Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Cinéma Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Edito de Michel Choupauvert : Centre de tri ? On va s’engueuler à l'Agglo...

Depuis 2001, date à laquelle elle a été créée, à l'agglo de Saumur, tout le monde il est gentil. C'est le consensus, bien que le mot commence mal. Cela va changer, je vous le dis. Pas seulement parce qu'elle s’agrandit et que le tirailleur Longuéen, Frédéric Mortier, va rentrer dans le jeu. Non. Parce qu'un prochain sujet au Conseil d'Agglo qui a déjà fâché va encore fâcher : la création du centre de tri en lieu et place du Biopole à Angers que le président Béchu vient d'annoncer. Sur le sujet, en juin dernier, Jackie Goulet avait apostrophé le président Bertin : "Ne me prend pas pour un perdreau de l'année" !


Les déchets Saumurois iront-ils à Angers


En décembre dernier, le sujet avait commencé à m'énerver. J'avais fait un édito intitulé "dis donc Guy, tu vas quand même pas les virer". Voici l'histoire. Le président de l'Agglo d'Angers, Christophe Béchu était bien embêté avec son usine Biopole qu'il venait de fermer. L'usine, construite en partenariat avec Vinci Environnement, n'arrivait pas à transformer les déchets en énergie. Pire ! elle avait avalé de 60 à 70 millions d'euros (selon les estimations) qu'elle avait convertis en perte sèche pour le contribuable angevin. "Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire de ces 11 000 m²" a dû se demander le nouveau président Béchu tout juste élu ? Eureka ! L'Ademe ! L'Agence d'Etat de l'Environnement et de l'Energie préconise la création de centres de tri ultra modernes. Voilà une bonne solution. Bon, c'est cher a-t-il dû se dire Christophe Béchu. Pour amortir les 15 millions d'euros, Christophe Béchu se propose de traiter aussi les déchets qu'on met dans nos sacs jaunes dans le Saumurois. Malin, il confie le dossier au Sivert (le syndicat intercommunal des déchets de l'Est Anjou) qui gère les déchets du Saumurois. L'affaire est dans le sac ? Des élus rient jaune.

Pas tous d'accord les élus de Saumur

Pas encore. 6 votes contre et 20 abstentions sur 63 votants en Conseil d'Agglo... Du jamais vu à l'agglo de Saumur. (Vous pouvez relire les extraits des débats). Cela avait chauffé. Certains se posaient la question du bilan carbone et de l'implantation. Jackie Goulet ne voulait pas se faire prendre pour un "perdreau de l'année" et que, contrairement à la forme utilisée, c'était bien le projet de Christophe Béchu qui était présenté et que les déchets iraient à Angers. Les arguments du rapport valorisaient le centre à "tête de lecture optique" qui allait soulager la pénibilité et les conditions de travail des salariés du Saumurois en leur permettant de rester chez eux. Le Vice président répondait : "Faut-il mieux avoir mal aux bras ou à la tête parce qu'on n'a pas de travail ?". Pas faux... Dans le Saumurois, la perte d'emploi correspondrait à 12 et 30 sur le département. Pas sûr que ces trieurs soient choisis sur un nouveau volet de l'emploi. Il conviendrait donc, chers élus, d'ajouter aux investissements que vous annoncez le coût social des aides qui devront être attribuées aux familles... Sophie Saramito, elle, avait aussi attaqué fort : "C'est un lobbying très fort des grands groupes privés (NDLR type Véolia, Séché, Suez...). On va se regrouper et faire un investissement de 15 à 16 millions d'euros pour supprimer nos déchets. Si ce n'était que sur le plan financier, autant les envoyer en Chine pour faire des économies !".
Que de mauvaises langues... Ils ont oublié qu'on apprenait de ses erreurs. Et du côté d'Angers avec Biopole et Terra Botanica, sur le sujet, on est servi. L'expérience est là pour ne plus rater des investissements.

Pas la peine d'y aller...

Cette semaine, après le curieux incendie de la fin août du Biopole, Christophe Béchu annonçait l'accord qu'il venait de passer avec Vinci en récupérant 6,3 millions d'Euros pour préjudice et réindustrialisation du site. Il en profitait, aussi, pour annoncer, la création d'un centre de tri ultra moderne pour traiter les déchets des sacs jaunes d'Angers Loire Métropole, du Segréen et du Saumurois... Tiens, le centre de tri à Angers est officiel alors qu'il n'a pas été voté en Conseil d'Agglo ?
Amis élus, ce n'est pas la peine de vous déplacer pour débattre du sujet. C'est fait...
A moins que comme cela se murmure, une contre proposition soit présentée lors d'un prochain conseil...

Michel Choupauvert


Article du 10 septembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :

10/09/2016 11:53:37 Commentaire de seb

Donc en fait si je comprend bien diference entre 120000 (peut etre car pas vendu à ce prix ) et 75000 euros c'est ola la c'est grave ,15 à 16 millions d'euros pour "bricoler " un truc, loin ,pas de probleme .


11/09/2016 12:09:35 Commentaire de sablons 49

Du grand Guignol en somme... Après avoir ruiné le département au Conseil Général Béchut continu à la mairie d'Angers !!!


11/09/2016 18:58:14 Commentaire de ALLAUME

Cher éditorialiste, Vous semblez ne pas connaitre la totalité du dossier : L'étude de la création d'un centre de tri a été lancé par le SIVERT en mai juin 2014, donc par les membres du SIVERT c'est à dire y compris l'agglo de Saumur.. Après concertation avec avec le SEDNO (Nord Oust Anjou), il a été décidé de lancer une étude sur un périmètre plus large, projet qui a alors intéressé l'agglo d'Angers. Cette étude,a conclu à l'intérêt économique et technique d'un centre commun. Aujourd'hui, les collectivités sont invitées à faire acte de candidature pour l'implantation de ce site. Le SIVERT est candidat pour cette implantation, comme d'autres sites, dont l'Agglo d'Angers. Certes la communication (qui permet de transformer un souhait en rumeur...) de l'Agglo d'Angers est un peu "cavalière" vis à vis de ses partenaires, mais seul le comité de pilotage du projet proposera une implantation à l'issue de l'étude des paramètres logistiques, économiques et environnementaux. Les élus des trois auteurs de ce porojet (SIVERT, SEDNO et agglo d'Angers) décideront du choix final. Les désirs ne débouchent pas toujours sur des réalités. Le projet et le déroulement que vous décrivez, en attribuant la paternité à Angers, ne correspondent nullement à la réalité. Par contre, la volonté de l'agglo d'Angers de le récupérer à son profit apparait bien comme une réalité.


11/09/2016 21:48:04 Commentaire de Michel Choupauvert

Cher Allaume..., merci de vos précisions, mais au final je crois que votre propos n'est pas très éloigné du mien...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI