiplié par 2 (en 2010, il était de 15 M€). 33% des touristes sont étrangers. Leur fréquentation a progressé de 35% depuis 2010. 22% de ces touristes internationaux sont des Allemands, 21% des Néerlandais et 16% des Britanniques. 2/3 des touristes sont donc des Français. Une belle progression est à noter du côté des Franciliens, puisque leur nombre sur l’itinéraire de La Loire à Vélo a doublé en 5 ans.

Des compteurs automatiques sur l'itinéraire

L’étude a été réalisée en 2015 par Inddigo et Symetris, pour le compte du Comité Régional du Tourisme Centre-Val de Loire et de l’Agence régionale - Pays de la Loire Territoires d’Innovation. Cette étude est co-financée par l’Union Européenne. L’Europe s’engage sur le bassin de la Loire avec le FEDER. Un chiffre de fréquentation qui s'appuie sur le procédé innovant issu de la recherche d'une entreprise bretonne, la boucle ZELT : 28 compteurs automatiques permanents et 2 compteurs temporaires ont été installés tout au long de l’itinéraire. 30 points de comptages manuels et d’enquêtes ont été implantés sur le terrain (relire notre article du 20/11/2015) . Au total, ce sont 57 jours d’étude réalisés entre mars à novembre 2015, qui ont donné lieu à 2 513 enquêtes approfondies représentant 5 210 personnes, complétées par 783 interviews brèves.

34,6 millions de km parcourus à vélo et 80 € de dépenses journalière par cyclotouriste

En 2015, 34,6 millions de km ont été parcourus. C’est 90 fois la distance séparant la Terre de la Lune. En 5 ans, les distances réalisées progressent de 47%. Ainsi, en moyenne, les cyclistes parcourent 44 km par sortie.
L’itinérance (à savoir les touristes qui changent chaque jour d’hébergements au fil de leur progression sur l’itinéraire) est devenue le véritable moteur de la fréquentation. Le nombre d’itinérants a plus que doublé en 5 ans. Cette évolution a des effets notables sur la durée du séjour, les distances parcourues et les retombées économiques.
Les touristes à vélo dépensent en moyenne 80 € par jour et ce sont les touristes étrangers qui ont les dépenses les plus élevées : 85 € par jour contre 77 € pour les Français.

La Loire à Vélo, une destination touristique à part entière

Pour plus de 9 touristes sur 10 interrogés dans le cadre de cette étude, la possibilité de faire du vélo a été un facteur déterminant dans le choix de la destination de vacances. La Loire à Vélo attire donc toujours plus de nouvelles clientèles. Mieux, c’est même devenu un parcours initiatique, puisque pour 41% des cyclistes, cette expérience sur un grand itinéraire est une première. On notera également que la découverte de La Loire à Vélo est une pratique conviviale où 81% des personnes empruntent le parcours en couple, en famille ou entre amis.
Autre atout non négligeable, La Loire à Vélo contribue à allonger la durée moyenne de séjour des touristes et la fréquentation sur les ailes de saison. Elle permet, ainsi, une consommation touristique sur le territoire pendant une grande partie de l’année.

La Loire à Vélo en bref…

- Plus de 900 km d’itinéraires balisés et sécurisés de Cuffy, dans le Cher, à Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique
50 M€ d’investissements réalisés par 2 régions (Centre-Val de Loire et Pays de la Loire), 6 départements (Cher, Loiret, Loir-et-Cher, Indre-et-Loire, Maine-et-Loire, Loire-Atlantique) et 7 agglomérations (Orléans, Blois, Tours, Saumur, Angers, Nantes et Saint-Nazaire).
- 1 itinéraire intégré à l’EuroVelo6, appelé « Eurovéloroute des fleuves » traversant 10 pays de la Mer Noire à l’Océan Atlantique.
- 280 km inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco
- 1 Parc naturel régional (Loire-Anjou-Touraine)
- 578 professionnels détenteurs de la marque « La Loire à Vélo » (hébergements, sites de visite, offices de tourisme, loueurs de vélos)
- 9 900 vélos transportés grâce au service Train Vélo Loire entre Orléans et Saint-Brevin-les-Pins
- 1 guide du Routard dédié entièrement à La Loire à Vélo


Article du 10 mai 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Sophie 11/05/2016 11:04:20

bonjour, 935 000 cyclistes pour 29,6 M€ de retombées économiques estimées au cours de l’année 2015, cela fait 31,66€ dépensés par cycliste... je ne comprends pas le calcul qui prétend 80€/personne. Est-ce que ce type de touristes remplit les camping, chambre d'hôtes ou hôtel ? comment prennent-ils leurs repas : pique-nique apporté de chez soi ou acheté, restaurant, bar ? Louent-ils leur vélo ou viennent-ils majoritairement avec les leurs ? a-t-constaté un récidivisme ? et enfin quelle est la période de l'année concernée par ce tourisme à bicyclette ? merci



Commentaire de jean louis p 11/05/2016 12:54:06

les retombés en plus sont toujours pour les memes.et apres la mairie va dire au peuple que cela est pour tous.mais les restos ,hotels, bars et autres commerces de bouches.le peuple lui a part regarder les vaches passer et l'année prochaine payer plus d'impots car a force de distribuer il faut bien des couillons pour remplir la caisse.les socialistes vous expliquerons que c'est le partage .



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI