Un des leaders européens des objets connectés innovants est à Saumur et veut y rester

Le saviez-vous ? La société ERCOGENER, un des leader européens dans le secteur hightech des objets connectés innovants est implanté depuis 35 ans à Saumur. Et sans faire de bruit, cette société prospère d'année en année et continue son développement, sur Saumur. Rencontre avec Christophe Brossard, le Directeur Général.

Christophe Brossard, PDG d'ERCO GENER depuis octobre 2015


« Le Saumurois, c'est aussi une belle dynamique industrielle et un territoire ambitieux. Et il faut que cela se sache», c'est le leit-motiv du Président de Saumur Agglo, Guy Bertin, repris lors de son point d'étape sur la santé de l'économie locale le 8 juin dernier (notre article du 11/06/2016). Et pour étayer son propos, celui-ci de citer pour exemple la société ERCOGENER, implantée sur la zone Ecoparc à Saint Lambert des Levées.

Un delta : 2 catégories d'intervention

Spécialisée depuis 35 ans dans les objets connectés, cette société trentenaire au chiffre d'affaires de 4 millions d'euros et aux 800 clients avec plus d'1 million de produits totalement made in France pourtant peu connue des saumurois est pourtant connue et reconnue mondialement pour sa haute technicité et ses savoir-faire, tant et si bien qu'elle est un des leaders en matière de produits connectés innovants. Christophe Brossard, son Directeur Général explique : « Nous appartenons au groupe ZeKat, implanté à Beaucouzé, aux côtés de la société d'intégration électronique CEQUAD et de la société de robotique/cobotique, SAPELEM, également implantée sur Angers. Ici, chez ERCOGENER, nous concevons et fabriquons des objets connectés et notre delta, c'est de jouer dans 2 catégories : la supervision et la géo-localisation. La supervision, c'est à dire des capteurs disposés dans les usines ou machines pour savoir ce qui se passe et la géolocalisation, c'est à dire par exemple, des micro-équipements pour suivre des véhicules notamment professionnels, afin de suivre les véhicules en temps réel. Et nos produits s'adressent à deux types de clientèle : celle qui souhaite du facilement paramétrable et celle beaucoup plus experte qui utilise nos logiciels pour faire leur propre application. »


Exemple d’un système complet de suivi, avec son capteur (température) et l’antenne.







Pas de concurrence en Europe


Et quand on lui demande quels sont les principaux concurrents sur le marché, la réponse est simple : « Nous n'en avons pas vraiment. De fait, il y a nombre de sociétés ou de startups qui maîtrisent la supervision et d'autres la géolocalisation. Mais les deux à la fois, il n'y en a pas en frontal, du moins en Europe. Nous sommes les seuls à offrir un package très complet, et ce en adaptant sans cesse notre technicité aux attentes des clients et pour répondre aux besoins d'un marché en permanente évolution.»

Un startup de 35 ans avec des fondamentaux d'équipe

Avec 28 salariés « hightech », ERCOGENER c'est beaucoup d'intelligence : « Au regard de notre secteur d'activités, nous nous devons d'évoluer et nous adapter aux avancées technologiques. » C'est pourquoi, la société investit énormément dans la formations de ses personnels mais pas seulement. « Nous avons une vraie dynamique sur un secteur porteur et sommes un acteur légitime, avec nos 35 ans d'existence. Preuve en est 10% de plus en termes de chiffres d'affaires encore en 2015. » Mais pour le chef d'entreprise, il ne s'agit pas de s'asseoir sur ses lauriers : « Si nous voulons continuer sur cette voie, nous devons nous sans cesse nous adapter et nous développer. Nous devons continuer notre progression et pour cela, nous venons de décider d'une nouvelle stratégie marketing. Nous allons travailler sur notre communication, aussi en endogène sur le local, et par ailleurs, avons commencer des recrutements et allons continuer. »

Des recrutements en cours

Ainsi, sur l'année 2015, 5 recrutements ont été opérés, dont entre autre Christophe Brossard, le Directeur Général arrivé en octobre dernier, en provenance d'Anjou Electronique à Longué. En cette année 2016, 4 nouveaux recrutements sont prévus, 2 techniciens et 2 commerciaux. Mais pas facile de faire venir des techniciens high tech à Saumur ! « Nous misons aussi beaucoup sur nos stagiaires avec notamment la proximité de l'ESEO d'Angers (N.D.L.R. Ecole Supérieure d'Electronique de l'Ouest) et travaillons avec nos entreprises partenaires du groupe. » Et d'ajouter : « En plus nous avons la chance d'appartenir à un groupe qui n'a pas de dettes, avec 3 sociétés dans le Hightech qui affichent une croissance constante et investissent régulièrement. »

Rester sur Saumur

Côté locaux, ERCOGENER, après avoir été dans des petits locaux sur cette même zone Ecoparc est désormais locataire d'une partie des locaux de la société Hervé Thermique, chemin des Patureaux. Mais objectif à termes : disposer à nouveau de ses propres locaux. Christophe Brossard : « Ce n'est pas notre première priorité, mais nous y pensons. En tout état de cause, même si, au regard de notre activité, peu importe notre lieu d'implantation, nous ne souhaitons pas quitter Saumur et le Saumurois. » Cela dit un souhait : « Rester au nord de Saumur nous convient bien au regard de l'accessibilité par rapport à Angers. Ici ou sur la zone de la Ronde, pourquoi pas. »


Article du 30 juin 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Eric 01/07/2016 08:42:25

N'oublions pas que cette société à tout de même licenciée plus de 15 personnes en 2014 alors qu'elle en comptait plus de 40 précédemment avec (à la belle époque) plus de 15M€ de CA. Alors qu'en reste t il aujourd'hui ? Elle fut, jadis, une des très belle structure Saumuroise mais à définitivement perdu de son charme et de ça dynamique depuis 3 ou 4 ans. Un jour peut être....



Commentaire de Sylvain 01/07/2016 12:49:33

Ohhh M. Brossard quel joli raccourci ! Vous avez un regard bien objectif depuis votre récente arrivée ! on vous a donc appris à ne parler que du côté lumière ? le côté sombre est un peu passé aux oubliettes... les fournisseurs qui ont été victimes et mis sur le carreau "GRACE" à vos jolis tromperies et mensonges ! vous ne parlez pas non plus des démissions massives du personnel... sans compter les 7 licenciements... vos nouveaux locaux à l'étroit ! alors que les précédents étaient plus que convenables ! Même si on avance pas avec le passé, un peu d'humilité donnerait tout de même un discours plus convainquant... ne prenez pas le relais de vos prédécesseurs en adoptant le mensonge ! "Bonne route"...



Commentaire de David 01/07/2016 15:33:54

Sylvain, Mr Brossard ne peut pas être accusé des ignominies faites pas ces 2 prédécesseurs complices. Malgré tout, il ne faut, effectivement pas oublier cet épisode catastrophique. Par contre effectivement je suis d'accord que chez Erco ça ne sent pas l'innovation et la modernité mais plutôt la naphtaline. Il faudrait probablement revoir certaines choses pour avancer dans le bon sens.



Commentaire de Clin d'oeil 01/07/2016 22:39:36

Tant que cela ne sent pas le sapin, il y a de l'espoir. Sinon c'est qui qu'a touché à la clim ?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI