La vente de l'ex-site des Caravanes du Val de Loire reportée

Au dernier Conseil de Saumur Agglo le 23 juin, les élus devaient enfin acter de la vente de l'ancien site des Caravanes du Val de Loire à Pocé pour l'ouverture d'une nouvelle concession BMW. Il n'en sera rien, du moins pour le moment, le prix va être renégocié, la vente est reportée...


En 2010, l'entreprie Caravanes du Val de Loire situé à Pocé-Distré fermait ses portes, syuite à une liquidation judiciaire (relire notre article). En Octobre 2011, dans le cadre de ses actions de développement économique, l'Agglo saumuroise devenait propriétaire de l'ex-site des Caravanes du val de Loire situé à Pocé, pour un montant de 550 000 €. Après deux ans de prospection infructueuse, enfin en 2013, la société OREAS, celle là même qui a installé l'Autre Faubourg à Cholet, était sur les rangs pour devenir acquéreur de ce site devenue véritable friche industrielle et y développer diverses activités commerciales, scindant le site en plusieurs cellules (relire notre article). Mais les démarches n'avaient pas abouti. Cela étant, d'ores et déjà, la voirie d'accès avait été réalisée, financée conjointement par l'agglo saumuroise et la commune de Distrée. En 2015, de nouvelles négociations étaient engagées avec M. Richer, dirigeant des concessions BMW d'Angers et de Distré, en vue d'une cession d'une partie du site, la concession de Distré située un peu plus loin ne répondant plus aux standards exigés par le groupe BMW. Dès lors, pour maintenir une concession en Saumurois, une nouvelle construction était impérative. Et c'est le site des Caravanes du Val de Loire que le groupe avait identifié comme pouvant répondre aux attentes. M. Richer s'était donc rapproché du groupe Bardon, investisseur immobilier pour le compte de BMW afin de monter le projet, un projet qui au demeurant prévoit le maintien des 7 emplois existants et la création de 7 nouveaux (relire notre article).

Cession pour un montant de 550 000 €

Aux termes des négociations, une proposition a été faite par Saumur Agglo au profit du groupe Bardon concernant la cession d'une partie de l'ensemble foncier et immobilier, à l'exception du bâtiment attenant à celui de la société AEI Services qui souhaitent en devenir acquéreur. Deux lots d'une surface respective de 9 835 m2 et 10 707 m2 pour un montant total de 575 000 €, pour la construction de la nouvelle concession d'une surface plancher de 1 800 m2 et d'un bâtiment commercial. En Mai 2016, France Domaine estimait les 2 lots à un montant de 500 000 €, 239 387 ,60 € l'un et 260 612,39 € l'autre. Une des conditions suspensives de vente posée par le groupe Bardon était la démolition à ses frais du bâtiment central totalement vétuste situé à cheval sur les 2 lots, y compris ceux de désamiantage et la dépollution.

Revoir le prix

L'affaire semblait enfin belle et bien scellée. Et bien pas tout à fait. Au dernier Conseil d'Agglo, alors que les élus devaient acter de cette vente, le Président Bertin a annoncé que cette délibération était ajournée, sans pour autant être très loquace quant à l'explication : « Au regard de surprises techniques sur le site qui nécessitent que le prix soit revu, je vous propose de revoir cette décision en septembre prochain. » Interrogé à l'issue, il ne s'est guère montré plus explicite, si ce n'est qu'une nouvelle négociation quant au prix de vente est engagée... A suivre


Article du 08 juillet 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI