Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur : Malgré les orages, la Nuit Debout n'est pas tombée à l'eau

Ce jeudi 26 mai 2016, Saumur a passé sa première « Nuit Debout » (relire notre article). Ils étaient une petite cinquantaine à avoir répondu à l'invitation de la « conférence gesticulée » d'Anthony Pouliquen, à 19h. Une conférence qui s'est déroulée dans la salle de la Cocasserie, rue Bonnemère, pour des soucis techniques. Une salle qui, au passage, a été louée 40 euros par la Mairie de Saumur. Tout ce petit monde a ensuite regagné la Place de la République. Au total, 70 personnes sont passées.

Place de la République. Au total, 70 personnes sont passées


Nicolas Corvaisier, bénévole au Comité Équestre de Saumur ainsi qu'au Comité Permanent des Fêtes de Saumur, a été le fer de lance de cette première « Nuit Debout » Saumuroise. Il explique : « Au départ, j'avais lancé une page Facebook intitulée « Loi El Khomri, à Saumur On Vaut Mieux Que ça ». On m'a ensuite contacté pour organiser une « Nuit Debout » à Saumur. J'ai accepté et mis en place une nouvelle page Facebook : « Nuit Debout Saumurois ». Un hashtag sur Facebook et Twitter a même été créé. Mais l'organisation de cette première « Nuit Debout » doit aussi beaucoup à l'Université Populaire du Saumurois et à sa créatrice, Gaëlle Chardon-Lucet » concède-t-il.

Environ 50 personnes à la « conférence gesticulée »

En début de soirée, la « Nuit Debout » s'est tout d'abord assise dans la salle de la Cocasserie, rue Bonnemère... Selon sa définition, la « conférence gesticulée » est un style de spectacle se revendiquant de l'éducation populaire, à l'intersection entre le théâtre et la conférence, dont la propriété essentielle est de mêler le récit d'éléments vécus par les conférenciers ou conférencières (savoir chaud) et des éléments de théorie (savoir froid). La démarche vise à donner des clés de compréhension de la société et à développer l'esprit critique des spectateurs. C'est Anthony Pouliquen qui s'est attelé à la tâche, avec beaucoup d'aisance (photo ci-contre). Introduisant ses propos avec ses souvenirs de jeunesse et son idolâtrie pour Jean-Paul Belmondo, il a ensuite abordé un thème plus épineux : la lutte des classes. Une cinquantaine de personnes ont assisté à la « conférence gesticulée ».

« Nous avons lancé, après on verra si la mayonnaise prend »

C'est d'ailleurs de cette « conférence gesticulée » qu'est partie l'organisation de la première « Nuit Debout » à Saumur. Une conférence qui aura coûté 40 euros à ses organisateurs, pour 5 heures de location (1). « Avant même l'idée d'une « Nuit Debout » à Saumur, il était déjà prévu qu'Anthony Pouliquen anime une « conférence gesticulée ». Au départ, il venait pour l'Université Populaire du Saumurois. Mais nous lui avons proposé de nous regrouper avec le collectif Nuit Debout Saumurois et nous nous sommes accordés sur la date du jeudi 26 mai 2016. C'est parti de cela ! », souligne Gaëlle Chardon-Lucet. Vers 21h, ils étaient environ 50 personnes à partager un morceau de gâteau et une tasse de thé aux fruits rouges, à observer les panneaux contestataires et à partager leurs idées (photo ci-contre). Au total, près de 70 personnes sont passées à la première « Nuit Debout » Saumuroise, à l'image d'Éric Legland, secrétaire générale de l'Union Locale CGT Saumur. « Nous avons lancé, après on verra si la mayonnaise prend. Si les Saumurois sont au rendez-vous, on pourrait passer le film « Merci patron » (ndlr : comme à Chinon) », ajoute Gaëlle Chardon-Lucet. Pour l'instant, l'organisation d'une 2ème « Nuit Debout » n'a pas été avancée.

(1) Selon les organisateurs, le Maire de Saumur était au courant de cette « Nuit Debout » depuis le mercredi 18 mai. Une demande d'arrêté municipal a même été envoyée pour le stationnement Place de la République.


Article du 27 mai 2016 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : La première « Nuit Debout » à Saumur, jeudi 26 mai


 


17 commentaires :


Commentaire de Bernard BARADEL 27/05/2016 17:47:13

Monsieur le Maire mes impôts ne sont pas fait pour faire vivre ce type de mouvement d'anarcho-gauchistes, il faudra me rembourser la part de mes impôts ayant servi à louer la salle. Impôts pour le bien de tous OUI, pour des mouvements contestataire NON nous saurons nous le rappeler en 2017 et aux prochaines élections municipal. Cette utilisation de l'argent public est un véritable scandale (le fait du prince, la révolution n'a rien changée)



Commentaire de Laurence M. 27/05/2016 17:54:10

M. Barabel, arrêtez de vociférer ! Vous avez bien vu que la Mairie a loué la salle comme elle le fait pour quelque asso que ce soit ! pas de gratuité !



Commentaire de Gaëlle Chardon-Lucet 27/05/2016 18:28:34

Pour être exact, quand le journaliste du Kiosque m'a demandé si nous passerions "Merci patron", (et nous étions sur le mode "plaisanterie") j'ai répondu "quand il y aura 2000 personnes à la Nuit Debout Saumuroise, nous passerons certainement "Merci Patron" en présence de François Ruffin". Les Nuits Debout sont un mouvement collectif et collaboratif. Je ne prétends pas savoir comment seront organisées les prochaines Nuits Debout Saumuroises. Cette première nuit est un beau succès pour notre Belle Endormie, la suite dépend de l'envie collective, rien n'est programmé d'avance. Vous pouvez rejoindre ceux qui ont envie que çà continue, qui ont envie que le débat public est lieu ici aussi (et toutes les opinions sont les bienvenues! au contraire c'est dans le débat constructif entre opinions différentes qu'on arrive à faire avancer les idées) en envoyant un courriel à nuitdeboutsaumuroise@laposte.net. Et ne vous inquiétez pas, aucun argent public n'est dépensé pour faire avancer le débat (excusez-moi si j'ironise un peu, parfois les commentaires m'amusent, surtout quand ils montrent que les gens crient sans réellement avoir lu l'article!!!). En tout cas j'insiste sur le fait que les décisions et le devenir de ces Nuits Debout dépendent du Collectif de Citoyens qui j'espère va grossir et non de 2 ou 3 personnes plus identifiées pour leurs engagements personnels.



Commentaire de BT 27/05/2016 18:35:08

Où étaient les "casseurs" ? Une Nuit debout sans casseurs n'en n'est pas une enfin. Ce n'est vraiment pas sérieux à Saumur.



Commentaire de Sidi Merouane 27/05/2016 19:38:54

Du grand guignol, de surcroît avec la complicité du maire.Lamentable.



Commentaire de papycassecou 27/05/2016 19:58:05

assis sur la cuvette des chiottes ou nuit debout je ne sais pas si les gens qui constituent ce rassemblement sont des ouvriers qui se lèvent à 5h pour aller gagner leur pain et dont le seul souci en ce moment est de trouver de l'essence pour repartir au boulot le lendemain



Commentaire de Gaëlle Chardon-Lucet 27/05/2016 20:27:56

Certains oui Papycassecou. mais ils ont en plus d'autres soucis: ils s'interrogent sur l'avenir qu'on réserve à leurs enfants et sur les conditions de leur accès au travail (sans parler de la surconsommation, inversion de la durée de vie, augmentation de la mortalité infantile, de plus en plus d'inégalités dans la répartition des richesses, casse du système social...) parfois il faut savoir regarder plus loin que son petit quotidien pour préserver l'avenir de tous...



Commentaire de isa 28/05/2016 00:19:29

j'etais a la nuit debout saumur.une cagnote a ete organisee afin de payer la location de la salle pour la comference.donc les impots des braves travailleurs saumurois non pas ete impactes.pour info,je suis surveillante de nuit et je paye aussi des impots.



Commentaire de 2017 28/05/2016 08:03:39

le seul motivé avait l'air d'etre le toutou qui lui etait debout et avait faim



Commentaire de COCO 28/05/2016 08:49:40

Saumur bouge ! et de loin, (résidant maintenant dans le LOIRET) je m'en réjouis.............. Merci à ceux qui regarde DEVANT, et ne se contente pas de leur quotidien bien douillet. Oui il faut que ce mouvement réveille les esprits, et c'est ce qui en train de se produire. Le Français est anesthésié par son petit train train, pour certain par son petit confort, et surtout par les médias. A ce jour, aucun dialogue démocratique n'a de répercussion dans ce pays. Le pouvoir en place, comme les précédents d'ailleurs sous cette République n'entend pas la voix du peuple. Le mouvement Nuit Debout possède au moins une belle plus-value : LE DIALOGUE ! Enfin, les gens se parlent et des idées parfois très intéressantes méritent d'être creusées. Monsieur HOLLANDE, ferait bien mieux de consigner celles-ci et les faire aboutir au lieu de ne promouvoir que le MEDEF, et la Finance qu'il devait combattre d'ailleurs Pffff................ .Alors Merci Nuit Debout de réveiller les esprits, et à ceux qui critiquent sans même lire, où échanger, sortez de chez vous, participez au moins une fois, et critiquez après. Quant aux impôts tout le monde en paye ! vous avez regardé le nombre de taxe dans ce pays ???? Tabac, carburant, TVA, etc, et ça c'est pour tout le monde, même pour les non imposables. Merci à Nuit Debout, et que le Débat Démocratique continue à Réveiller cette France endormie et à l'agonie à cause de tous ces " élus du gouvernement " baratineurs, et profiteurs d'un système, où la place est si bonne qu'ils s'y accrochent comme des berniques sur le rocher. Bruxelles est aux manettes, et pour nous la chute se poursuit. Continuons à échanger, à convaincre, à lutter, et à rêver ! Belle fin de semaine, et bon week-end à tous.



Commentaire de Janique Morillon 28/05/2016 09:06:14

J'aurais aimé être à Saumur pour soutenir cette initiative et j'espère bien pouvoir y être une prochaine fois . J'aligne des heures et des heures de travail en ce moment et je pense que beaucoup de travailleurs sont dans ce cas , comme si la société nous poussait à être la tête dans le guidon pour nous empêcher de réfléchir à notre avenir et à celui de nos enfants... Étonnant , non ? Et comme certains ( merci Nuit Debout Saumuroise !) veulent prendre du recul et oser une autre vision de la société , on joue la division ( voire la'diabolisation') face à ce mouvement ! Bizarre non ? Alors pour tous ceux qui déversent leur amertume ici , regardez votre vie , sereinement , tranquillement et on en reparle ... Sourires : on ne lâche rien ...



Commentaire de BT 28/05/2016 11:03:23

Qui dit qu'à "Nuit debout" toutes les opinions peuvent s'exprimer ? On a déjà oublié l'accueil de Finkelkraut à Paris. Si c'est pour entendre la même rengaine qui n'a pas changé depuis des décennies, cela n'a aucun intérêt. Fort heureusement et au grand dépit de certains, de nouvelles idées apparaissent dans le champ intellectuel et que je sache, ce n'est pas dans ce lieu qu'elles s'expriment. Nous avons eu récemment deux prix Nobel d'économie : Thomas Piketti et Jean Tirole. Ils ont des approches différentes certes, mais leurs idées peuvent vraiment enrichir le débat. Pour ma part je préfère largement passer du temps à lire leurs ouvrages (pas toujours faciles) plutôt qu'aller écouter n"importe qui raconter n'importe quoi. Tout le monde a le droit de s'exprimer certes, mais qu'on ne vienne pas dire que toutes les idées se valent. Ces rassemblements peuvent engendrer une nouvelle manière de faire de la politique le recours à la votation comme en Suisse par exemple. Pourquoi pas, mais qu'on se rappelle les résultats sur les minarets, l'accueil des immigrés...On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.



Commentaire de El Khomri 28/05/2016 11:42:51

Et monsieur le maire il est pour ou contre la Loi El Khomri?



Commentaire de Tonton P'niouf 28/05/2016 13:38:27

Outre le billet d'humour d'un Papy la Cuvette qui travaillerait dur parmi tant d'autres mais dont la situation semblerait bien assise, Outre la colère d'un imaginaire Nanard le Stalinien dont ce désordre dérangerait le fond des poches et qui rêverait de barbelés pour encercler et pacifier des agités, Outre une nostalgie d'un éventuel Sidi pour le vrai guignol de son enfance qu'il chercherait à retrouver en toute occasion, j'ai trouvé là des propos sains et convaincants qui donnent envie de poursuivre avec cette démarche tout simplement démocratique, non violente, constructive..



Commentaire de Morillon 28/05/2016 20:44:33

Merci à (presque) tous les contributeurs pour l'honnêteté des propos ... Je me permets de préciser qu'une recherche intellectuelle et une étude approfondie de notre modèle économique n'est pas incompatible avec un débat démocratique pour METTRE EN OEUVRE des idées plus humanistes car ... que penser d'un modèle économique qui exclut chaque jour davantage une grande partie de la population ... Pour les livres , ici pas de problème d'info chez moi ( plus de 10 000 et une liste impressionnante d'économistes, philosophes, sociologues ... )



Commentaire de bernadette fourré-jousselin 29/05/2016 15:18:52

avec une dose supplémentaire de calmant; je serais là moi la viocque pour la prochaine nuit MERCI etne soyez pas comme les pseudos derrière le masque de l'ordinateur. La VERITE C'EST CE QU'IL Y A DE MEIUX



Commentaire de JOCELYNE 31/05/2016 23:31:32

en ce qui me concerne , je déplore que mes impôts ( pour moi qui ai la chance d'en payer) soient détournés pour la propagande des élites , du MEDEF, et des multinationales . Je déplore qu'ils servent à bétonner, à pourrir la planète et ceux qui souhaitent y vivre sainement. Je déplore qu'ils alimentent de plus en plus les caisses privées au détriment de la santé, de la culture, de l'éducation et de la solidarité. Je me désole aussi de voir que quand on a un petit boulot, on oublie ceux qui aimeraient bien aussi se lever à 5h du matin , avoir quelque chose à faire de leur vie....On oublie que ce petit boulot peut disparaitre demain , se précariser au point de ne plus suffire à subvenir à ses besoins....Continuer à taper sur les petits qui protestent , baissez les yeux car c'est plus haut qu'on vous méprise!!!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI