Reprise du restaurant Le Fûtreau à Chênehutte : Les banques n'ont pas suivi... Projet annulé

Michaël Barclay et Émilie Cantet sont un jeune couple de restaurateurs ambitieux et volontaires... Michaël, accompagné de sa moitié, avait décidé de reprendre un des restaurants des Bords de Loire, Le Fûtreau, à Chênehutte-Trèves-Cunault (relire). Un projet alléchant mais coûteux, ce qui les a notamment obligé à faire appel au financement participatif sur le site internet « Bulb In Town ». Alors que les financements avaient pourtant été réunis, les banques n'ont pas suivi. Le projet est annulé...


« À Contre-Courant »
, c'était le nom qu'avaient prévu Michaël et Émilie pour leur restaurant... « Nous souhaitons reprendre un restaurant guinguette en bords de Loire et nous avons besoin d'aide pour renforcer notre apport auprès des banques », expliquait le jeune couple aux prémices de leur projet de financement participatif, sur le site internet « Bulb In Town ». Le financement participatif, appelé le « crowdfunding » en Anglais, est une technique de plus en plus répandue... Une technique qui s'avère souvent payante, mais pas les deux jeunes Saumurois...

Le couple avait pourtant les cartes en main

Le financement participatif avait été lancé le mardi 22 septembre 2015... En 3 mois, Michaël Barclay et Émilie Cantet avait pour objectif de récolter 5 000 euros. Le mardi 22 décembre dernier, l'objectif était largement rempli ! Grâce à 67 contributeurs, le couple avait recueilli 6 200 euros... soit 124% des financements. Au total, en comptabilisant les fonds personnels et les fonds récoltés grâce au « crowdfunding », le jeune couple Saumurois avait 7 150 euros sur la table. Optimistes, Michaël et Émilie rappelaient d'ailleurs que « grâce à vos dons, nous pourrons financer nos investissements de départ, comme les loyers, le matériel, la trésorerie. En clair, vous faites partie de notre aventure ! ». Malheureusement, Michaël et Émilie ont essuyé le refus d'une dizaine de banques, qui ont expliqué que le risque était trop élevé pour les deux parties. « Nous avons relancé les banques à propos de notre dossier, toutefois nous avons subi 6 refus sur 8 demandes. Nous gardons espoir d'obtenir des réponses positives avec les deux dernières banques », expliquait alors Michaël. Mais le miracle n'a pas eu lieu. Le couple a alors décidé de jeter l'éponge... Aujourd'hui, Le Fûtreau accueille toujours sa clientèle. Les actuels propriétaires avaient d'ailleurs été irrités par ce projet, en reprochant à Michaël et Émilie un manque de communication.

Au niveau des contreparties, comment cela va-t-il se passer ?

Malgré ces refus bancaires en cascade, le jeune couple Saumurois ne se laisse pas abattre... Michaël et Émilie sont déjà sur un nouveau projet : « Nous regardons les biens à vendre aux alentours ». Mais avant de tirer définitivement un trait sur la reprise ratée du Fûtreau, il leur faudra régler la question des indemnités. En effet, lancer un projet de financement participatif implique des contreparties pour les contributeurs. Comme avait expliqué Michaël pendant le « crowdfunding », « vos dons sont en sécurité car gardés par la plateforme. Et si le projet n'aboutit pas, je vous rappelle que vous serez remboursés ». Aujourd'hui, Michaël Barclay et Émilie Cantet négocient avec le site internet « Bulb In Town » pour savoir si les contreparties peuvent être redistribuées vers leur nouveau projet, évoqué ci-dessus. Même si le couple fait des plans sur d'autres comètes, il faut reconnaître que le projet « À Contre-Courant » était alléchant... Le restaurant Le Fûtreau est en effet situé sur un axe passant en bords de Loire, à 10 km de Saumur. Son positionnement est idéal, face à la Loire, sur le passage de la Loire à Vélo. De nombreux touristes découvrent chaque année, un paysage naturel à couper le souffle, de nombreuses activités telles que le vélo, le camping, la découverte des caves troglodytes, des produits locaux ou encore des vols en montgolfières...


Article du 06 juin 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :


Commentaire de CONtribuable1 06/06/2016 18:55:24

C'est bien connu ......on ne prête qu'aux riches !!!



Commentaire de marine 06/06/2016 19:05:15

Nous recherchons un couple de gérant pour notre futur restaurant à Montsoreau,Hôtel La Marine de Loire.



Commentaire de Bien dommage! 06/06/2016 19:05:41

Nous avons un couple volontaire, un endroit touristique et magnifique et on leur refuse un prêt! A l'heure où l'on est censé encourager la prise d'initiatives, je ne félicite pas les banques! Quant aux actuels propriétaires, je ne vois pas en quoi le projet les dérange même s'ils n'en étaient pas informés dès lors que la commune est d'accord.



Commentaire de les actuels propriétaires..... 06/06/2016 22:07:44

Qui osent parler de communication....wouaf wouaf, je suis tout joyeux devant un tel spectacle...mieux que le bêbête show ou le thėâtre des deux ânes...à table !



Commentaire de Bien dommage! 07/06/2016 08:24:38

Expliquez-vous un peu mieux les actuels propriétaires! Ce que vous dîtes est plutôt confus. Etes-vous satisfaits de la décision des banques?



Commentaire de développeur éco 07/06/2016 11:38:02

Avant de critiquer les banques, regardons le plan d'affaires de plus prêt !. Si 6 banques ont refusé de suivre ce couple c'est que le projet est certainement mal ficelé. C'est peut être un mal pour un bien. Imaginez que le projet coule peu de temps après l'ouverture du restaurant .... les créanciers ne vont pas leur faire de cadeaux !!! Les banques ne sont pas frileuses, elles prêtent (pas assez certainement) mais il faut que les dossiers soient parfaits.Et puis encouragez la prise de risques ce n'est pas forcément faire n'importe quoi non plus. En tout cas, bonne chance à ce couple sur un au



Commentaire de girardeau 07/06/2016 12:23:11

et heureusement que les banques ne suivent pas n'importe quel projet.sinon ils seraient accusés de fossoyeurs.deja pas bonne reputation.il faut un projet serieu un apport et des ambitions a la hauteur de ces ambitions.commencer un projet en pratiquant la manche ne va surtout pas plaire a une banque.et pour cuisiner vont ils aller chercher les restes dans les poubelles du coin ?bon courage quand meme.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI