Edito de Michel Choupauvert : Le Cadre Noir peut-il quitter Saumur ?

C'est la question que je me suis posé depuis les déclarations stériles après l'éclairage "bleu blanc rouge" que la patrouille de France a porté sur le Cadre Noir et son écuyer en or Thibault Valette... Le cadre brillait ce lundi 22 aout, avant que les déclarations du directeur sur le départ viennent noircir le décors. "l'avenir du Cadre Noir à Saumur est menacé" Depuis, les politiques sont montés sur leurs grands chevaux. Voilà ce que j'ai compris...


La fin du Cadre Noir à Saumur, c'est un sujet récurrent depuis près d'un siècle, depuis que les champs de bataille n'ont plus besoin de cavaliers formés à l'art militaire. L'institution est pourtant ancrée dans l'histoire locale. On trouve trace d'une première académie équestre à Saumur dès le 16e siècle à Saumur. Dès le 19e, l'aristocratie de la formation militaire porte un habit noir qui devient par l'usage, le Cadre Noir de Saumur. Dès 1828, le carrousel est créé et les écuyers y présentent leurs croupades. En 1886, le manège effectue une première sortie officielle à Paris devant le président Jules Ferry... Et puis, et puis... Au début du 20e, le cheval est devenu aussi l'unité de mesure de la puissance des moteurs à explosion. Cela se mesurait encore plus sur les champs de bataille.

Que faire du Cadre Noir ?

Dès lors, on assistait aux premières errances tutélaires de ministères en ministères. Que faire du Cadre Noir si sa fonction première n'est plus de former à l'art militaire ? Dès 1928, le sport devient un vraie orientation et un membre du Cadre Noir participe au JO. Jusqu'en 1968, le Cadre Noir restera néanmoins militaire. Sa devise "calme, en avant et droit" sera enseignée aux officiers des Écoles Militaires pour, sur leurs destriers, développer la maitrise de soi. En 1972, l’École Nationale d'Equitation est créée par décret ministériel et le Cadre Noir est rattaché au ministère de la Jeunesse et des Sports. Il commence à former les cadres enseignants d'équitation et poursuit son travail d'image. En 2011, il devient le symbole de toute une filière en crise, en se faisant inscrire par l'UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Mais les budgets consacrés à sa mission de communication pour le secteur sont-ils immuables ?

Le rapport sur l'IFCE

L'Etat a donner mission à la Cour des Comptes d'examiner ses multiples ramifications. L'Institut Français du Cheval qui résulte de la fusion en 2010 de l'Ecole Nationale d'Equitation et des Haras Nationaux, n'échappe pas à la règle. Ses préconisations de février sont claires : "La pertinence de la fusion, cinq ans après la création de l'IFCE, n'est pas démontrée. Le constat qui peut être dressé aujourd'hui est celui d'une disproportion coûteuse pour les finances publiques entre, d'un côté, les ressources humaines et le patrimoine immobilier dont dispose l'IFCE, et, de l'autre, les missions de service public qui subsistent. Sa situation n'est pas viable." La Cour des Comptes propose de répartir ses activités, entre les ministères respectivement chargés de l'agriculture et des sports. Les fonctionnaires, fussent-ils d'une haute cour, proposent et les élus disposent... Même s'il suivait ce chemin, cela ne veut en rien dire que le Cadre Noir va être supprimé... Comment peut-on imaginer qu'une filière française, qui, certes, ne va pas très bien, se prive de son outil de com en or olympique et remarqué par l'Unesco ?

La sénatrice qui dit non à la Cour des Comptes

Le monde du cheval emploie environ 180.000 personnes en France dont 2 000 à Saumur (quand même !) La filière est complexe, de ses races à viande, son élégant dressage et ses centres équestres accablés par la suppression de l'exonération de TVA. La Cour des Comptes n'est pas la seule à s'intéresser au sujet. Vous pourrez en juger en lisant le rapport d'information de la sénatrice Anne-Catherine Loisier, fait au nom de la commission des affaires économiques (Lire ici). Dans celui-ci, la sénatrice va à l'encontre de la Cour des Comptes "Même si un certain nombre de constats effectués par la Cour des Comptes sont indiscutables, le monde du cheval estime dans sa grande majorité que la suppression de l’IFCE et le retour à un schéma d’organisation purement étatiste n’est pas la solution la plus opportune.". Elles estime aussi que le Cadre Noir est essentiel à l'image de la filière dans sa globalité... Le débat n'est pas prêt d'être tranché.

Pas de bras...

La Fédération Nationale d'Equitation est la 2nde de France avec 700 000 membres et, depuis 2006, elle vient d'investir la petite commune de Lamotte Beuvron à coup de gros moyens privés. C'est un peu la version business d'équipement comme Clairefontaine pour le foot et Marcoussy , elle dispose d'outils performants pour la formation de ses champions et l’accueil du public. Ils étaient 15 000 amateurs à se mesurer en juillet... Désormais, la machine à Equitation lorgne sur la formation, comme l'expliquait le magazine l'Eperon il y a quelques temps. Pourquoi les diplômes d'Etat continueraient d'être accordés à Saumur, alors que tout se passe à Lamotte Beuvron ?... Voilà la question que se pose la Fédération. Mais alors ? Si les cadres de l'ENE partent faire les formations à Lamotte Beuvron, qui participera aux représentations du Cadre Noir à Saumur ? Pas de bras...

La capitale du cheval contre celle de la Fédération ?

La capitale du cheval contre celle de la Fédération ? C'est peut-être un résumé rapide... La filière est en crise et a besoin de se réformer. Rapports et interventions aideront à des choix qui seront faits au rythme politique. Mais peut-on imaginer que l'Etat, qui a axé la communication de sa filière équestre sur le classement à l'Unesco, aille demander à l'organisme qui gère ce patrimoine immatériel de couper son étendard, le Cadre Noir, de ses racines militaires saumuroises ? Peut-être, mais cela serait surprenant.

Pourquoi ces réactions ?

Mais qu'est-ce qui a poussé le président de Région, du Département et le député saumurois à monter aussi vite en selle ? Une réelle inquiétude ? Peut-être, mais, le dernier rapport en date, celui de la sénatrice, n'aborde pas le sujet et recadre au contraire la Cour des Comptes. Alors pourquoi ? Je me suis demandé, si le directeur, Christian Vanier, sur le départ, n'était pas en train de se marrer dans ses moustaches à propos du bazar qu'il avait provoqué par sa petite phrase "Le Cadre Noir est en danger". Je me suis même demandé, s'il n'avait pas fait un petit retour de bâton à ses amis écuyers qui l'avaient bien chargé lors de leur mouvement de grève il y a quelques semaines....

A suivre... "calme, en avant et droit " ?

Michel Choupauvert


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 03 septembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de seb 03/09/2016 09:45:24

Pour deplacer le cadre noir il faut trouver ou construire neuf un "endroit"donc des depenses. 2010 la reforme il est ecrit ,donc c'etait qui deja à cette epoque le president ?C'est sur que si l ifce est geré par "36" ministeres ,il y a possibilité de simplifier . Je pense que comme beaucoup en France savent que le cadre noir est à Saumur ,si le gouvernement decide de le deplacer ,beaucoup de gens vont penser "il a pas autre chose à foutre?"



Commentaire de Jean 04/09/2016 10:07:21

Grande inquiétude bien sûr: le Cadre Noir est tout à fait essentiel pour Saumur, mais c'est l'Etat (différents ministères) qui le finance. Or l'Etat est en (grand) déficit...Les économies que doit faire l'Etat se concentrent sur des points faibles: pas sur les "régimes spéciaux de retraite", ou les "contrôleurs aériens",- qui font grève et gênent les Français -mais par exemple sur des sujets qui ne font pas grève(les chevaux) ou des petites villes, par exemple Saumur; qui n'est hélas pas un "point fort": il faut donc mobiliser fortement les Saumurois contre ce projet.



Commentaire de pito 04/09/2016 10:46:59

rassurez vous ,tout ce que dénonce chaque année la cours des comptes,c'est pour amuser la galerie,et distraire le chaland et justifier sa raison d'exister et surtout son gracieux salaire comme pour toute les commissions "théodule"; il ne devrait rien se passer mais les politiques en retireront le bénéfice



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI