Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur, l'universitaire, rentre et veut voir grand...

La ville ne retrouvera certainement jamais son aura passée de "l'académie protestante" mais à la rentrée 2003, quand le campus ouvrait ses portes avec 35 étudiants, on aurait eu du mal à imaginer que la petite ville puisse, 13 ans après, organiser sa rentrée avec un millier d'étudiants en attendant de se doter de locaux ultra modernes.



La rentrée universitaire à Saumur ? Ce ne sera ni un tonus, ni un bizutage pour que les étudiants se rencontrent... Non, mais une conférence de Jacky Charruault, ancien directeur de l'ESEO et président d'Initiative Anjou sur le thème de "Qu'est ce que réussir sa vie professionnelle". Tout un programme. Le conférencier aura 1h à partir de 17h30 au théâtre le Dôme de Saumur le mercredi 21 septembre. Ce même jour, à partir de 14h, dans les galeries Molière et Loire, les visiteurs pourront constater l'évolution de "la vitrine de la formation supérieure en Saumur". L'ensemble des acteurs sera présent pour échanger avec le grand public.

1 017 étudiants en formation post bac à Saumur

Depuis 2010, le nombre d'étudiants voisine avec le millier. Cette année, il seront exactement 1 017 contre 1 022 l'année passée. On les retrouve au Pôle Universitaire, antenne de l'Université d'Angers situé dans les locaux du Château de la Reine de Sicile et de l'ancienne école Félix Paugé. 423 étudiants vont se côtoyer en cette année scolaire 2016-2017, en formation supérieure initiale et formation continue. Ils sont répartis dans 22 formations, en formation post-bac ou sans bac. Des licences sont proposées, Concepteur et accompagnateur en écotourisme, Commercialisation spécialisé en produits équins. On retrouve aussi une formation de niveau master (bac+5) mention Management et développement du Tourisme, de l'hôtellerie, de la restauration et des loisirs ainsi qu'un diplôme d'université d’exploitation opérationnelle d'un camping.

600 étudiants dans les autres établissements du Saumurois

A côté de ces étudiants, ils sont 594 autres : En formation BTS tourisme, industrie, mécanique, viti-vini,..., 210 au Lycée Sadi-Carnot (Saumur), 40 au Lycée Duplessis-Mornay (Saumur), 46 au Lycée St Louis (Saumur), 7 au Lycée des Ardilliers (Saumur) et 71 au Lycée Edgard-Pisani (Montreuil-Bellay). Et puis il y a les 150 étudiants de l'IFSI, Institut de soins infirmiers. Pour arriver au millier, il faut ajouter 20 élèves à lPC bijouterie de la CCI (9 seulement l'année passée) et les 70 de l'Ecole de Cavalerie sans compter les quelques 700 stagiaires des Ecoles Militaires de Saumur.

En attendant le nouveau campus

Le Saumurois universitaire attend de voir plus grand. Ce ne sera pas à la rentrée 2018 comme initialement prévu, mais à celle de 2019. Pour 11 millions d'euros estimés, les 9 200 m2 de surface et 2 900 m2 de bâtis vont être aménagés. Il regrouperont l'IFSI (école d'infirmier), l'actuel campus et 300 m² pour les compagnons du devoir. Avec ce nouvel outil, Jean-Michel Marchand, vice-président de Saumur Agglo en charge de la formation, se veut ambitieux pour le territoire : "Le prochain campus sera en capacité d'accueillir à minima 600 étudiants émanant de l'Université d'Angers, avec des perspectives à 800. Un cabinet va être choisi par la région, co-financeur, pour proposer des pistes de développement en matière de formations notamment pourquoi pas dans le domaine équestre." Les formations devraient rester spécifiques, il n'est pas question d'y développer des cursus classiques comme l'histoire ou les langues.

Des espaces ouverts au privé pour des formations.

Jean-Michel Marchand a également d'autres idées de fonctionnement pour le futur établissement : "Dans la mesure où le Campus Universitaire de Saumur sera libre de mai à septembre avec les vacances scolaires, il pourra aussi s'ouvrir au privé. Des entreprises disposeront d'espaces pour une centaine de personnes, comme par exemple les salles de cours, pour proposer des formations professionnelles et spécifiques. Ce type de formations pourrait s'apparenter au programme « Metal Job » de l'UIMM 49 (1), qui permet de créer un lien entre les entreprise et les demandeurs d'emploi..."

Quid des actuels locaux ?

Le campus occupe actuellement l'ancien château de la reine de Sicile entre les ponts et les locaux de l'ex-école Félix Pauger. Quand on interroge, Jean Michel Marchand sur le sujet, il reprend sa casquette de maire de Saumur : "Je ne sais pas encore, nous regardons ce que nous pourrons faire. Vendre le Château de la Reine de Sicile ? Pourquoi pas, tout dépendra de l'estimation de France Domaine si elle est en accord avec la réalité..." Tiens, tiens, Jean-Michel Marchand avait envie de faire passer un message à propos de la plainte porter contre lui parce qu'il n'a pas suivi l'estimation de France Domaine pour la vente du terrain à l'association qui souhaite construire une nouvelle mosquée ?

(1) L'UIMM 49 : Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie (relire nos articles en cliquant ici et ici).

Article du 15 septembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI