Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Fontevraud : Brothier se plaît en Pays de la Loire. Les labos investissent 10 millions et recrutent

Créateurs du fameux Coalgan en 1949, la mèche hémostatique imparable contre les saignements de nez, les laboratoires Brothier font partie de l'histoire de Fontevraud-l'Abbaye depuis 67 ans. Située dans la Zone Artisanale avant l'entrée du bourg, l'entreprise se plaît dans les Pays de la Loire. Malgré son rayonnement européen, voire mondial, les laboratoires Brothier resteront bien ancrés sur le territoire. Ils viennent même d'investir 10 millions d'euros sur leur site de production... et ils recrutent.



« L'audace comme ADN », c'est le slogan choisi par les laboratoires Brothier. Pourquoi l'audace ? Christian Girardière, président des Laboratoires Brothier : « On ne suit pas les tendances... Le fait d'investir 10 millions d'euros en pleine campagne, à Fontevraud-l'Abbaye, c'est déjà de l'audace. Les laboratoires Brothier sont là pour 100, 150 voire 200 ans, il faut anticiper. La croissance de l'entreprise et la demande de nos clients nous obligent à agrandir nos locaux ».

10 millions d'euros d'investissement en 18 mois et 15 personnes embauchées en CDI

Anticiper, pour Christian Girardière, c'est tout d'abord investir... En 1985, lorsqu'une nouvelle équipe a repris l’entreprise, Brothier a investi de façon ininterrompue pendant 30 ans (environ 10% du CA par an) pour agrandir les locaux et anticiper sur les nouvelles exigences réglementaires. Puis les différents bâtiments du site ont fait l’objet de plusieurs extensions entre 2000 et 2010. De février 2014 à août 2015, les laboratoires y ont notamment investi 10 millions d'euros afin d’optimiser les flux et process de fabrication et de doubler les capacités de production. Les fabrications ont dû être assurées pendant les 18 mois de travaux. « Un exploit de planification et d’organisation, qui n’a entraîné aucune rupture de stock, » tient à préciser Hervé Richard, directeur médico-marketing « afin d'assurer la livraison de nos 2 clients principaux : les hôpitaux et la sécurité sociale (1) » ajoute-t-il. « Au cours de ce programme, 15 personnes, majoritairement dotées de compétences scientifiques et techniques, ont été embauchées en CDI, » explique quant à lui Christian Girardière. Et d'ajouter : « Si nous communiquons aujourd'hui, ce n'est pas que pour l'investissement de 10 millions d'euros. Nous recherchons également d'autres profils avec des compétences scientifiques et techniques intéressantes. Des informaticiens, des techniciens, etc... de laboratoire ».

2 000 m² d'agrandissement et achat d'une nouvelle ligne de fabrication

Brothier est une PME française indépendante, « qui souhaite le rester » précise le président Girardière. Avec un chiffre d'affaires de 36 millions d'euros, 130 salariés sur l'ensemble de l'effectif, l'entreprise peut en effet se le permettre. Avec cet investissement de 10 millions d'euros, les laboratoires Brothier confirment aussi leur ancrage dans la région des Pays de la Loire. Puisque si le siège social est situé en région parisienne, à Nanterre (Hauts-de-Seine), l'unique site de recherche et de production est bel et bien situé à Fontevraud-l’Abbaye. Sur les 60 salariés qui travaillent sur le site Fontevriste, « 6 ou 7 participent à la recherche et au développement, les autres s'occupent de la production ». Une production qui va pouvoir doubler, justement, grâce à un agrandissement de 2 000 m² de surface et à l'acquisition d'une nouvelle ligne de fabrication, fonctionnelle début 2017, qui va s'ajouter aux 4 déjà présentes. Elle va permettre le développement la gamme Algostéril, destinée au personnel de santé, notamment au bloc opératoire pour le traitement des plaies chirurgicales mais aussi traumatiques. « Nous produisons 550 étuis Algostéril par jour et nous développons également la gamme Foreseal, un implant pour la chirurgie thoracique, » précise Christian Girardière. Et d'ajouter : « La somme de 10 millions d'euros peut paraître énorme pour une extension de 2 000 m² mais elle comprend aussi l'achat de cette nouvelle ligne de fabrication. Et il faut savoir que nous avons détruit une bonne partie de l'existant pour réaménager. Sur les 10 millions, 2/3 comprennent la construction-l'aménagement et 1/3 comprend le matériel-le process ».

Le saviez-vous ? Brothier est le créateur du fameux Coalgan

Brothier a été fondé en 1949. Il est pionnier d’un procédé qui exploite les propriétés hémostatiques et cicatrisantes de l’alginate, matière première obtenue à partir des algues. Le premier produit qu’il lance est le Coalgan (photo ci-contre), en 1949 également. Il s’agit de son produit historique, utilisé pour les saignements de nez comme pour tous les petits saignements d’urgence. Il possède donc de nombreuses indications de marquage CE : écorchures, coupures, éraflures, mais aussi les brûlures et les plaies chirurgicales superficielles (inférieures à 8 cm²). Il peut également être utilisé en fin de cicatrisation, en relai d’Algostéril. Quant à la gamme Algostéril justement, créée en 1990, elle est destinée au personnel de santé, notamment au bloc opératoire pour le traitement des plaies chirurgicales mais aussi traumatiques.

Les laboratoires Brothier en quelques chiffres :

- Chiffre d'affaires : 36 millions d'euros
- Effectif : 130 personnes (60 à Fontevraud-l'Abbaye, 40 à Nanterre et 30 sur le terrain)
- Recherche : 12% du chiffre d'affaires par an
- Investissement : 10% du chiffre d'affaires par an

Le site de Fontevraud-l'Abbaye en quelques chiffres :

- Terrain : 42 000 m²
- Surfaces couvertes : 9 000 m²
- Salles blanches : 1 400 m²
- Fabrication : 2 millions de boites de compresses et de mèches par an

(1) Les laboratoires procèdent également à de l'export. La part de l’export dans le chiffre d'affaires de Brothier est actuellement de 10 %. Les produits sont distribués à l’international sous les propres marques de Brothier, principalement en Europe (notamment en Allemagne), aux États-Unis, au Canada, au Japon et en Australie...


Article du 15 septembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :

16/09/2016 07:47:34 Commentaire de grellier

J y travaille et j en suis fiere


16/09/2016 11:04:09 Commentaire de Alcofribas le Ligérien

Bravo Brothier, Enfin un responsable d' entreprise chez lequel on ne sent pas l'emprise pleurnicharde de St Gattaz ! Comme quoi en faisant fonctionner ses neurones, en investissant, en innovant, en restant producteur au plus près de ses clients; on peut créer et maintenir de l'emploi. Une petite claque gentille aux pleureurs, quémandeurs, sabreurs de progrès social et autres délocaliseurs qui occupent en permanence le devant de la scène économique !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI