Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Trianon vendu : une page se tourne et une autre s'ouvre au tribunal

Le célèbre Monsieur Jacques est décédé le 2 mai dernier. Jacques Gruchy avait fait vivre "le Trianon" jusqu'à la fin de sa vie à 92 ans. A son décès. William Gruchy, son fils âgé de 71 ans, ne souhaitait pas reprendre le flambeau. Il avait mis en vente l'établissement. Celui-ci va revivre grâce à un couple d'Irlandais. L'histoire va continuer pour l'établissement. Pour William Gruchy, elle va se poursuivre au tribunal. Le RSI, le Régime Social des Indépendants, réclame 53 000 € de cotisations non perçues... Explications.


L'émotion a été vive pour le décès à 92 ans de Monsieur Jacques en mai dernier. Après avoir travaillé à l'usine et été chauffeur de taxi, il avait repris l'hôtel-restaurant de sa mère. Celui qui avait connu le temps d'avant 1947, avait fermé l'hôtel et la salle de bal adjacente depuis longtemps. Seul restait le restaurant avec son menu immuable. Hareng Pommes à l'Huile, œufs rouges, tomates, museau, steak, montagne de frites maison, camembert, petit pot de glace et sa cuillère en plastique... Les amoureux de l'esprit bistrot vont être satisfaits, le lieu va rouvrir. William Gruchy, le fils de Monsieur Jacques : "Beaucoup de personnes sont venues visiter. Certaines n'ont pas donné suite, d'autres sont venues par curiosité. La vente est aujourd'hui actée. Un couple d'Irlandais, Anne et James, amoureux de l'esprit "vintage" du lieu va le reprendre. Le bar restaurant va rouvrir dans quelques semaines, puis des chambres d'hôtes vont être faites à l'étage."

Une nouvelle page de l'histoire du lieu est ouverte, mais...

Jacques Gruchy n'était pas un fan des conventions. Celui qui avait été fortement influencé, en 1954, par l'action de l'Abbé Pierre pour loger et nourrir les sans-abris, était plus sensible à cette "insurrection de la bonté" que par la technocratie comptable. On pourrait peut-être parler de négligence. L'administratif n'était pas de son quotidien. A l'âge de la retraite venue, Jacques Gruchy ne l'a pas prise et a aussi mis des distances avec les contributions dues par toutes personnes en activité. Au fil des années, à l'orée de ses 90 printemps, celui qui n'était pas en retraite s'est fait rattraper par les cotisations de celle-ci. 53 000 € lui étaient demandés composées de cotisations dues, mais aussi de pénalités. "Finalement, un accord fut trouvé en mars 2014 alors qu'il allait avoir 92 ans" explique son fils William. L'homme qui avait cotisé la plus grande partie de sa vie et passé 30 ans sans toucher une retraite à laquelle il pouvait avoir droit, allait avoir un retour de ses cotisations. Pour son fils, la situation exceptionnelle méritait bien un accord : "un échéancier d'un faible montant jusqu' à fin 2017 remboursait sa créance initiale, mon père s'était engagé, chaque mois, à verser à 300 € et touchait sa pension en contrepartie." Malheureusement, Jacques Gruchy n'aura pu bénéficier de la retraite qu'une seule année...
A son décès, le RSI s'est rappelé au bon souvenir de la succession et lui a réclamé les 53 000 euros de la dette initiale. Jacques Gruchy : "J'ai été surpris que le RSI ait oublié qu'un accord a été conclu devant témoin à l'annexe de la chambre de commerce de Saumur. Celui-ci s'est concrétisé dans les faits par des traces bancaires. Je ne comprends pas cette façon de fonctionner. Mon père était une personne fragilisée et malade, j'y vois un abus de confiance. Je vais devoir me tourner vers la justice pour qu'elle statue sur le sujet." William Gruchy en fait une question de principe.


Article du 23 mai 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de Fanfan 23/05/2016 17:51:27

Les vautours sont de retour! Beurk... Quelle ignominie! Et pendant ce temps des allocations sont versées à des gens qui n\'ont jamais travaillé...Quel monde pourri de technocrates!



Commentaire de Un travailleur indépendant 23/05/2016 18:05:37

Honteux ! A sa place, j’ignorerais la RSI. Pour sa part, la RSI m’ignore toujours quand je lui pose des questions sur mes cotisations !



Commentaire de Vent du nord 23/05/2016 18:52:30

Devant un tribunal le RSI devra respecter les engagements qui ont été pris mais il faut vraiment les trainer devant ce tribunal et réclamer des dommages et intérêts et faire paraître dans la presse la condamnation en espérant qu'il y ait gain de cause bien mérité!!!!!! Bon vent!!!!



Commentaire de Tonton P'niouf 23/05/2016 20:25:33

RSI, CIPAV.. et autres.. De bien belles initiales! On nous vide notre portefeuille et on dilapide. Ne faites pas semblant, ne soyez pas stupides, Messieurs d'en haut, vous remplissez des malles!



Commentaire de Vallet sarah 23/05/2016 22:21:36

Oui lamentable de voir que cet homme A trimer tte sa vie et l'état se graisse encore et encore



Commentaire de Fm 23/05/2016 22:25:01

Honte au RSI. Un homme qui a travaille jusqu a 92 ans et sans toucher sa retraite . Mais qui etes vous donc M onsieur ou Madame RSI pour agir de la sorte ? J ai moi meme subit un harcelement de relance, de dernier avis avant poursuite malgres de nombreux courrier et telephone aupres de cet organisme de merde qui n est qu une machine a broyer de l humain .



Commentaire de CONtribuable1 24/05/2016 14:19:48

Et oui tout les commentaires sont de vérités , le R S I est une invention politicarde pour récupérer encore et toujours plus d'argent sur le dos déjà courbé des travailleurs .Les gouvernements successifs vous font des promesses et une fois en poste c'est la recherche par tout les moyens de ponctionner ceux qui bossent .



Commentaire de gérant égalitaire 26/05/2016 11:35:08

il y a pourtant un moyen légal d'échapper totalement aux cotisation RSI c'est d'être gérant égalitaire de SARL. ZERO COTISATION pour engraisser les traînes patins. Le comptables et CCI ne communiquent pas suffisamment sur ce dispositif. Monsieur Jacques l'aurait su il n'aurait pas de dette. Nada! C'était qui son comptable?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI