Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur Agglo : Satisfecit financier mais bémols sur la gestion du personnel

En cette séance du conseil d'agglo du jeudi 22 septembre, c'est le président en exercice depuis 2014, Guy Bertin, qui a présenté le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion de l'Agglo qui court depuis 2010. Des bons points sur les finances mais des avertissements sur la mutualisations et la gestion du personnel.



« Il est demandé à la Cour des Comptes de regarder la manière dont on gère, mais ils ne peuvent s'empêcher de nous dire comment faire ». C'est commentaire de Jean-Michel Marchand, maire de Saumur et vice-président de Saumur Agglo (qui en fut président de 2001 à 2008) qui semblait partager par beaucoup d'élus. Sur la première partie, la gestion, le président Bertin « prend acte de l'analyse concluant à la bonne santé financière de la Communauté d'Agglomération malgré les investissements structurant de ses dernières années. » Et Guy Bertin de se féliciter de pouvoir investir dans de nouveaux projets, comme « la formation universitaire, des projets touristiques d'envergure, la fibre optique ou encore un siège pour l'agglomération ». Le maire de Varennes sur Loire, Gilles Taluau pour dire « qu'il était fier de pouvoir rentrer dans la grande Agglo la tête haute. »

Les bémols

Les bémols sur la gestion ont concerné la mutualisation et les relations entre commune. On peut lire das la note de synthèse que : « Les relations financières avec les communes membres, notamment avec la ville centre, n'ont pas été fiabilisées, ni actualisées et le projet de pacte financier et fiscal annoncé pour 2014 n'a pas abouti » (...) « La mutualisation des services entre les communes a été peu développée. Le schéma de mutualisation obligatoire au 31 décembre 2015 n'a pas été approuvé » (...) « Dans le cadre de l'enquête nationale sur les juridictions financières sur les ressources humaines, la Chambre a relevé que le temps de travail de 1582 heures est contraire à la décision de l'assemblée constituante. »

Des élus qui ont pris note de ses remarques sur la gestion passée de leur collectivité qui va disparaître et avaient la tête ailleurs sur la construction de leur future grande agglo au 1er janvier prochain. Il devront notamment regrouper 40 personnes venues des différentes structures. Guy Bertin l'a résumé en termes choisis : « Cela impose une réflexion globale de mise en cohérence, en parallèle des premiers pas de cette intercommunalité ».


Article du 23 septembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

25/09/2016 17:04:34 Commentaire de Jean

A noter que 1582 h par an, cela correspond à 6 semaines + 4 jours de congé, sur la base de la durée légale de 35 heures.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI