La congrégation Jeanne Delanoue fête la sainte le 18 juin.

A l’occasion du 350e anniversaire de la naissance de Jeannz Delanoue, sainte saumuroise canonisée en 1982 par le pape Jean Paul II, la Communauté de Saint Hilaire Saint Florent organise des Journées de fête du 15 au 18 juin.


Sainte Jeanne Delanoue est née et baptisée le 18 juin 1666 à Saumur (paroisse Saint Pierre), et décédée le 17 août 1736 dans la même ville est une sainte catholique, fêtée le 17 août. Ses parents tiennent un magasin de mercerie qu’elle va reprendre à sa charge à partir de 1692, date de la mort de sa mère. À ses débuts Jeanne était économe, avare et ne faisant jamais l'aumône.

Cependant à la Pentecôte 1693, alors que Saumur connaît la disette et qu'un quart de la population de la ville est composée d'indigents, une certaine Françoise Souchet va faire basculer sa vie. Venue en pèlerinage à Notre-Dame-des-Ardilliers, elle va inviter Jeanne à vouer sa vie à se consacrer aux pauvres. Lors de la Fête-Dieu de la même année, Jeanne connaît trois jours d'extase. La Vierge Marie lui révèle ce que le Seigneur lui demande pour elle-même et pour les pauvres.

Rapidement, elle est connue dans la ville et les indigents ne se contentent plus de l’attendre mais viennent directement dans la maison, baptisée La Providence où ils sont accueillis, nourris et logés. "Plus tard, elle ouvrira aussi sa porte à tous les réprouvés, les filles mères, les épouses adultères, les libertines. Elle dilapide son fonds de commerce, emprunte, demande l'aumône. Sa charité n'a plus de bornes"1. Le 3 juillet 1703, sa maison est détruite lors de l’éboulement d’un coteau.

La petite communauté déménage alors dans les grottes de tuffeau et prend, le 26 juillet 1704 le nom de "Sœurs de sainte Anne, servantes des pauvres de la maison de la Providence ". Les constitutions de la Congrégation sont approuvées par l’évêque d’Angers le 28 septembre 1709.

En 1715, Jeanne fonde le premier hospice de la ville de Saumur. Elle décède le 17 août 1736. À cette date, elle aura fondé onze communautés dans les actuels diocèses d'Angers, de l'Indre, d'Indre-et-Loire, du Morbihan et de la Loire-Atlantique

Les 3 jours précédant cet anniversaire, possibilité de se joindre à des animations :
Journées découvertes sur ces trois siècles d’histoire à Saumur


Mercredi 15 juin :
Durant cette journée, escapade sur les lieux où a vécu Jeanne Delanoue
9h30 : rendez-vous à l’église St Pierre qui est l’église de son baptême : historique et prière.
10h : départ vers le quartier de Fenêt pour être à 10h30 dans sa maison au 33, rue Rabelais
11h 10 : vers les Ardilliers, historique dans la cour intérieure, puis, à la chapelle.
11h 30 : Eucharistie à Notre-Dame des Ardilliers
Après-midi :
14h : au Poitrineau à St Hilaire-St Florent, premier lieu où Jeanne a visité les pauvres
15h : église St Hilaire des Grottes : historique et prière
17h : Eglise Notre-Dame de Nantilly : Historique puis à 17h30 : Vêpres

Jeudi 16 juin :
Exposition permanente de 9h30 à 17h30 : découverte de la Congrégation avec ses évolutions.
Lieu : Maison-Mère 6 rue François Bedouet, Salle Jeanne Delanoue

Vendredi 17 juin
Témoignages sur les lieux de mission : le service des pauvres aujourd’hui, tous invités à la Fraternité universelle
9h30 : France et Madagascar
15h – 17h : Indonésie, Mali, Niger - Lieu : Maison-Mère, Salle de l’Alliance
20h : Conférence : « La vie mystique de Jeanne Delanoue » par Mr Paul Barré
Lieu : Salle « Tibériade », 20 rue du Temple à Saumur

Samedi 18 juin 2016
10h : Messe présidée par Mgr Emmanuel Delmas à la chapelle de la Maison-Mère, 6 rue François Bedouet à St Hilaire-St Florent
Après la messe et jusqu’à 18h : fête en plein air – pique-nique tiré du sac, vente d’arts, chants et danses des différents pays.

Les soeurs de la congration à travers le monde :
Au Mali et à Madagascar



A Sumatra, et... aux Hauts Quartiers à Saumur




Article du 09 juin 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI