Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur : Le site RTE pris en otage par une trentaine de manifestants

Depuis 6h ce matin, une trentaine de manifestants empêchent l'entrée du site Réseaux de transport et d’électricité, RTE (Réseaux de Transport et d’Électricité), situé sur la Zone Écoparc à Saint-Lambert-des-Levées. Leurs revendications : ne pas être rachetés !

À 15h, les pompiers sont venus éteindre les 2 feux


Le 30 mars dernier, la secrétaire d'État au Numérique, Axelle Lemaire annonçait son intention d'ouvrir le capitale de RTE (a filiale à 100% d'EDF qui gère le réseau de transport d'électricité à haute tension) à des actionnaires minoritaires. Dans le cadre d’une action nationale menée suite à ces déclarations, des mouvements de grèves ont sur les différents site de RTE, pour s'opposer à cette ouverture du capital qui doit s’effectuer avant la fin de l’année. Sur la soixantaine d'employés du site, près de 70 % des salariés Saumurois sont en grève aujourd’hui, d'après la CGT, et 50% d'après la direction. D’autres actions sont prévues tout au long de la journée.

Des feux et une coupure d'électricité

L’objectif de la journée, pour Pascal Tournecuillert, leader syndicaliste CGT-Energies, est d'« être entendus et compris pour ne pas être rachetés. » La CGT-Energies appelle à de nouvelles mobilisations pour le mois de juin. Pour rappel, une journée d’actions avait déjà eu lieu le 3 mai dernier sur le site RTE de Laigné-en-Belin au sud du Mans : Répondant à l'appel de la CGT-Energies, 200 agents grévistes de RTE avaient coupé le courant sur deux lignes à 400 000 volts en Sarthe. À Saumur, les manifestants ont mis le feu devant les deux portails d'accès au site et ont coupé l'électricité dans les bureaux. À 15h, les pompiers sont venus éteindre les 2 feux.

A propos du projet d'ouverture du capital de RTE

« Ce projet pourra se traduire par une évolution du capital de RTE. Naturellement, dans les limites qui sont prévues par la loi, à savoir que RTE restera (...) contrôlé par la puissance publique », avait déclaré Mme Lemaire le 30 mars dernier, lors d'un débat sur l'avenir de la filière nucléaire à l'Assemblée nationale. Le président de RTE, François Brottes, doit présenter d'ici cet été un nouveau projet d'entreprise. Conformément à la réglementation européenne, RTE bénéficie d'une autonomie de gouvernance, de financement et de fonctionnement, bien qu'elle reste une filiale à 100% d'EDF. Ses statuts prévoient que son capital ne peut s'ouvrir qu'à un partenaire public (EDF, l'État ou d'autres entreprises ou organismes appartenant au secteur public).


Article du 24 mai 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :


Commentaire de Djb 24/05/2016 18:46:15

Comme à son habitude la CGT fait grève d'abord ( pardon met la pagaille d'abord ) , discute parfois ensuite, mais surtout ne signe rien : pas de prise de responsabilité ou peut-être eux pas comprendre :)



Commentaire de alinea 24/05/2016 18:47:57

L'état socialiste n'assume pas son autorité mais donne des leçons de politique à tous ses opposants.



Commentaire de GREVE GENERALE 24/05/2016 23:37:02

Soutien total avec RTE et toutes les gèves nationales. VIVE LA GREVE GENERALE



Commentaire de seb 25/05/2016 08:03:06

Il semble que les pneus qui brulent sur les "manifs" ne pollue pas...et les pompiers c'est qui qui paye ?Normalement faire bruler des pneus c'est interdit par la loi .



Commentaire de agche 25/05/2016 08:11:42

La CGT est en train de faire le lit de la droite et de l'extrême droite. Mais quand on a un petit pois.....



Commentaire de vive la CGT 25/05/2016 09:47:44

le chaos c'est pour bientôt! La CGT ultra gauche a décidé de mettre le pays à feu et à sang....un état faible et à genoux! Bravo pour la suite, une droite radicale et sans pitié pour ces inconscients!



Commentaire de bruno g 25/05/2016 11:59:56

Le patron de la CFDT n'en démord pas : la loi travail est une bonne loi Interview. Alors que nombre d'employés de sites pétroliers sont en grève pour protester contre le projet de loi travail, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, se félicite dans une interview au Parisien du contenu du texte.



Commentaire de jean bernard 25/05/2016 13:55:27

J'espere qu'ils vont rendre leur carte cfdt et socialiste ,sinon nous avons a faire a de gentil mouton.Accepter des choses pareil,non.



Commentaire de Pasdedte 25/05/2016 19:59:18

Gageure: trouver un CGTISTE qui sait ce que renferme la loi EL COMERY. Au vu des réponses ci-dessus ça paraît une utopie. Sans doute les CGTISTES ne pensent pas à leurs enfants.... La loi leur amène ce qu'ils souhaitent. Leurs emplois en dépende t'ont beaucoup. Il est vrai que les " foûteurs de merde" recrutent parmi les nantis des grandes entreprises. Un petit tour dans les PME leur feraient le plus grand bien.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI